Changer d'édition

La «croissance qualitative» frontalement remise en cause
Luxembourg 3 2 min. 01.10.2019 Cet article est archivé

La «croissance qualitative» frontalement remise en cause

La «croissance qualitative» frontalement remise en cause

Photo: Serge Feltes
Luxembourg 3 2 min. 01.10.2019 Cet article est archivé

La «croissance qualitative» frontalement remise en cause

Maurice FICK
Maurice FICK
Une semaine avant le discours très attendu sur l'état de la Nation, l'almanach social de Caritas dresse un état des lieux d'un Luxembourg ne semblant que jurer par la croissance économique. Des voix tirent la sonnette d'alarme et préconisent d'oser le changement.

Omniprésente dans l'accord de coalition 2018-2023, la «croissance» est le fil rouge de la 13e édition de l'almanach social que Caritas Luxembourg a dévoilé ce mardi. Seize plumes engagées, issus de toutes les sphères de la société et de la Grande Région y livrent leur éclairage sur le développement durable et la cohésion sociale du pays avant que le Premier ministre ne fasse son premier discours sur l'état de la Nation de la nouvelle législature ce mardi 8 octobre 2019.


Wachstum,Logement,Habitation,Wohnungsbau.Finanzplatz,Kirchberg.Foto:Gerry Huberty
«Un million d'habitants ne serait pas une fatalité»
L'augmentation de la population au cours des 40 prochaines années aura des répercussions sur le logement, la mobilité ou encore le financement des retraites selon une étude présentée mardi soir par la fondation Idea et l'OAI. Explications.

La «croissance qualitative» dont les contours ne trouvent pas de réelle définition jusqu'ici au Luxembourg, constitue un thème «qui devrait enfin être attaqué à fond», selon Robert Urbé, coordinateur de l'almanach 2019.

Et ce dernier d'estimer qu'il faut une définition claire du terme et proposer des solutions concrètes car cette croissance «ne peut pas durer telle qu'elle existe actuellement». Il explique quelles préoccupations premières devraient figurer dans le discours sur l'état de la Nation de Xavier Bettel:

«Les inégalités et la pauvreté sont en train d'augmenter énormément au Luxembourg. On devrait s'y attaquer», lance l'économiste de formation en direction du gouvernement. La préoccupation des contributeurs de l'almanach et de Caritas depuis des années est de voir «comment on veut donner du contenu social au processus Rifkin», résume Robert Urbé.

A l'aube du discours de Xavier Bettel, il reconnaît «avoir un peu peur que le gouvernement n'osera pas aller au fond des questions fondamentales», comme celle des inégalités grandissantes, de la pauvreté qui explose, du logement, de l'enseignement, de la protection de la jeunesse, des pensions et cotisations sociales. Elle sont déclinées dans dans le chapitre 5 de l'almanach intitulé «L'état de la Nation à la veille du 8 octobre 2019».

Le changement systémique 

Le seul maître-mot est la croissance mais «on vit sur une planète aux ressources limitées» et pour que nos enfants aient un avenir «il faut repenser notre mode de vie», résume Carole Reckinger, chargée de la veille politique et sociale chez Caritas Luxembourg: 

L'almanach présente des réflexions fondamentales sur la faiblesse du modèle de développement actuel et faisant le lien entre la croissance et le développement humain. Il y est aussi fait référence à l'économie circulaire qui pourrait permettre d'échapper au piège de la croissance.

L'effondrement des systèmes

Norry Schneider, coordinateur pour le Centre for ecological learning Luxembourg (CELL), et sa collègue Karine Paris, vont encore un pas plus loin dans la réflexion et jettent un regard sur le lien entre la croissance économique et l'effondrement, le basculement des écosystèmes et le changement climatique. 

Ce «n'est pas la fin du monde» mais beaucoup d'indicateurs montrent que «le système est en train de s'effondrer». Aux yeux des deux contributeurs du CELL, il faut rapidement construire des alternatives et elles sont nombreuses mais ne sont pas bien reçues par l'establishment politique, regrette Norry Schneider.


Sur le même sujet

Pas un mot de Xavier Bettel sur les inégalités
Mettant en cause la «croissance qualitative» et insistant sur «les inégalités et la pauvreté qui sont en train d'augmenter énormément au Luxembourg», Robert Urbé, coordinateur de l'Almanach social chez Caritas, revient sur le discours du Premier ministre.
Lok , PK Gemeinde Luxemburg , Mendicite a Luxembourg-Ville , Bettler , Obdachlose , Armut Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort