Changer d'édition

La fièvre gagne les professions de santé
Luxembourg 3 min. 01.06.2021

La fièvre gagne les professions de santé

Les organisations qui protesteront cet après-midi estiment que la réforme des formations telle qu'annoncée est insuffisante.

La fièvre gagne les professions de santé

Les organisations qui protesteront cet après-midi estiment que la réforme des formations telle qu'annoncée est insuffisante.
Luxembourg 3 min. 01.06.2021

La fièvre gagne les professions de santé

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Pas moins de douze syndicats et organisations professionnelles de soins tiendront un piquet de contestation ce 1er juin, devant la Chambre des députés. En cause : les nouveaux cursus de formation proposés par le gouvernement.

Que le Luxembourg manque d'infirmiers et de personnels soignants en général, ce n'est pas un secret. Près des deux tiers des effectifs hospitaliers, en maisons de retraite ou effectuant des soins à domicile viennent de l'étranger, ce qui fragilise le système de santé. L'épisode covid, et le risque d'un blocage des frontières, est venu le rappeler. Aussi, le gouvernement a-t-il choisi d'accélérer la mise en place de formations, au Luxembourg, de plus de blouses blanches. Mais l'annonce récente de l'ouverture de huit nouveaux bachelors n'a fait que monter la tension de la profession.


Nurses put on protections before entering the room of a Covid-19 patient under respiratory assistance at the intensive care unit at Valenciennes Hospital on April 6, 2021. - Coronavirus restrictions have been tightened across France as the country struggles to contain a third wave of infections. (Photo by DENIS CHARLET / AFP)
Le blues des infirmières devient sujet d'étude
Elles seraient de plus en plus nombreuses à vouloir quitter le métier, y compris au Luxembourg. Pour en avoir le cœur net, l'Uni et l'Association nationale des Infirmières et Infirmiers (ANIL) vont questionner un maximum des 7.000 professionnels en service.

Résultat, un mois après l'annonce de la mise en place de ces formations, voilà qu'infirmières, aide-soignants, auxiliaires de vie, assistants techniques médicaux, sages-femmes, ou aides socio-familiales ont décidé de descendre dans la rue. Après plus d'une année à prendre soin du pays frappé par le covid, ces métiers veulent prendre soin d'eux. Ou plutôt de leur avenir. «Car si réforme du système il doit y avoir, ce n'est pas ce qui est proposé qu'il faut faire. Cela doit aller plus loin», commente Anne-Marie Hanff, présidente de l'ANIL.

L'Association nationale des infirmières et infirmiers du Luxembourg sera ainsi devant la Chambre ce mercredi après-midi (15h). Et comme elle, onze autres formations ont choisi de protester sous les fenêtres des députés. Car de l'ALAS à l'ALIPS, de l'ALEPS à l'ALIAR en passant par l'OGBL et le LCGB, les nouvelles filières de formation proposées par les ministres de l'Enseignement supérieur, de la Santé et de la Famille sont «incohérentes». Aux yeux des manifestants, «elles créent un métier d'infirmière à plusieurs niveaux. Certaines auraient Bac +2 (le BTS actuel) quand d'autres pour les mêmes fonctions auraient suivi un Bac +3 voir Bac+5».

Une progression en escalier

Et puis, en l'état, la solution ne propose rien pour la filière des aide-soignantes par exemple. Une profession tout aussi essentielle et en tension pourtant. «Il faut mettre en place un système progressif de carrière. Ou l'aide-soignante qui le souhaite peut se former pour devenir infirmière en soins généraux (par la réussite d'un bachelor). Et l'infirmière généraliste avoir la possibilité de se spécialiser en soins avancés, en pédiatrie, en anesthésie, en psychiatrie (cette fois via un master). Une progression logique en escalier.»


IPO , Mondorf les Bains , Reunion Quadripartite , Schneider , Lenert , Gramegna vlnr Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les comptes de la CNS finissent dans le rouge
Avec un déficit estimé à douze millions d'euros en 2020, la Caisse nationale de santé met fin à sa période excédentaire. Une situation qui n'empêche pas le gouvernement d'annoncer la mise en place d'un meilleur remboursement pour les soins dentaires.

Car du côté des blouses blanches, on craint que les propositions avancées par Claude Meisch (DP), Paulette Lenert (LSAP) et Corine Cahen (DP) se heurtent à deux murs : «Primo, cela crée de la confusion dans le cursus à suivre pour les jeunes qui souhaitent entrer dans le métier. Secundo, cela ne résout pas le problème de base qui était le manque d'effectifs», note Anne-Marie Hanff.

Aussi, les douze organisations qui manifesteront ce 1er juin souhaitent que le gouvernement révise sa copie, et reprenne des négociations. «Pas juste des rendez-vous pour nous laisser parler, mais pour nous entendre.» Par ailleurs, syndicats et associations professionnels réclament des engagements chiffrés de la part des ministres impliqués : «Le pays a besoin de combien de personnes, à quelle échéance, et quels moyens on va se donner pour atteindre cet objectif.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'attribution du dispositif de dépistage massif covid a-t-elle respecté les règles des marchés publics? Un rapport spécial devrait éclaircir les députés sur cette interrogation. Mais il n'y a pas urgence pour certains élus.
Lokales, Politik,  Corona Virus Covid-19, Large Scale  Testing, Corona Test, Teststation Hollerich, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Si Xavier Bettel a annoncé que le Luxembourg devrait être doté, d'ici à la mi-juin, d'une application spécifique permettant de connaître la situation de tout un chacun par rapport au virus, de nombreuses questions restent encore ouvertes. Elles devront être tranchées mercredi.
L'Agence européenne des médicaments vient de donner son accord pour élargir l'injection du vaccin. Les 27 pays membres de l'UE seront autorisés à vacciner les adolescents, s'ils le souhaitent.
Charles Muro,age 13, celebrates being inoculated by Nurse Karen Pagliaro at Hartford Healthcare�s mass vaccination center at the Connecticut Convention Center in Hartford, Connecticut on May 13, 2021. - Six Children were vaccinated at the site and joined other children in the United States as kids ages 12-15 are now able to be vaccinated with the Pfizer-BioNTech�Covid-19 vaccine, joining the growing population of the US that can be vaccinated against the Covid-19 virus. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Longtemps, les seniors ont constitué la cible privilégiée du virus au Grand-Duché. Mais la vaccination des aînés porte ses fruits et désormais les 70 ans et plus sont les moins impactés par l'épidémie.
Habituellement, la surveillance des infections respiratoires circulant dans le pays s'achève au printemps. Mais cette année, covid oblige, le Laboratoire national de santé et les professionnels de santé échangeront leurs données jusque fin 2021.
diagnosis concept
En première ligne, elles le sont depuis mars. En sous-effectif et en manque de formation depuis des années. Pourtant, les infirmières du Luxembourg (représentées par l'ANIIL) ne voient toujours pas d'améliorations à l'horizon.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 - Notaufnahme Urgences  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort