Changer d'édition

La «dose complémentaire» comme nouveau pas
Luxembourg 3 min. 17.11.2021
Covid-19 au Luxembourg

La «dose complémentaire» comme nouveau pas

Pour l'heure, seuls les plus de 65 ans et les soignants peuvent demander l'administration d'une "troisième dose".
Covid-19 au Luxembourg

La «dose complémentaire» comme nouveau pas

Pour l'heure, seuls les plus de 65 ans et les soignants peuvent demander l'administration d'une "troisième dose".
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 17.11.2021
Covid-19 au Luxembourg

La «dose complémentaire» comme nouveau pas

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Vendredi, face à la montée de la quatrième vague d'infections covid, le gouvernement luxembourgeois devrait annoncer de nouvelles dispositions. A la Chambre, les députés l'ont encouragé à déployer la troisième dose vaccinale pour tous.

Paulette Lenert a prévenu : «d'autres pas» seront décidés à l'occasion du prochain Conseil de gouvernement. La reprise automnale des infections, comme l'an passé, doit amener la ministre de la Santé et les autorités à réviser leur ligne de conduite. Et parmi les leviers sur lesquels la ministre de la Santé pourrait agir, la vaccination est la plus évoquée en cette mi-novembre. Ainsi, mardi à la Chambre, les députés ont-ils adopté une motion invitant à proposer la «dose booster» à l'ensemble de la population. Cela toujours sur base du volontariat.


06.11.2021, Hamburg: Eine Krankenschwester hält eine Schale mit Spritzen mit dem Impfstoff Moderna im Maritimen Museum Hamburg in ihren Händen. Im Hintergrtund sitzen Impflinge im Wartebereich. Ein Corona-Impftermin des Deutschen Roten Kreuzes fand im Museum statt. Foto: Georg Wendt/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg a précommandé 2,8 millions de vaccins
Sur la totalité des doses anti-covid reçues au Luxembourg, attendues ou laissées en options auprès des laboratoires, 67% concernent Pfizer/BioNTech.

La suggestion provient des rangs de l'opposition (CSV). Mais avant qu'elle ne devienne réalité, le gouvernement se doit d'attendre l'avis du Conseil supérieur des maladies infectieuses. Des spécialistes qui, sur la question de la ''dose complémentaire'' ont déjà fait deux «pas». D'abord en ouvrant cette offre immunitaire aux plus de 75 ans, puis en abaissant l'admissibilité aux plus de 65 ans ainsi qu'aux personnels de santé

Mais rien ne dit aujourd'hui que le Luxembourg suivra la même voie que la Belgique voisine. A regarder autour de lui, le pays pourrait aussi s'inspirer du modèle britannique qui a ouvert la 3e dose seulement aux plus de 50 ans. 

Mardi, face au vote des députés, Paulette Lenert (LSAP) s'est montrée prudente. «Je ne peux pas prendre d’engagement ferme. Il nous faudra trouver un équilibre entre la pression sociétale qui s’accroît et l’apport sanitaire d’une troisième dose pour tous. Il ne s’agit pas de distribuer des bonbons», confiait la ministre de la Santé.

Une timidité que le dernier sondage Politmolitror pourrait bien effacer des esprits du gouvernement. En effet, après un an et demi de crise, sa gestion de crise reste saluée par l'opinion publique. 75% des sondés estiment ainsi que Xavier Bettel et son équipe avaient jusqu'à présent fait du bon (voire du très bon) travail. Une confiance dans les choix de l'exécutif qui va même plus loin. En effet, de nombreux électeurs questionnés ne sont pas opposés à des mesures sanitaires plus drastiques encore que celles appliquées actuellement. Comme la vaccination anti-covid obligatoire (54% d'avis favorables).

A l'heure actuelle, la campagne vaccinale débutée depuis décembre dernier a permis d'inoculer le vaccin à près de 76% des 12 ans et plus du Grand-Duché. Plus de 861.000 doses ayant été administrées en onze mois.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre de la Santé a détaillé l'avancée de la campagne de vaccination par catégorie d'âge au terme de 11 mois d'injections anti-covid. Une des leçons étant qu'un 20-29 ans sur trois ne dispose pas d'un schéma vaccinal complet.
26.11.2021, Schleswig-Holstein, Eutin: Krankenschwester Swenja Grandke impft in der Impfstelle Eutin gegen das Corona Virus. Heute starten in ganz Schleswig-Holstein zunächst 24 Impfstellen, um die Geschwindigkeit bei den COVID-19-Auffrischimpfungen zu erhöhen und die Praxen der niedergelassenen Ärztinnen und Ärzte bei den Corona-Impfungen zu unterstützen und zu entlasten. Foto: Markus Scholz/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
En France la vaccination des moins de 30 ans avec ce produit est maintenant déconseillée et la même prudence est de rigueur en Allemagne. Au Luxembourg, Paulette Lenert prend la même voie, en suspendant ce vaccin pour la tranche d'âge indiquée.
ARCHIV - 16.04.2021, Nordrhein-Westfalen, Bielefeld: Eine Krankenschwester zieht den Impfstoff des Herstellers Moderna gegen das Coronavirus in einer gestellten Situation mit einer Spritze auf. Die europäische Arzneimittelbehörde EMA prüft die Zulassung des Corona-Impfstoffes des Herstellers Moderna für kleinere Kinder. (zu dpa «EU-Experten prüfen Zulassung von Moderna-Impfstoff für Kinder») Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La ministre de la Santé s'est félicitée mercredi de l'amélioration de la situation sanitaire, due selon elle à la vaccination. Mais les retards de livraison d'AstraZeneca et Johnson & Johnson pourraient freiner ce progrès.
Politik, Covid-Situation, Paulette Lenert und Dr. Jean-Claude Schmit Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Si AstraZeneca livre dans les temps sa première cargaison de sérum anti-covid au Luxembourg, la phase 1 de la campagne vaccinale pourrait s'achever en avance, estime Paulette Lenert.
ARCHIV - 27.12.2020, Nordrhein-Westfalen, Emsdetten: Der Infektiologe Burkhard Frase zieht die erste Spritze im St. Josef-Stift in Emsdetten mit dem Impfstoff auf. Dort wurden am 27. Dezember mehr als 90 Bewohner geimpft. (zu dpa: «Vier-Wochen-Impfbilanz: Impfungen in 2000 Heimen - 300 stehen noch aus») Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Déjà 6.897 doses anti-covid ont été injectées dans le pays. La campagne s'adaptant au jour le jour, selon les stocks mis à disposition par Pfizer, Moderna et -qui sait- bientôt AstraZeneca.
A health worker prepares a Moderna Covid-19 vaccine at the vaccination centre Hall Victor Hugo in Luxembourg, on January 21, 2021, during a vaccination campaign aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)