Changer d'édition

La dérogation sur les jachères est prolongée pour 2023
Luxembourg 05.08.2022
Agriculture

La dérogation sur les jachères est prolongée pour 2023

Le ministre de l'Agriculture envisage cette mesure comme un acte de solidarité.
Agriculture

La dérogation sur les jachères est prolongée pour 2023

Le ministre de l'Agriculture envisage cette mesure comme un acte de solidarité.
Photo: Charles Reise
Luxembourg 05.08.2022
Agriculture

La dérogation sur les jachères est prolongée pour 2023

Les agriculteurs luxembourgeois pourront continuer de déroger aux règles environnementales concernant les jachères et la rotation des cultures en 2023, tout en respectant certaines conditions.

La mesure a été proposée fin juillet par la Commission européenne. Ce vendredi 5 août, le Conseil du gouvernement luxembourgeois a approuvé la prolongation des dérogations sur les règles environnementales concernant les jachères et la rotation des cultures. Cette mesure a été mise en place au mois de mars, à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, afin de compenser les impacts de cette dernière. 


L'Etat met la main à la poche pour soutenir les agriculteurs
Flambée de l'énergie, augmentation du coût de l'alimentation des bétails, explosion des prix des engrais... Pour aider les agriculteurs à faire face aux charges qui s'accumulent, Claude Haagen a présenté un paquet de six mesures.

Si les exportations de céréales ukrainiennes ont redémarré il y a quelques jours, elles restent largement menacées, laissant planer l'ombre d'une crise alimentaire mondiale, qui toucherait particulièrement les pays du bassin méditerranéen ainsi que l'Afrique. 

Pour faire face à cette menace, répondre aux préoccupations en matière de sécurité alimentaire, mais également éviter la hausse continue des prix des matières premières agricoles, le ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural s'est positionné en faveur de la prolongation des dérogations à la rotation de culture, ainsi qu'à la mobilisation des terres en jachères.

«Un acte de solidarité»

Une décision envisagée comme «un acte de solidarité qui confirme notre contribution en tant qu'État membre face aux préoccupations en matière d’approvisionnement et de sécurité alimentaire» par Claude Haagen (LSAP).

Pour autant, ces dérogations ne s'appliqueront pas sans restriction. Des conditions strictes sont à respecter pour les agriculteurs qui voudront en profiter. Il faut notamment prendre en compte que la mesure s'applique uniquement pour l'année culturale 2023 aux cultures à destination de l'alimentation humaine. Il conviendra d'installer des bandes mellifères (plantes attirant les abeilles) pour les cultures en jachères, mais également de limiter l'emploi de produits phytopharmaceutiques au strict nécessaire. 

À noter que les modalités techniques de la mise en œuvre de ces dérogations seront communiquées prochainement, fait savoir le ministère de l'Agriculture.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La vague de chaleur de mi-juin risque d’aggraver davantage l’impact de la chaleur sur les cultures agricoles et horticoles. Il semble désormais clair que les cultures agricoles sont marquées par le déficit de précipitations.
This aerial photograph taken on June 21, 2022, shows a farmer driving a combine harvester in a wheat field in Sainte Foy d'Aigrefeuille, near Toulouse, southwestern France. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)