Changer d'édition

La digitalisation à l'assaut du quotidien
Luxembourg 3 min. 20.11.2019 Cet article est archivé

La digitalisation à l'assaut du quotidien

Les résidents plébiscitent la digitalisation des moyens de mobilité, selon la dernière étude du TNS-Ilres.

La digitalisation à l'assaut du quotidien

Les résidents plébiscitent la digitalisation des moyens de mobilité, selon la dernière étude du TNS-Ilres.
Photo : Shutterstock
Luxembourg 3 min. 20.11.2019 Cet article est archivé

La digitalisation à l'assaut du quotidien

Si les résidents jugent les offres créées par les nouvelles technologies positivement dans leur ensemble, les plus âgés restent prudents et la perspective de la 5G se heurte au scepticisme du plus grand nombre, selon une étude du TNS-Ilres publiée mercredi.

(AA) - Une «situation idéale». C'est en ces termes que Tommy Klein, l'auteur de l'étude sur la perception de la digitalisation commanditée par le gouvernement, décrit l'adhésion des résidents au processus, l'état d'esprit ouvert des résidents du pays face à la digitalisation. Si 84% du panel représentatif interrogé y voient  «une mission essentielle pour le développement du pays», des divergences demeurent. 

Globalement, les utilisateurs attendent plus de dématérialisation dans les domaines clés de la santé ou des impôts. Des «chantiers de longue haleine» en cours, confirme Marc Hansen (DP), à la tête du jeune ministère de la Digitalisation, qui veut accélérer le processus.


Le DIH soutiendra les acteurs de l'industrie 4.0 dans leur transformation digitale.
Un pôle d'innovation digitale s'installe à Belval
Le Luxembourg Digital Innovation Hub (L-DIH) a été lancé en présence du ministre de l'Économie, Etienne Schneider (LSAP). Ce guichet unique accompagnera les PME 4.0 dans leurs projets et stratégies numériques.

Sans surprise, ce sont les offres dans le secteur de la mobilité qui emportent la plus forte adhésion. Près de neuf sondés sur dix s'informent sur l'état des routes en temps réel et réservent leurs billets de train et d'avion en ligne. Une tendance qui devrait profiter à la nouvelle application Mobilitéit, lancée en septembre. 

Même attente du côté des démarches administratives, comme le détail du remboursement de ses frais de maladie-maternité, le changement de ses coordonnées bancaires ou la demande d'un certificat de coassurance. Idem pour les services bancaires dématérialisés, qui «facilitent le quotidien» selon les conclusions de l'étude.


IPO,Interviewserie Blau-Rot-Grün. Marc Hansen. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort.
«Nous sommes une start-up ministérielle»
Avec le Premier ministre Xavier Bettel, Marc Hansen (DP) s’attelle à la création du ministère de la Digitalisation. Explications des enjeux de ce nouveau portefeuille, dédié «l'inclusion numérique».

Les notes dissonantes émanent des résidents nés dans les années 1960. Voulant conserver le support papier, ils restent attachés au lien social et aimeraient notamment se faire former aux nouveaux outils par des «réunions dans les communes». Selon Tommy Klein, ces réticences sont compatibles avec la digitalisation car il ne s'agit pas d'une «opposition frontale, comme d'autres pays». 

Autre bémol qui inquiète le gouvernement, la réticence de la majorité exprimée des résidents vis-à-vis des appareils connectés et de leurs dérives potentielles. Un scepticisme dû à «un manque d'informations», selon Tommy Klein, mais qui fait écho aux polémiques concernant l'assistant vocal d'Amazon ou les risques de piratage des objets connectés. Le phénomène devrait s'amplifier avec l'arrivée tonitruante de la 5G prévue pour 2020.  


Plus de questions que de réponses autour de la 5G
La mise en place du réseau mobile de cinquième génération au Luxembourg inquiète les politiques du pays, qui ont demandé des comptes à Xavier Bettel.

Pas de quoi freiner le train des réformes, à en croire un Marc Hansen sûr du soutien populaire. Il en veut pour preuve le taux de satisfaction soviétique de la plateforme Myguichet.lu : 94%. Le ministre ne déviera donc pas de son cap et compte bien «parfaire l'offre» dématérialisée du pays, sans avancer de détails sur les applications concrètes. Même flou sur l'échéancier des mesures qui devraient toucher le remboursement des soins de santé et les déclarations d'impôts.


Sur le même sujet