Changer d'édition

La FDA alerte sur la détresse des PME et des artisans
Luxembourg 5 min. 18.03.2022
Hausse de l’énergie

La FDA alerte sur la détresse des PME et des artisans

Pascale Seil, souffleuse de verre: «Ici par rapport aux fours que nous utilisons pour travailler, ils doivent tourner 24h/24. Je paie actuellement quatre fois le prix de ce que je payais il y a encore quelques mois pour ça.»
Hausse de l’énergie

La FDA alerte sur la détresse des PME et des artisans

Pascale Seil, souffleuse de verre: «Ici par rapport aux fours que nous utilisons pour travailler, ils doivent tourner 24h/24. Je paie actuellement quatre fois le prix de ce que je payais il y a encore quelques mois pour ça.»
Photo d'archive: Chris Karaba
Luxembourg 5 min. 18.03.2022
Hausse de l’énergie

La FDA alerte sur la détresse des PME et des artisans

Megane KAMBALA
Megane KAMBALA
Ce jeudi, la Fédération des artisans a mené une assemblée générale extraordinaire. A l’ordre du jour, l’explosion des prix de l’énergie et l’impact de l’inflation sur les entreprises.

La flambée des prix de l'énergie est préoccupante pour tout le monde, la tripartite finalement annoncée ce vendredi pour mardi prochain en témoigne. Aussi, la Fédération des artisans a tenu à faire savoir par voie de communiqué que concernant la guerre en Ukraine et ses retombées, les artisans s’engageront en faveur de la formation et de l’emploi des réfugiés au Luxembourg.


Politik, Tripartite, Chateau de Senningen, Nora Back, Patrick Dury, Romain Wolff, Steve Heiliger, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La tripartite se tiendra mardi prochain
Le gouvernement, les syndicats et le patronat seront réunis la semaine prochaine dans le but d’apporter des solutions à la hausse des prix de l'énergie.

Cependant, elle a également tenu à préciser qu’après «les mesures sanitaires et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement dues à la pandémie, les petites et moyennes entreprises sont maintenant durement touchées par la hausse des prix de l'énergie. Ces augmentations interviennent à un moment où les entreprises sont déjà sous pression en raison de l'augmentation massive des prix des matières premières et des matériaux de construction.»

«Fermer les yeux n'est pas une option»

Elle alerte également sur la question de l’inflation, qui «pose d'autres problèmes aux entreprises». En effet, une nouvelle tranche d'indexation devrait tomber en avril, ainsi qu’une troisième attendue pour le mois d’octobre, un an après la dernière en date de 2021. «Dans les conditions actuelles, trois tranches d'indexation en l'espace de 12 mois ne sont pas supportables pour les petites et moyennes entreprises. Déjà aujourd’hui, de nombreuses entreprises travaillent en dessous du seuil de rentabilité.»

La Fédération ajoute que des «charges supplémentaires entraîneront des distorsions massives qui auront également des répercussions négatives sur l’emploi.» «Fermer les yeux n'est pas une option», souligne le secrétaire général Romain Schmit.


«Le problème de l'index, c'est que l'argent n'est pas là»
Alors que la prochaine augmentation automatique des salaires doit tomber au printemps, certaines entreprises luxembourgeoises redoutent cette échéance. Le secteur de l'artisanat craint de ne pouvoir compenser l'index par une hausse du chiffre d'affaires.

Pour enrayer ce qui apparaît de plus en plus comme un cercle vicieux, la Fédération des artisans estime «qu'une limitation à une tranche indiciaire par an, couplée à des aides ciblées, est un scénario viable dans cette situation exceptionnelle.» D’autant plus que selon elle, «trois tranches d'indexation successives creuseraient massivement l'écart salarial, avec les désavantages que cela implique pour les bas salaires.»

Le besoin d’un cadre clair pour la transition énergétique

Au vu du contexte actuel, l’assemblée a également évoqué «le découplage de l'économie des combustibles fossiles» dont l’importance devient encore plus palpable. «L'artisanat se considère comme un partenaire important dans la transition énergétique et les entreprises investissent déjà depuis des années dans la formation continue de leurs collaborateurs. Il faudrait maintenant proposer un cadre clair aux entreprises sur la manière de réaliser les investissements correspondants au cours des huit prochaines années afin de mettre en œuvre les objectifs climatiques visés».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Lors d'un point presse ce mercredi, Lydie Polfer a indiqué une augmentation de l'allocation solidaire et l'introduction d'une prime énergie. Dans l'ensemble, environ 6.000 ménages peuvent en bénéficier.
ARCHIV - 03.03.2022, Sachsen-Anhalt, Wolmirstedt: Ein Lastwagen fährt im Morgengrauen an Strommasten vorbei. Der Deutsche Industrie- und Handelskammertag warnt wegen stark gestiegener Energiepreise infolge des Ukraine-Kriegs vor einer Kostenexplosion für Firmen. (zu dpa «Steigende Energiepreise: DIHK warnt vor Kostenexplosion für Firmen») Foto: Klaus-Dietmar Gabbert/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++