Changer d'édition

La crise du logement, fruit «du modèle luxembourgeois»
Luxembourg 2 min. 06.08.2021
Selon le Liser

La crise du logement, fruit «du modèle luxembourgeois»

Pour les chercheurs du Liser, la mise en place d'une réforme fiscale sur la propriété foncière fait partie des éléments à mettre en place pour faciliter la création de logements.
Selon le Liser

La crise du logement, fruit «du modèle luxembourgeois»

Pour les chercheurs du Liser, la mise en place d'une réforme fiscale sur la propriété foncière fait partie des éléments à mettre en place pour faciliter la création de logements.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 06.08.2021
Selon le Liser

La crise du logement, fruit «du modèle luxembourgeois»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Après avoir démontré qu'un nombre restreint de propriétaires détiennent la majorité des terrains constructibles au Luxembourg, le Liser détaille dans une nouvelle étude «les stratégies d'accumulation de richesse foncière des propriétaires et des promoteurs» . Et leur impact sur la crise du logement.

Deux ans après avoir prouvé l'extrême concentration de la propriété de terrains susceptibles d'accueillir de nouvelles unités d'habitation, le Liser poursuit son analyse détaillée des origines de la crise du logement au Luxembourg. Et les résultats de l'étude publiée fin juillet pointent une nouvelle fois du doigt les conséquences d'un modèle économique «basé sur la croissance du PIB et le consensus au détriment des conséquences sociales», estime vendredi Antoine Paccoud, coauteur de l'analyse. 


online.fr, Gespräch mit Antoine Paccoud, neues Gebäude Luxemburger Wort  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Si Google parvient vite à acquérir 33 hectares...»
Chercheur en géographie sociale au Liser, Antoine Paccoud a été le premier à démontrer que seules 16.000 personnes possèdent 65% des terrains constructibles au Grand-Duché. En amont d'un nouvel échange à la Chambre sur l'immobilier, il évoque les possibilités pour faire évoluer la donne.

Réalisée avec Markus Hesse, Tom Becker et Magdalena Górczyńska, l'étude se concentre sur les mécanismes en oeuvre autour des 71 plus importants projets résidentiels réalisés entre 2007 et 2020. Soit l'aménagement de quelque 240 hectares répartis sur une cinquantaine de communes. Avec comme principal enseignement le rôle central joué par les 1.000 propriétaires les plus puissants, mais aussi les entreprises privées. Des entités impliquées dans près des deux tiers des projets analysés. 

«Pour ces sociétés, la propriété de terrains apparaît comme un avoir à la banque, ce qui leur permet de les utiliser en fonction de leur besoin et non de celui de la population résidente», précise Antoine Paccoud. Selon les résultats de l'étude, les entreprises privées ont ainsi fait construire des logements sur quelque 150 hectares entre 2007 et 2020, alors qu'elles possèdent trois fois plus de terrains à en croire les chercheurs du Liser et de l'Uni.

Pour tenter de faire évoluer une situation dans laquelle «le développement du logement dépend des décisions de propriétaires fonciers individuels», les auteurs de l'étude plaident pour une action à plusieurs niveaux. A savoir la mise en place «d'une réforme fiscale», l'instauration «de stratégies foncières municipales» et enfin «des collaborations au-delà du territoire national». 

 En clair, la mise en place de taxes pour lutter contre la spéculation, le renforcement de l'action communale pour l'acquisition de terrains et enfin la concertation avec les autorités allemandes, belges et françaises afin de coordonner la politique du logement dans l'aire fonctionnelle du Grand-Duché. 

Repoussée à 2023, la réforme fiscale devrait être l'un des enjeux des prochaines élections, aussi bien communales que législatives. Pour rappel, selon la fameuse «note 23» de l'Observatoire de l'habitat, quelque 16.000 personnes possèdent 65% des terrains constructibles au Luxembourg, tandis que les acteurs publics - Etat, communes et promoteurs publics - ont la main sur moins de 15% des terrains constructibles au Grand-Duché.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si son prédécesseur n'a guère porté ses fruits en matière de construction de logements abordables, le nouveau dispositif voté à la Chambre, se veut plus contraignant (et plus ambitieux). Mais les modalités ne sont pas au goût de tous.
Lokales- Kirchberg Place de l’Europe, Chantier, Baustelle, construction, cran, leute, pietons, Fußgänger, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Avec une progression moyenne de 6,1%au sein de l'UE au premier trimestre 2021 par rapport au premier trimestre 2020, la tendance lourde à la hausse se poursuit, selon les dernières données Eurostat. Au Luxembourg, la progression atteint 17% sur la période.
Wirtschaft, Mieten, Residenz, Sozialalmanach, Wohnung, Wohnungsbau, Wohnungsmarkt, Immobilien,  Immobilienmarkt, A louer, A vendre, Location, Immobilier, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Chercheur en géographie sociale au Liser, Antoine Paccoud a été le premier à démontrer que seules 16.000 personnes possèdent 65% des terrains constructibles au Grand-Duché. En amont d'un nouvel échange à la Chambre sur l'immobilier, il évoque les possibilités pour faire évoluer la donne.
online.fr, Gespräch mit Antoine Paccoud, neues Gebäude Luxemburger Wort  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort