Changer d'édition

La grippe est arrivée, vite et fort
Luxembourg 2 min. 12.11.2021 Cet article est archivé
Santé au Luxembourg

La grippe est arrivée, vite et fort

Le Luxembourg ne veut pas revivre une épidémie grippale comme lors de l'hiver 2017-18.
Santé au Luxembourg

La grippe est arrivée, vite et fort

Le Luxembourg ne veut pas revivre une épidémie grippale comme lors de l'hiver 2017-18.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 12.11.2021 Cet article est archivé
Santé au Luxembourg

La grippe est arrivée, vite et fort

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Un mois maintenant que les données du laboratoire national de santé signalent la présence du virus grippal au Luxembourg. Et cette "saison 2021-22" a démarré avec plus d'intensité que les années précédentes.

Depuis 20 mois, le réseau sentinelle mis en place par le laboratoire national de santé (LNS) traque les hauts et les bas du covid19. Mais son rôle, depuis des années, reste bien la surveillance de tous les types d'infections respiratoires. Et à ce titre, les informations remontant des cabinets médicaux partenaires permettent notamment de veiller sur l'apparition de la grippe saisonnière. Mauvaise nouvelle : la revoilà. Et le dernier bulletin Revilux du LNS indique même que, désormais, «le pourcentage de syndrome grippal dans les consultations est supérieur au seuil épidémique». 


94.100 vaccins anti-grippe attendus
Certes, l'an passé, le pays avait échappé à l'infection grippale (merci les gestes barrières). Mais, préventivement, les pharmacies ont fait le plein de doses pour parer le virus influenza.

Autrement dit, le virus est là mais il se déploie à bonne allure. Selon le laboratoire, les premiers cas de grippe sont apparus tout début octobre. Et depuis quatre semaines, la maladie progresse. La semaine passée, elle a ainsi été repérée dans 2,78% des consultations pour des suspicions d'infection respiratoire. Certes, cela ne représente ''que'' 14 malades sur 508 consultations, mais pour les professionnels de santé, le ratio est loin d'être négligeable.

Les données Revilux concernant la grippe restent bien moins élevées que les nouveaux cas covid+ (autre infection respiratoire) détectés en semaine 44. Sept jours marqués encore par une domination continue du variant indien -Delta- du SARS-COV2, mais les statistiques 2021 sont bien plus élevées pour la grippe que l'an dernier, et même que les années antérieures. Ainsi, après une saison 20-21 marquée par une quasi-absence de la grippe sur les radars sanitaires luxembourgeois, cet hiver pourrait être bien différent.

En effet, il y a douze mois, port du masque, distanciation sociale et autres gestes barrières avaient servi de bouclier efficace face à la diffusion du virus grippal. Mais aujourd'hui, les spécialistes craignent qu'après cette protection artificielle une plus grande part de la population ait perdu de son immunité face à cette infection. Un peu à l'image de ce qui a été constaté, au Grand-Duché et dans le reste de l'Europe, par rapport à la bronchiolite. Elle aussi en nette régression chez les petits enfants l'an passé, l'infection a retrouvé de la vigueur cet automne...

Du côté des autorités, on s'est préparé à ce retour de la grippe. Avec la commande de plus de 94.000 vaccins et le démarrage de la campagne de vaccination pour les seniors (les plus vulnérables face à cet autre virus). La crainte, comme l'an passé, est de voir les infectés grippaux venir gonfler les services hospitaliers déjà bien chargés

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dix mois durant, une équipe du Luxembourg Institute of Science & Technology a déchiffré plus de 1.100 échantillons sonores. But : tenter de détecter les sujets contaminés par la seule analyse de leur voix ou de leur souffle.
Restrictions de circulation et gestes barrières imposés pour limiter la propagation du coronavirus réduisent à néant la diffusion du virus respiratoire de la grippe. Ouf, enfin une bonne nouvelle.
Télécran, Allgemeinarzt, Doktor Frank Kirsch, Foto: Guy Wolff/Télécran
La banale grippe saisonnière a déjà fait des victimes côté français. Au Grand-Duché, l'épidémie vient de passer à la vitesse supérieure. Près de 7% des patients consultant un généraliste ou un pédiatre souffrent du virus.
Six cas d'influenza sont actuellement recensés par le Laboratoire national de la Santé. De quoi pousser le ministère de la Santé à décréter le démarrage de la saison grippale ce vendredi. Par contre, le spectre d'une pénurie de vaccins, comme l'hiver dernier, est écarté.
Les premiers cas de grippe ont fait leur apparition au Luxembourg lors de la semaine du 16 au 22 décembre
Recommandation de la Direction de la Santé
Chaque hiver, la grippe saisonnière touche des millions de personnes en Europe, et peut entraîner des complications graves chez les personnes fragiles. La Direction de la santé appelle les personnes à risque à se protéger en se vaccinant.
La Direction de la santé recommande aux personnes âgées de plus de 65 ans et à toutes les personnes à risque de se protéger contre la grippe saisonnière par la vaccination.