Changer d'édition

La décision de Bissen sur Google attendue mi-octobre
Luxembourg 2 min. 30.09.2020 Cet article est archivé

La décision de Bissen sur Google attendue mi-octobre

Le bourgmestre de Bissen, David Viaggi, estime qu'«il est important de savoir quels sont les avantages pour sa ville. C'est une question d'équilibre»

La décision de Bissen sur Google attendue mi-octobre

Le bourgmestre de Bissen, David Viaggi, estime qu'«il est important de savoir quels sont les avantages pour sa ville. C'est une question d'équilibre»
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 30.09.2020 Cet article est archivé

La décision de Bissen sur Google attendue mi-octobre

Dès réception du plan d'aménagement particulier modifié, le conseil communal se prononcera sur l'installation du géant américain sur le territoire dans une quinzaine de jours. En jeu, la délivrance du permis de bâtir.

(JFC) - Quelque peu reléguée au second plan depuis quelques mois en raison de la crise sanitaire, la saga de l'implantation du géant américain Google au Luxembourg connaîtra un nouvel épisode d'ici deux semaines. Alors que les négociations avec le gouvernement se poursuivent, la petite commune de Bissen (3.200 habitants) se prononcera mi-octobre sur la modification de son Plan d'aménagement particulier (PAP) engendrée par l'éventuelle construction du datacenter.

«Pour nous, il s'agira d'approuver ou non la hauteur des bâtiments, le bruit produit, la circulation dans les rues avoisinantes et d'autres détails issus directement des plans dessinés par Google», précise David Viaggi (Är Leit), le bourgmestre de Bissen chez nos confrères de LuxTimes. Soit autant de «détails» loin des «grands enjeux» nationaux comme la consommation d'électricité ou la quantité d'eau nécessaire au refroidissement du datacenter high-tech, qui eux, «relèvent de la compétence du gouvernement national», ajoute l'élu. 


Hier soll das künftige Google-Datenzentrum entstehen.
Transparence obligatoire autour du projet Google
La Commission d'accès aux documents a tranché. Le gouvernement et la commune de Bissen disposent d'un mois pour dévoiler les contours de l'accord signé avec le géant américain, notamment en ce qui concerne le devenir des terrains en cas d'abandon du projet de data center.

Ce vote à l'échelon communal devait à l'origine avoir lieu au printemps. Mais la crise du covid-19 est passée par là, et «les six mois écoulés ont permis à Google d'apporter des réponses supplémentaires aux préoccupations locales», raconte celui qui a été promu bourgmestre en octobre 2019.

L'entreprise a notamment lancé une étude sur le bruit généré par ses ordinateurs et autres opérations. «J'espère en obtenir les résultats dans les prochains jours afin que nous puissions fournir aux habitants de Bissen une indication sur l'impact sonore de l'installation», explique David Viaggi. «Il est important pour moi de savoir quels sont les avantages pour ma ville. C'est une question d'équilibre», ajoute-t-il.

Une centaine d'emplois

Rappelons qu'un groupe de citoyens de Bissen s'était opposé au projet Google fin 2019, craignant que le géant de l'internet ne dissimule des détails critiques sur l'impact du projet. Plus de 150 objections ont ainsi été déposées avant la date limite de janvier, avec comme principale argumentation «le manque de transparence» du projet.


Lokales,Bürgerversammlung über Google Projekt in Bissen.Fabien Vieau,Frederic Descamps.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les projets Fage et Google toujours dans le flou
Interrogés ce jeudi en commission, ni la ministre de l'Environnement, ni celui de l'Économie n'ont été en mesure d'apporter de nouveaux éléments. Au grand dam de l'opposition, alors même que ces deux implantations font débat depuis plusieurs années.

Après les remous suscités par l'abandon du projet d'implantation du fabricant grec de yaourts Fage à Bettembourg, les acteurs du développement économique du pays restent désormais suspendus au devenir de Google. Un projet qui, pour rappel, générerait une centaine d'emplois dans le domaine des technologies de l'information, mais aussi dans la sécurité, l'exploitation et la maintenance des équipements.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si le Parlement a eu accès ce jeudi à la déclaration d'intention confidentielle du gouvernement, l'exécutif a en revanche décidé de ne pas rendre les documents publics. Au grand dam du Mouvement écologique, qui avait pourtant obtenu gain de cause devant la Commission d'accès aux documents.
WI,PK Google Project Luxembourg.Fabien Vieau , Frederic Descamps,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Interrogés ce jeudi en commission, ni la ministre de l'Environnement, ni celui de l'Économie n'ont été en mesure d'apporter de nouveaux éléments. Au grand dam de l'opposition, alors même que ces deux implantations font débat depuis plusieurs années.
Lokales,Bürgerversammlung über Google Projekt in Bissen.Fabien Vieau,Frederic Descamps.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La Commission d'accès aux documents a tranché. Le gouvernement et la commune de Bissen disposent d'un mois pour dévoiler les contours de l'accord signé avec le géant américain, notamment en ce qui concerne le devenir des terrains en cas d'abandon du projet de data center.
Hier soll das künftige Google-Datenzentrum entstehen.
La saga de l’installation d’un data center va connaître de nouveaux développements. En raison de la pandémie de coronavirus, la commune hôte du géant américain devrait différer sa décision finale à l’automne. Rappel des faits.
Le délai pour s'opposer à l'installation prochaine d'un centre de données de Google à Bissen a expiré. Au total, 170 avis négatifs ont été recensés. Le manque de transparence du dossier suscite encore et toujours de nombreuses interrogations.
The Google logo is seen January 8, 2020 at the 2020 Consumer Electronics Show (CES) in Las Vegas, Nevada. (Photo by Robyn Beck / AFP)
Le géant américain du numérique s'est invité à la Chambre ce mardi. La création d'un centre de données à Bissen comporte toujours autant de nombreuses zones d'ombre. Des interrogations que les membres du gouvernement ne sont pas parvenus à lever.
ARCHIV - 28.09.2014, Berlin: Der Google-Schriftzug und die Google-Suche auf einem iPad Mini 2. (zu dpa "Verleger begrüßen Fortschritte bei Diskussion ums EU-Urheberrecht" vom 06.02.2019) Foto: Lukas Schulze/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le scepticisme prévaut chez les citoyens de Bissen, conviés jeudi soir par le géant américain de l'internet à une séance d'information sur le projet d'implantation d'un centre de données. Google n'avait pas toutes les réponses à leurs questions.
Le Centre culturel Frounert a fait le plein de citoyens inquiets de l'implantation d'un centre données de Google à Bissen
La firme réfléchit toujours à une implantation à Bissen pour un investissement de 1,2 milliard d'euros. Mais si le projet n'est toujours pas confirmé, le géant américain a tenu à communiquer et se veut rassurant quant aux éventuelles nuisances.
WI,PK Google Project Luxembourg.Fabien Vieau , Frederic Descamps,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le géant américain du numérique a décidé d’aller à la rencontre des Bissenois, ce jeudi soir. La firme américaine devrait lever une partie du voile quant à ses projets de construction de deux data centers.
Google s'apprête à discuter avec les habitants de la commune. La société américaine les a invités à une réunion programmée le jeudi 21 novembre mais aucune information n'a filtré sur le contenu.
(FILES) A file photo taken on July 30, 2018 shows the logo of US multinational technology company Google with the subtitle in French "Google Assistant in different formats" at a store in Lille, northern France. - Google said on January 23, 2019, it would appeal a record 50-million-euro fine imposed by France's data regulator for failing to meet the EU's strict new General Data Protection Regulation (GDPR). (Photo by DENIS CHARLET / AFP)