Changer d'édition

La difficile quête du jumeau génétique
Luxembourg 4 min. 11.02.2020

La difficile quête du jumeau génétique

Pas moins de 816 donneurs potentiels de cellules souches se sont déplacés samedi 8 février pour venir en aide au conseiller communal Rizo Agovic.

La difficile quête du jumeau génétique

Pas moins de 816 donneurs potentiels de cellules souches se sont déplacés samedi 8 février pour venir en aide au conseiller communal Rizo Agovic.
Photo: Commune de Schifflange
Luxembourg 4 min. 11.02.2020

La difficile quête du jumeau génétique

Maurice FICK
Maurice FICK
Atteint d'une leucémie aiguë, Rizo Agovic de Schifflange a besoin d'urgence de trouver un donneur de moelle compatible pour bénéficier d'un don de cellules souches. A l'échelle du Luxembourg, c'est un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Si le cancer touche effectivement davantage les hommes, la leucémie aiguë, une des formes du cancer, atteint rarement les plus jeunes. Le Dr Laurent Plawny, hématologue au service d'hématologie, hémato-oncologie, cancérologie du CHL, explique la rareté de la maladie et les raisons pour lesquelles dénicher un jumeau génétique s'avère indispensable.

Pourquoi faut-il agir très vite lorsqu'une leucémie aiguë est diagnostiquée ? 

Dr Laurent Plawny: «A partir du moment où le diagnostic est posé la durée de vie,  pour un jeune patient, peut être de quelques semaines au maximum. Car dans le cas d'une leucémie aiguë, on peut faire face à une absence complète de défense immunitaire pouvant provoquer un risque d'infection. Mais on peut aussi faire face à un saignement majeur interne, lié au manque de plaquettes qui permettent la coagulation du sang. Fait est qu'il y a vraiment danger.

Le traitement va commencer rapidement par une chimiothérapie classique devant permettre de réduire le nombre de cellules anormales jusqu'à un point quasi nul. En revanche, une greffe de la moelle devra suivre après la chimio sans quoi subsiste un risque énorme de rechute après un an. La situation devient alors beaucoup plus difficile.

Pour Rizo Agovic, 35 ans, conseiller communal et vice-président de la Maison des jeunes à Schifflange, le diagnostic est tombé le 20 décembre 2019.
Pour Rizo Agovic, 35 ans, conseiller communal et vice-président de la Maison des jeunes à Schifflange, le diagnostic est tombé le 20 décembre 2019.
Photo: Guy Jallay

Lorsqu'une leucémie a des mutations de bons pronostics, la chimiothérapie seule, peut fonctionner. Mais si la mutation a de mauvais risques, la chimio n'est qu'un «pansement» devant aboutir à une greffe. Dans ce cas, pour augmenter l'espérance de vie, il faut une greffe.

Existe-t-il beaucoup de cas de leucémie aiguë au Luxembourg ?

«Pour des sujets jeunes, entre 15 et 20 cas sont diagnostiqués en moyenne par an dans le pays. Pour les personnes âgées, c'est plus fréquent. On parle en générale d'une prévalence de 1/300.000 chez les jeunes et de seulement de 1/30.000 pour les personnes plus âgées. Mais cela reste une maladie rare.

Combien de chance a le malade de trouver l'indispensable jumeau génétique ?

«Il a une chance sur 700.000 à un million pour trouver ce jumeau génétique. Il n'empêche, grâce au réseau des banques de tissus, 70% des demandes de greffe réussissent à être satisfaites. 

Il n'y a donc qu'une toute petite chance de détecter un jumeau génétique parmi les donateurs spontanés ?

«Il faut voir cela dans sa globalité. Les 880 donateurs qui se sont manifestés le week-end passé à Schifflange, autour du cas Rigo Agovic, sont venus dans le cadre d'une sensibilisation. Ils connaissent cette personne, élue, et se disent qu'ils peuvent au moins faire cela pour l'aider. La chance d'être appelé pour une demande de moelle est de 1 sur 1.000 sur une période de dix ans!

On n'est pas obligatoirement appelé pour celui qui vous a sensibilisé mais, le plus souvent, pour quelqu'un d'autre. Reste que c'est très utile. En clair: il y a peu de chance qu'un jumeau génétique soit détecté mais il y a de bonnes probabilités qu'une de ces personnes soit compatible avec quelqu'un d'autre. 

Combien de temps faudra-t-il pour typiser les 880 dons réalisés ?

«Il faut compter quinze jours pour la typisation et six semaines avant que les donateurs soient inscrits sur un registre de banque tissulaire. Cela ne se fait pas au Luxembourg mais dans une banque de tissus européenne.

Est-il possible de guérir d'une leucémie aiguë ? 

«On peut en guérir mais tout dépend du pronostic. Dans le cas de certains mauvais pronostics la mortalité est de 60 à 90%. Ce taux de mortalité est réduit à 30% en post-greffe.»


Sur le même sujet

Le directeur médical du Chem claque la porte
Claude Birgen numéro deux du Centre hospitalier Emile Mayrisch (CHEM) a annoncé avec fracas son départ lors d'une réunion du conseil d'administration lundi 10 février. La raison de cette démission serait un désaccord avec le directeur général au sujet de la planification du «Südspidol».
CHEM - Centre Hospitalier Emil Mayrisch - Hôpital Princesse Marie-Astrid - Niederkorn -  - 08/01/2019 - photo: claude piscitelli
La CNS payera sa part pour les nouvelles IRM
Il n'y a plus d'incertitudes quant au financement des quatre nouveaux appareils d'imagerie par résonance magnétique. L'Etat payera 80%, le reste sera à la charge de la CNS, annonce vendredi le ministère de la Sécurité sociale.
«L'enquête avance» autour de l'escroquerie à la CNS
Un an après les soupçons de détournement de fonds à la mutuelle de santé, l'instruction concernant deux employées qui auraient détourné plus de deux millions d'euros en dix ans devrait toucher à sa fin, selon le Parquet.
Assurances Sociales-CNS, Krankenkasse, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le mode de vie masculin plus exposé au cancer
Près de 1.100 personnes meurent d'un cancer au Luxembourg chaque année. Les hommes sont plus touchés que les femmes car ils sont «plus soumis à des facteurs de risques», explique la directrice de la Fondation cancer. Mais le facteur de risque le plus important reste l'âge.
Les anesthésistes en nombre suffisant
L’anesthésiologie a le vent en poupe. Cette spécialité apparaît en effet comme la deuxième choisie par les médecins et plus d’une centaine sont enregistrés par le ministère qui ne craint pas d’insuffisance dans ce secteur.