Changer d'édition

La culture s'engage pour le vote des étrangers
Luxembourg 2 min. 28.04.2015 Cet article est archivé
43 acteurs culturels signent

La culture s'engage pour le vote des étrangers

43 acteurs culturels signent

La culture s'engage pour le vote des étrangers

Shutterstock
Luxembourg 2 min. 28.04.2015 Cet article est archivé
43 acteurs culturels signent

La culture s'engage pour le vote des étrangers

Dans un communiqué intitulé "Culture, citoyenneté et fraternité" adressé par Claude Frisoni aux médias luxembourgeois, 43 acteurs culturels du pays manifestent leur encouragement à voter "oui" au référendum du 7 juin portant sur le droit de vote des étrangers.

(A.F.) - Dans un communiqué intitulé "Culture, citoyenneté et fraternité" adressé par Claude Frisoni aux médias luxembourgeois, 43 acteurs culturels du pays manifestent leur encouragement à voter "oui" au référendum du 7 juin portant sur le droit de vote des étrangers.

Ils sont écrivains, artistes, réalisateurs, poètes, musiciens… Tous s'accordent autour de ces déclarations: "Nos références culturelles sont internationales, dépassent les frontières. Depuis des siècles, différentes vagues migratoires ont fait le Luxembourg. Depuis des siècles, le Luxembourg est un pays multilingue et multiculturel, qui a pourtant pu préserver son unité et sa personnalité."

L'un des arguments de ces intellectuels luxembourgeois est que "la citoyenneté n'est pas nécessairement liée à la nationalité". Permettre aux étrangers de voter tombe sous le sens, pour eux, ces étrangers étant établis au Grand-Duché où ils paient notamment des impôts.

"Participer à la communauté politique, en démocratie, c’est reconnaître l’égalité entre tous les citoyens, c’est reconnaître leur diversité et leur liberté. Plus particulièrement dans un pays à fort pourcentage de non-nationaux, c’est accepter les règles du vivre-ensemble sans lesquelles il n’est pas de société vraiment démocratique."

Selon ces 43 acteurs culturels, il serait rétrograde de se limiter au vote des citoyens luxembourgeois au vu du multiculturalisme existant au Grand-Duché:

"Restreindre la citoyenneté à la nationalité revient à rester ancré dans une conception bornée à la seule souveraineté nationale. C’est nier une réalité qui est celle de la diversité, de la citoyenneté européenne, de la mondialisation, des migrations. L’idée que l’égalité de droit est tributaire de la nationalité est contraire aux principes démocratiques et à une interprétation généreuse des droits fondamentaux."

Les étrangers ont déjà le droit de vote concernant les élections communales (et européennes, de fait, s'ils sont ressortissants européens).

Les signataires sont:

Eugénie Anselin, Maxime Bender, Marc Binsfeld, Robert Brandy, Frank Feitler, Tullio Forgiarini, Fernand Fox, Claude Frisoni, Robert Garcia, Germaine Goetzinger, Patrick Hastert, Marja-Leena Junker, Anise Koltz, Beryl Koltz, Jo Kox, Marc Limpach, Claude Lahr, Carole Lorang, Charles Muller, Mani Muller, Myriam Muller, Philippe Noesen, Désirée Nosbusch, Jean Portante, Marc Reckinger, Nathalie Ronvaux, Donato Rotunno, Guy Rewenig, Leila Schaus, Luc Schiltz, Lambert Schlechter, Elise Schmit, Guy Schons, Pascal Schumacher, Jemp Schuster, Anne Simon, Nicolas Steil, Paul Thiltges, Ian de Toffoli, Serge Tonnar, Claude Waringo, Jules Werner, Lex Weyer.


Sur le même sujet