Changer d'édition

La dose de rappel s'ouvre aux adolescents
Luxembourg 07.01.2022 Cet article est archivé
Lutte anti-covid

La dose de rappel s'ouvre aux adolescents

Les premières invitations seront envoyées dès la semaine prochaine.
Lutte anti-covid

La dose de rappel s'ouvre aux adolescents

Les premières invitations seront envoyées dès la semaine prochaine.
Photo : AFP
Luxembourg 07.01.2022 Cet article est archivé
Lutte anti-covid

La dose de rappel s'ouvre aux adolescents

Au-delà de donner son feu vert à la vaccination «booster» pour les 12 à 17 ans, Xavier Bettel a également annoncé que le délai pour recevoir cette dose complémentaire serait raccourci.

Ils peuvent se faire vacciner depuis le 5 juillet 2021. Les adolescents vont bientôt pouvoir recevoir une dose complémentaire de vaccin anti-covid. Tous les Luxembourgeois de plus de 18 ans sont concernés par cette dose «booster» depuis le 22 novembre dernier. Les adolescents en étaient donc exclus jusqu'ici.


online.fr, Politik, Illustration Kinderrechtsbeauftragter Charel Schmit Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«C'est aux adultes de se faire vacciner»
Pour Charel Schmit, la vaccination des enfants doit être utilisée en ultime recours face à la pandémie. L'Ombudsman fir Kanner a Jugendlecher estime que les jeunes générations ont déjà trop souffert de la crise covid.

Face à la quatrième vague épidémique, qui prend de l'ampleur avec le variant Omicron, le gouvernement souhaite donc durcir son offensive. A l'issue du Conseil de gouvernement qui s'est tenu ce vendredi, Xavier Bettel (DP) a confié au micro de RTL que les adolescents allaient être éligibles à la dose complémentaire de vaccin contre le covid-19. Les invitations pour prendre rendez-vous afin de pouvoir effectuer cette troisième dose seront envoyées dès la semaine prochaine. Pour rappel, les enfants de 5 à 11 ans sont, pour leur part, éligibles à la vaccination depuis le 23 décembre.

Par ailleurs, le Premier ministre a annoncé que le délai pour obtenir cette dose «booster» allait à nouveau être réduit. Déjà passé de six à quatre mois, ce dernier devrait désormais être fixé à trois mois, selon la volonté de l'exécutif. 

Xavier Bettel a également évoqué la nomination d'un comité de cinq experts. Ces derniers seront chargés de l'orienter par rapport à la vaccination grâce à des propositions qu'ils soumettront, alors que le monde entier tremble face à Omicron, la dernière évolution inquiétante du covid-19.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Durée d'isolement, autotest à réaliser à domicile, attestation de guérison... Les recommandations à suivre après avoir été testé positif au covid-19 diffèrent dans la Grande Région. Tour d'horizon de ces différentes règles.
03.01.2022, Bayern, Bayreuth: Intensivpfleger Oliver Sablowski (l) testet eine Passantin mit einem Antigen-Schnelltest. Er betreibt mit einem Lastenrad eine mobile Corona-Teststation. Foto: Daniel Vogl/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Jusqu'ici responsable d'une seule infection, le variant Omicron est désormais à l'origine de cinq cas positifs dans le pays. Sa contagiosité fait craindre une reprise épidémique fulgurante, ce qui a poussé l'exécutif à décider de nouvelles mesures.
A medical worker performs a PCR test on a woman who wanted to be tested for Covid-19 at East Boston Neighborhood Health Center in Boston, Massachusetts on December 20, 2021. - Boston Mayor Michelle Wu announced that starting January 15, 2022, guest and employees, in the Boston will be required to show proof of vaccination against Covid-19 in order to enter some indoor spaces, including dining venues, bars and nightclubs, fitness centers and any indoor entertainment venues.  The new city mandate also requires all city employees to be vaccinated with at least one dose by January 15, and two doses by February 15. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Désormais, ce n'est plus à partir de 65 ans qu'il sera possible de bénéficier de l'injection complémentaire anti-covid mais dès 18 ans. Un choix du gouvernement luxembourgeois face à une immunité encore trop fragile.
19.11.2021, Bayern, Haar: Ein Mitarbeiter der Hilfsorganisation Malteser bereitet im Impfzentrum eine Spritze mit dem Impfstoff von Biontech/Pfizer gegen das Coronavirus vor. Der als Auffrischung oder Booster bezeichnete dritte Stich bei der Corona-Schutzimpfung stellt sich als immer wichtiger
heraus. Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'injection, le 19 août dernier, d'une deuxième dose anti-covid au Premier ministre a soulevé divers questionnements. En effet, aux sujets déjà frappés par le covid, il est souvent dit de ne pratiquer qu'une seule vaccination. Explications
Quatre mois après sa première injection, le Premier ministre présente un schéma vaccinal complet.