Changer d'édition

La dixième loi covid adoptée à la Chambre
Luxembourg 12.03.2021 Cet article est archivé

La dixième loi covid adoptée à la Chambre

Sans surprise, la dixième loi covid a été adoptée avec 31 voix, contre 29. Soit les suffrages des membres de la coalition DP-LSAP-Déi Gréng. Le texte restera valable jusqu'au 2 avril prochain.

La dixième loi covid adoptée à la Chambre

Sans surprise, la dixième loi covid a été adoptée avec 31 voix, contre 29. Soit les suffrages des membres de la coalition DP-LSAP-Déi Gréng. Le texte restera valable jusqu'au 2 avril prochain.
Photo: Guy Jallay/archive
Luxembourg 12.03.2021 Cet article est archivé

La dixième loi covid adoptée à la Chambre

Les mesures sanitaires en vigueur seront bel et bien prolongées jusqu'au 2 avril prochain, suite au vote des députés de la majorité. CSV, déi Lénk, Piraten et ADR ont voté contre, ce vendredi.

(Jmh avec Michèle Gantenbein) - Annoncée vendredi dernier par Xavier Bettel (DP), la prolongation du dispositif sanitaire actuel a été actée ce vendredi par la Chambre. Avec les seules voix des députés de la majorité DP-LSAP-Déi Gréng, les partis d'opposition ayant voté contre. Bars et restaurants fermés, interdiction d'inviter plus de deux personnes issues d'un autre ménage ou port du masque obligatoire dans les commerces resteront en vigueur jusqu'au 2 avril prochain. Idem en ce qui concerne les limitations imposées pour le nombre maximal de personnes autorisées à se réunir publiquement ou le fait de devoir être chez soi entre 23h et 6h.


IPO,Pressebriefing Ministerrat Paulette Lenert & Xavier Bettel.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le covid face à «la stratégie des petits pas»
Au 2 avril, le Luxembourg pourrait connaître des assouplissements des restrictions sanitaires covid. Xavier Bettel s'y engage. Mais pas question d'un retour à la normalité en toute liberté. La prudence s'imposera encore.

Si ces mesures ne font pas débat, celles envisagées au sein du milieu scolaire ont été particulièrement discutées. Notamment du fait de l'opposition formelle émise par le Conseil d'Etat sur la proposition du ministre de l'Education nationale, d'introduire une base légale pour justifier la «flexibilité» du dispositif. Face à ce refus, le ministre a d'ailleurs retiré le passage concerné.

Au final, seules deux mesures seront ancrées dans la loi. Le port obligatoire du masque à partir du cycle 2 et la mise en place de l'enseignement alternatif pour le secondaire supérieur. Soit les classes de 4e, 3e et 2e. A noter que certaines mesures d'ores et déjà en application dans les établissements continueront à être appliquées, même si elles ne sont pas inscrites dans la loi, puisque basées sur les recommandations du ministère.


01.03.2021, Sachsen-Anhalt, Magdeburg: Ein Fünftklässler meldet sich während des Präsenzunterrichts am "Ökumenischen Domgymnasium". Nach zweieinhalb Monaten coronabedingten Notbetriebs öffnen in Sachsen-Anhalt die Schulen und Kitas wieder ihre Türen. Foto: Ronny Hartmann/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le virus s'invite dans 294 classes
Sur la première semaine de mars, le ministère de l'Education a noté une légère diminution du nombre d'enfants et de personnels infectés. Vivement que les autotests de dépistage entrent en service pour briser au plus tôt les chaines de contamination.

Une situation critiquée notamment par le CSV, principal parti d'opposition, qui estime que le gouvernement a eu assez de temps, au cours des dernières semaines, pour élaborer une base légale suffisante et mettre fin à «une situation qui bafoue l'Etat de droit». Contacté vendredi matin, les chrétiens-sociaux avaient d'ores et déjà indiqué qu'ils n'allaient pas voter en faveur de ce nouveau texte. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Sur la première semaine de mars, le ministère de l'Education a noté une légère diminution du nombre d'enfants et de personnels infectés. Vivement que les autotests de dépistage entrent en service pour briser au plus tôt les chaines de contamination.
01.03.2021, Sachsen-Anhalt, Magdeburg: Ein Fünftklässler meldet sich während des Präsenzunterrichts am "Ökumenischen Domgymnasium". Nach zweieinhalb Monaten coronabedingten Notbetriebs öffnen in Sachsen-Anhalt die Schulen und Kitas wieder ihre Türen. Foto: Ronny Hartmann/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Bien qu'un consensus ait été trouvé autour du maintien des mesures sanitaires en vigueur jusqu'au 2 avril prochain, majorité et opposition divergent quant aux mesures prévues dans le milieu scolaire. En cause, la «flexibilité» exigée par Claude Meisch.
Lokales, Schoulrentrée Ribeschpont Besuch Claude Meisch, Maske, Maskenpflicht, Schule, Covid-19, Corona, Grundschule, Fondamental, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Au 2 avril, le Luxembourg pourrait connaître des assouplissements des restrictions sanitaires covid. Xavier Bettel s'y engage. Mais pas question d'un retour à la normalité en toute liberté. La prudence s'imposera encore.
IPO,Pressebriefing Ministerrat Paulette Lenert & Xavier Bettel.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort