Changer d'édition

Les centres de vaccination débordés par la dose booster
Luxembourg 2 min. 01.12.2021
Lutte anti-covid

Les centres de vaccination débordés par la dose booster

Afin de pouvoir absorber la demande liée à la dose complémentaire, le CSV suggère de rouvrir les anciens centres de vaccination du pays.
Lutte anti-covid

Les centres de vaccination débordés par la dose booster

Afin de pouvoir absorber la demande liée à la dose complémentaire, le CSV suggère de rouvrir les anciens centres de vaccination du pays.
Luxembourg 2 min. 01.12.2021
Lutte anti-covid

Les centres de vaccination débordés par la dose booster

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Changement de règle dans les centres de vaccination à partir du 1er décembre. Pour y recevoir leur dose complémentaire de vaccination contre le covid, les résidents devront avoir réservé un créneau au préalable.

Toute la population adulte est concernée. Le 19 novembre, le rappel vaccinal a été étendu aux personnes de plus de 18 ans. Jusqu'alors réservée aux plus de 65 ans, cette dose booster est censée renforcer l'immunité des Luxembourgeois,  jugée encore trop fragile par le gouvernement. Une annonce qui a eu pour effet de rallonger les files d'attente devant les trois centres de vaccination activés pour le moment. 


19.11.2021, Bayern, Haar: Ein Mitarbeiter der Hilfsorganisation Malteser bereitet im Impfzentrum eine Spritze mit dem Impfstoff von Biontech/Pfizer gegen das Coronavirus vor. Der als Auffrischung oder Booster bezeichnete dritte Stich bei der Corona-Schutzimpfung stellt sich als immer wichtiger
heraus. Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La troisième dose passe à l'offensive
Désormais, ce n'est plus à partir de 65 ans qu'il sera possible de bénéficier de l'injection complémentaire anti-covid mais dès 18 ans. Un choix du gouvernement luxembourgeois face à une immunité encore trop fragile.

Après un pic mi-juin culminant à 50.120 injections, le rythme de la campagne de vaccination avait connu un ralentissement à la rentrée. Ainsi, entre le 20 et le 26 septembre, seulement 4.922 injections avaient ainsi été effectuées dans le pays. Mais depuis la mi-octobre, ce chiffre est reparti à la hausse. Entre le 15 et le 21 novembre, 18.088 doses ont ainsi été injectées, dont les deux tiers concernaient des "doses booster''. 

Afin de mieux contrôler ce flux de vaccinés, le gouvernement luxembourgeois a décidé de mettre fin à la vaccination complémentaire sans rendez-vous. Pour recevoir sa dose booster, la population adulte concernée est donc «priée d’attendre l’invitation du gouvernement luxembourgeois», a annoncé l'exécutif, le 30 novembre. A l'intérieur de ce courrier, qui sera envoyé dans les prochaines semaines, les démarches à suivre pour réserver son créneau seront indiquées. 

A partir du 1er décembre, seules les premières doses continueront donc d'être administrées sans rendez-vous dans les trois centres de vaccination du pays (Victor Hugo, Esch-Belval et Ettelbrück). 


26.11.2021, Schleswig-Holstein, Eutin: Krankenschwester Swenja Grandke impft in der Impfstelle Eutin gegen das Corona Virus. Heute starten in ganz Schleswig-Holstein zunächst 24 Impfstellen, um die Geschwindigkeit bei den COVID-19-Auffrischimpfungen zu erhöhen und die Praxen der niedergelassenen Ärztinnen und Ärzte bei den Corona-Impfungen zu unterstützen und zu entlasten. Foto: Markus Scholz/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La vaccination des jeunes adultes à la traîne
La ministre de la Santé a détaillé l'avancée de la campagne de vaccination par catégorie d'âge au terme de 11 mois d'injections anti-covid. Une des leçons étant qu'un 20-29 ans sur trois ne dispose pas d'un schéma vaccinal complet.

Afin de pouvoir répondre à la forte demande, le CSV a déposé une motion appelant le gouvernement à rouvrir les anciens centres de vaccination (Luxexpo-Kirchberg, Mondorf, et Air Rescue-Findel). La réouverture de ces sites viserait à permettre une vaccination «le plus rapidement et le plus facilement possible». La motion sera soumise au vote de la Chambre, le 2 décembre.

A ce rythme qui s'accélère, s'ajoute le délai de rappel réduit à quatre mois, contre six, pour les personnes vaccinées avec le sérum d'AstraZeneca. Annoncée le 29 novembre par la ministre de la Santé, cette mesure concerne près de 45.000 résidents qui ont reçu deux doses du vaccin fabriqué par le laboratoire suédo-britannique. 

Cette pression exercée sur les centres de vaccination devrait cependant retomber bientôt, les pharmacies devant entrer en jeu dans la campagne vaccinale.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les premières doses étaient réservées aux soignants, un an plus tard, ce sont les enfants qui entrent dans les centres. Retour sur une année de vaccination, érigée en solution de premier plan contre la pandémie de covid.
A member of the public receives a dose of a Covid-19 vaccine inside a vaccination centre set up at Grim's Dyke Golf Club in north west London on December 26, 2021. - England pressed ahead with its Covid-19 immunisation campaign on Sunday in the race to inoculate as many people possible while the number of cases of the Omicron coronavirus variant soars. (Photo by Niklas HALLE'N / AFP)
Le mois de décembre sera placé sous le signe du sérum anti-covid au Grand-Duché. Du 6 au 12 décembre, une "Semaine de la vaccination" est au programme, mais d'ici là, les points d'injection se multiplient déjà.
Alors que le nombre d'infections ne cesse de grimper au Luxembourg, l'épidémiologiste luxembourgeois Michel Pletschette prédit un hiver «très difficile» si de nouvelles mesures ne sont pas mises en place.
A défaut d'avoir reçu l'avis du Conseil supérieur des maladies infectieuses, le gouvernement n'a toujours pas tranché la question des injections anti-covid auprès des moins de 12 ans. Mais le pays s'en rapproche à petits pas.
Leopold Nytoft Bergman, 10 years old, receives a vaccination against the novel coronavirus on November 28, 2021 in Amagar, Denmark. - Children between 5 - 11 years can now be vaccinated in Denmark. The vaccinations on November 28, 2021 are reserved for the oldest children in the group. Therefore, so far only children aged 10 and 11 have been invited to a vaccine via their parents. (Photo by Olafur STEINAR GESTSSON / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
Le gouvernement envisage la mise en place d'un double régime de contrôle sanitaire pour la mi-janvier. L'un pour la sphère des loisirs, l'autre dans le cadre professionnel. Reste à trouver un accord avec les partenaires sociaux.
24.11.2021, Sachsen, Dresden: Ein Mitarbeiter des Chipherstellers Globalfoundries (GF) zeigt vor Dienstbeginn in der Lobby des Werks sein Impfzertifikat. Laut Bundesarbeitsministerium müssen Beschäftigte ab Mittwoch (24.11.2021) beim Betreten ihrer Arbeitsstätte nachweisen, dass sie gegen Corona geimpft oder von einer solchen Erkrankung genesen sind. Alternativ ist eine Bescheinigung über einen negativen Test möglich. Bundesweit gelten am Arbeitsplatz Zugangsregeln nur für Geimpfte, Genesene und Getestete (3G). Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A peine 0,23% des vaccinations anti-covid ont fait jusqu'à présent l'objet d'un signalement d'effet indésirable. Mais le dernier rapport de pharmacovigilance ne cache rien sur les 430 situations "graves" relevées.
25.11.2021, Bayern, Rosenheim: Eine Frau lässt sich im Impfzentrum, das in einem Zelt auf dem Loretowiese untergebracht ist, impfen. Foto: Peter Kneffel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++