Changer d'édition

La fréquentation des transports en commun a bondi en un an
Luxembourg 3 min. 09.06.2022
Hausse du prix de l'énergie

La fréquentation des transports en commun a bondi en un an

Contrairement au bus, le niveau de fréquentation des trains luxembourgeois n'a pas connu de grosse augmentation ces derniers mois.
Hausse du prix de l'énergie

La fréquentation des transports en commun a bondi en un an

Contrairement au bus, le niveau de fréquentation des trains luxembourgeois n'a pas connu de grosse augmentation ces derniers mois.
Crédit: LW Archives
Luxembourg 3 min. 09.06.2022
Hausse du prix de l'énergie

La fréquentation des transports en commun a bondi en un an

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Si le ministre de la Mobilité ne se prononce pas sur un quelconque lien avec la hausse du prix de l'énergie, force est de constater que la fréquentation des trains et des bus a explosé.

Peu importe votre situation financière, vous n'avez pas pu passer à côté de la hausse fulgurante des prix de l'énergie qui continue de faire trembler le monde entier, tant il est difficile de savoir quand cette augmentation s'arrêtera. Le Luxembourg ne fait pas exception à cette triste réalité, malgré l'un des pouvoirs d'achat les plus élevés au monde. Le Grand-Duché peut également se vanter d'avoir un système de transports publics complètement gratuit. 


Lokales,Mobilität,Auto,Zug,Tram,Bus,öffentlicher Transport.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Bausch dévoile ses cartes pour fluidifier le trafic
Alors que le Grand-Duché devrait compter 40% d'habitants et d'emplois en plus d'ici 2035, voici comment le ministère de la Mobilité veut éviter la congestion totale des infrastructures de transport d'ici là.

Dès lors, on peut se poser la question de savoir si la hausse du prix des carburants ou encore du gaz a eu un effet sur la fréquentation des transports en commun. Cette question, les députés André Bauler et Max Hahn (DP) se la sont posée également et ont demandé, au détour d'une question parlementaire, à François Bausch (déi Gréng), ministre de la Mobilité, si une augmentation du trafic avait été recensée au cours de ces 12 derniers mois.

Ce dernier a expliqué qu'un comptage précis de la fréquentation n'est pas vraiment possible. «Le recensement des usagers dans les bus s’effectue grâce à l’installation de compteurs automatiques de voyageurs (CAV) qui enregistrent les entrées et les sorties aux différents arrêts de bus. Les bus qui circulent sur le réseau RGTR et TICE ne sont pas encore tous équipés d’un CAV», a-t-il expliqué.


Sven Roob fährt seit 14 Jahren Bus. Er macht das gerne – aber wie lange noch?
Les chauffeurs TICE sont de plus en plus exposés à des agressions
La violence à l'égard de chauffeurs de bus du TICE n'est plus seulement verbale depuis longtemps. Ils demandent désormais aux politiques d'agir.

Peu importe, les estimations parlent d'elles-mêmes. Concernant le réseau TICE qui, pour rappel, dessert la majeure partie du canton d'Esch-sur-Alzette au Luxembourg, la fréquentation a littéralement bondi ces derniers mois. En mai 2021, il y a eu 590.387 voyageurs recensés sur le réseau. En avril 2022, ce chiffre a grimpé à 828.880. Le nombre d'écoliers empruntant ce réseau semble également avoir augmenté, passant de 59.849 écoliers en juin 2021 à 89.276 à mars 2022.

Une hausse de près de 17%

Selon les estimations du ministère de la Mobilité, le nombre total des usagers au sein du réseau TICE au mois de mars 2022 est nettement supérieur à celui du mois d’octobre 2021 (+16,78%). Prudent, François Bausch ne se laisse pas pour autant aller à des conclusions hâtives. «Il est encore trop tôt pour affirmer que la hausse de la fréquentation de ce réseau est directement liée à la hausse des prix de l’énergie», dit-il.


9.10.2018 Luxembourg, ville, Kirchberg, Verkehr, Bus, Busse, private Busunternehmen, Kollektivvertrag, Beruf, Sales-Lentzphoto Anouk Antony
Pourquoi les conducteurs de bus se font rares au Luxembourg
Le travail de chauffeur de bus perd de son attrait – alors même que le nombre d'itinéraires à desservir augmente.

On peut également s'intéresser aux données fournies par le Régime général des Transports Routiers (RGTR). Là, c'est une augmentation des voyageurs beaucoup moins marquée qui a été constatée. «Selon mes estimations, le nombre total des usagers au sein du réseau RGTR au mois de mars 2022 est proche de celui du mois d’octobre 2021 (+1,12%), ce qui ne permet pas encore d’affirmer qu’il existe une corrélation entre la fréquentation du réseau RGTR et la hausse des prix de l’énergie», insiste le ministre. En effet, hormis un pic atteint au mois de mars dernier, les dernières données montrent des niveaux de fréquentation semblables à ceux de l'année passée au même moment. 

François Bausch indique par ailleurs que les transports publics ne sont actuellement pas confrontés à des problèmes de prise en charge aux heures de pointe en raison d’une utilisation renforcée par la population résidente et frontalière. «Parmi les 353 trains qui circulent chaque jour du lundi au vendredi aux heures de pointe matinales et du soir, l’occupation maximale en places assises est atteinte dans seulement trois trains», assure-t-il.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Suite à l'agression d'un chauffeur de bus mardi dernier, le syndicat plaide pour l'installation de cabines de sécurité et la mise en place d'agents de sécurité près des gares et sur les «lignes sensibles».
Wirtschaft, Fahrermangel bei den Busfahrers, Voyages Josy Clement, Busfahrer gesucht, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Monter dans bus, tram ou train sans débourser le moindre euro est devenu une réalité voilà tout juste un an. Une aubaine contrariée par la crise covid. Mais ce n'est que partie remise avant l'afflux des passagers, est persuadé le ministre de la Mobilité, François Bausch.
Lokales,Neue Tramlinie Bahnhof Gare.Öffentlicher Transport,Micro Trottoir,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort