Changer d'édition

La Cour des comptes met son nez dans le LST
Luxembourg 2 min. 31.05.2021

La Cour des comptes met son nez dans le LST

A ce jour sur les 2,8 millions de tests PCR effectués au Luxembourg, 1,7 l'ont été dans le cadre du Large Scale Testing.

La Cour des comptes met son nez dans le LST

A ce jour sur les 2,8 millions de tests PCR effectués au Luxembourg, 1,7 l'ont été dans le cadre du Large Scale Testing.
Photo archives : Guy Wolf
Luxembourg 2 min. 31.05.2021

La Cour des comptes met son nez dans le LST

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'attribution du dispositif de dépistage massif covid a-t-elle respecté les règles des marchés publics? Un rapport spécial devrait éclaircir les députés sur cette interrogation. Mais il n'y a pas urgence pour certains élus.

Une, deux et maintenant trois phases. Depuis le début de cette épidémie au long cours, le gouvernement aura à deux reprises renouvelé le contrat attribué dans le cadre du Large Scale Testing (LST). Et depuis mai 2020, et le lancement du dispositif, les mêmes partenaires auront obtenu les faveurs du Luxembourg pour mener à bien cette opération. D'où un doute à lever pour la commission du contrôle de l'exécution budgétaire : ce contrat respecte-t-il bien les exigences en vigueur.


Le suivi des anticorps en mode drive-in
Combien d'immunisés face au covid parmi la population? Pour avoir la réponse, plus besoin de s'appuyer sur une prise de sang en laboratoire, quelques gouttes sur un buvard suffisent. Et, depuis début mai, tout cela se passe via les stations du Large Scale Testing.

Après tout, il est question d'argent public. Et même si la santé n'a pas de prix, elle a un coût qui, pour cette opération du LST, approche les 2,2 millions d'euros par semaine (près de 160 millions au total). «Aussi, avons-nous décidé d'éditer un ensemble d'interrogations pour orienter les recherches de la Cour des comptes sur ce marché public», indique Diane Adehm (CSV), présidente de ladite commission. 

Pas tant que les députés doutent de la réalité du dispositif ou du travail mené par quelque 160 personnes sur le terrain, mais plutôt de la base légale d'une pareille mesure, du cahier des charges instauré, des critères établis pour la sélection des entreprises retenues et des modalités de financement. «Il y a aussi un fait qui nous interpelle : le haut-commissariat à la protection nationale aurait acheté des tests, accessoires mis à disposition du Luxembourg Institute of health (LIH) qui lui les aurait offerts à Ecolog, un des partenaires privés de cette opération. Ce serait des choses qui ne se font pas», note Diane Adehm.

Et la présidente comptait bien sur ses collègues pour élargir les sujets sur lesquels la Cour des comptes devait se pencher. Mais la plupart n'ont pas travaillé leur copie durant ces congés de Pentecôte... Ou, plus diplomatiquement parlant, «ont invoqué le fait qu'ils n'avaient pas pu discuter de cette problématique avec leur fraction pour demander un report». A croire que d'aucuns cherchent à traîner des pieds.

La présidente d'opposition n'a guère apprécié l'argument, mais elle devra patienter encore avant de remettre un questionnaire plus complet à la Cour des comptes. «Le 21 juin, cela devrait être chose faite», espère Diane Adehm.

A cette même date d'ailleurs, la commission de l'exécution budgétaire évoquera aussi l'interpellation de l'organe de contrôle sur une autre préoccupation : comment la douzaine d'établissements hospitaliers du pays gèrent l'argent public qui leur est adressé. Ils auraient actuellement près de 240 millions d'euros de réserves. Est-ce bien nécessaire et d'où provient cette cagnotte?

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Bien que le vaccin aide à réduire le risque de contagion, le ministère de la Santé n'entend pas lever les mesures d'isolement pour les personnes ayant été en contact avec un cas covid+. La mesure devrait courir tant que le taux de vaccination restera faible.
Si Xavier Bettel a annoncé que le Luxembourg devrait être doté, d'ici à la mi-juin, d'une application spécifique permettant de connaître la situation de tout un chacun par rapport au virus, de nombreuses questions restent encore ouvertes. Elles devront être tranchées mercredi.
Plusieurs parents d'élèves réclament la levée de l'obligation du port du masque en classe et dans le périscolaire. Une pétition a ainsi été mise en ligne contre la mesure qui «entraverait le bon développement des enfants».
28.05.2021, Brandenburg, Frankfurt (Oder): Masken hängen zusammen mit Taschen und Rucksäcken an Kleiderhaken in einem Klassenraum einer Grundschule. Am Montag (31. Mai) kehren die Grundschulen in Brandenburg nach dem Kabinettsbeschluss vollständig wieder in den Präsenzunterricht zurück, eine Woche später die weiterführenden Schulen (7. Juni). Voraussetzung dafür ist ein Wert von weniger als 50 Neuinfektionen je 100 000 Einwohner binnen sieben Tagen in dem Landkreis, und zwar an drei Tagen in Folge. Dies war nach Woidkes Angaben am Dienstag in zwei Dritteln der Kreise und kreisfreien Städte der Fall. Die Maskenpflicht drinnen und draußen bleibt bestehen, auch die Testpflicht. Ohne Nachweis gibt es Distanzunterricht. Foto: Patrick Pleul/dpa-Zentralbild/ZB +++ dpa-Bildfunk +++
La mort d’une patiente explique le retrait partiel de ce vaccin unidose censé faciliter le déroulement de la campagne de vaccination. Désormais, seuls les 41 ans et plus y auront droit.
(FILES) In this file photo the Jansen (Johnson and Johnson) Covid-19 vaccine is administered to the public at a FEMA run mobile Covid-19 Vaccination clinic at Biddeford High School in Bidderford, Maine on April 26, 2021. - Half of all US adults will have received full Covid-19 vaccines on May 25, 2021, the White House said, marking another huge milestone in the fight against the pandemic. "Today, the United States will reach 50 percent of American adults fully vaccinated," a White House official said, speaking on condition of anonymity.More than half a million Americans have died from the coronavirus but the country is now a world leader in rolling out vaccinations. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Longtemps, les seniors ont constitué la cible privilégiée du virus au Grand-Duché. Mais la vaccination des aînés porte ses fruits et désormais les 70 ans et plus sont les moins impactés par l'épidémie.
Habituellement, la surveillance des infections respiratoires circulant dans le pays s'achève au printemps. Mais cette année, covid oblige, le Laboratoire national de santé et les professionnels de santé échangeront leurs données jusque fin 2021.
diagnosis concept