Changer d'édition

La Fedil tend sa liste de prioritaires aux vaccins
Luxembourg 2 min. 04.05.2021

La Fedil tend sa liste de prioritaires aux vaccins

Pour l'heure, la stratégie vaccinale consistait à protéger les seniors, les santés les plus fragiles et assurer un "bouclier sanitaire" (avec les soignants). Maintenant le facteur économique va-t-il aussi entrer en ligne de compte?

La Fedil tend sa liste de prioritaires aux vaccins

Pour l'heure, la stratégie vaccinale consistait à protéger les seniors, les santés les plus fragiles et assurer un "bouclier sanitaire" (avec les soignants). Maintenant le facteur économique va-t-il aussi entrer en ligne de compte?
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 04.05.2021

La Fedil tend sa liste de prioritaires aux vaccins

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si policiers et enseignants ont gagné une place dans l'ordre de vaccination anti-covid, pourquoi pas d'autres professionnels? Aussi, la Fédération des industriels luxembourgeois demande au gouvernement d'élargir l'accès aux injections à trois autres catégories.

Petit à petit, et avec l'arrivée annoncée de toujours plus de doses anti-covid, c'est une boite de Pandore qu'ouvre le Luxembourg. Après s'être tenu à son phasage (par âge ou comorbidités), voilà que les exceptions commencent à... se généraliser. Les pompiers du CGDIS effectuant des missions en contact avec le public, 30-54 ans volontaires pour l'AstraZeneca d'abord, les personnels pénitentiaires ensuite, bientôt les enseignants et les agents de la police grand-ducale. Même si la ministre de la Santé ne cesse de marteler qu'il n'est pas question de privilégier telle ou telle profession dans l'accès au vaccin, les mailles du «bouclier sanitaire» se relâchent chaque jour un peu plus.


Lokales, Impfzentrum Esch Belval, maison des matériaux, Gebäude Nord Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Les invitations pour la vaccination vont pleuvoir
Alors que les 16-54 ans seront priés de s'inscrire pour recevoir leur dose de vaccin dans les prochaines semaines, les résidents de cette tranche d'âge devraient aussi voir leur boîte aux lettres remplie par d'autres sollicitations vaccinales. Explications.

Et Michèle Detaille est venue rappeler, mardi, qu'elle aimerait bien que certains de ses ''protégés" puissent, eux aussi, bénéficier rapidement de deux injections protectrices. Maligne, la présidente de la Fédération des industries luxembourgeoises (FEDIL) en a fait un argument économique national. 

Ainsi, aux yeux de la FEDIL, conviendrait-il de proposer les précieux sérums à trois catégories de salariés des secteurs de la logistique et de l'industriel œuvrant à l'international. Il s'agit : 

  • des spécialistes d’entreprises technologiques luxembourgeoises devant se rendre en mission indispensable dans des pays à très haut risque d’infection ou dans des pays réclamant une vaccination pour éviter des mises en quarantaine de longue durée ; 
  •  des marins assurant une fonction essentielle sur les navires sous pavillon luxembourgeois. 
  • des équipages du secteur aérien faisant escale dans des pays exigeant une vaccination (là encore pour éviter des mises en quarantaine de longue durée).

Et la responsable de la FEDIL de motiver sa demande auprès du ministre de l'Economie Franz Fayot en soulignant «que les entreprises concernées dépendent de manière critique de la mobilité d’une partie de leurs collaborateurs». Et dans certaines situations, le télétravail ne suffit pas pour effectuer certaines missions, assurer certaines livraisons ou participer à des opérations de maintenance indispensables.


Les tests rapides arrivent en masse en entreprise
Dans l'intention que le recours à ces kits devienne routinier, le Premier ministre a indiqué que tous les salariés du Grand-Duché pourraient se tester deux fois par semaine. Ainsi à partir de la mi-mai «près d'un million» de ces dispositifs devraient être distribués dans les sociétés du pays chaque semaine.

Aux yeux de Michèle Detaille, assurer la mobilité de ces personnels est d'autant plus crucial qu'il faut «assurer un ravitaillement sans failles à un moment, où la pénurie de certains types de produits reste d’actualité». Ainsi, le secteur de la construction (et, plus largement, l'artisanat) connaît des difficultés d'approvisionnement pénalisant l'activité au Luxembourg. 

Mais si urgence il y a, la FEDIL reconnaît que sa demande passe en second lieu. La priorité absolue restant à «la vaccination des personnes ou groupes d’âge vulnérables ou à des groupes de travailleurs directement exposés à la maladie». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La «vaccination mixte» reste en salle d'attente
Pour l'heure, le Luxembourg repousse l'idée de changer de vaccin entre deux injections anti-covid. Mais Paulette Lenert ne ferme pas définitivement la porte à cette option si des études probantes établissaient une bonne efficacité immunitaire.
(FILES) In this file photo taken on January 22, 2021 Empty vials of the Pfizer-BioNTech Covid-19 disease vaccine are displayed at the regional corona vaccination centre in Ludwigsburg, southern Germany. - The United States is expected to authorize the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine for children age 12 and up by early next week, US media reported on May 3, 2021. Pfizer has applied for emergency use authorization for its Covid vaccine for children and teenagers between ages 12 and 15, according to CNN, citing a government official. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Lex Delles veut réviser le droit d'établissement
A l'occasion d'une rencontre à la Chambre des métiers, le ministre des Classes moyennes a annoncé que l'ouverture de certains commerces artisanaux ne serait plus soumise à la nécessité d'un brevet de maîtrise. Tout comme le gouvernement entend offrir une "deuxième chance" aux entrepreneurs ayant subi une faillite.