Changer d'édition

La contrefaçon tombe du ciel
Luxembourg 01.10.2021 Cet article est archivé
Consommation

La contrefaçon tombe du ciel

Articles de mode mais aussi pièces mécaniques, les contrefacteurs ne manquent pas de diversifier leurs productions.
Consommation

La contrefaçon tombe du ciel

Articles de mode mais aussi pièces mécaniques, les contrefacteurs ne manquent pas de diversifier leurs productions.
Photo : SIP
Luxembourg 01.10.2021 Cet article est archivé
Consommation

La contrefaçon tombe du ciel

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Sur les quelque 6.550 articles contrefaits saisis par les douanes luxembourgeoises, la plupart sont arrivés au Grand-Duché par vol aérien.

Question contrefaçon, les douaniers ont pris leurs habitudes au centre de tri postal et à l'aéroport. C'est en effet par courrier ou la voie des airs que la majeure partie des produits imités saisis l'an passé sont arrivés au Luxembourg. Et les contrebandiers n'ont pas manqué d'activité en 2020 comme le prouve l'importance des saisies réalisées : 201 interceptions en douze mois, correspondant à 6.557 articles retirés.


ILLUSTRATION - Zum Themendienst-Bericht vom 19. Januar 2021: FFP2-Masken müssen dicht sitzen. Foto: Frank Rumpenhorst/dpa/dpa-tmn - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit dem genannten Text - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Les douanes ont bloqué 685.000 masques non conformes
En collaboration avec l'Ilnas, les agents luxembourgeois ont empêché l'importation de protections buccales ne répondant pas aux normes européennes.

Un bilan que l'administration des douanes et accises vient de présenter à ses deux ministres de tutelle. Ainsi, et sans grande surprise, Pierre Gramegna (Finances) et Paulette Lenert (Protection des consommateurs) ont eu la confirmation que la plupart des articles contrefaits saisis provenaient d'Asie. 

Pour plus des trois quarts des objets saisis, c'est à l'issue d'un vol aérien que les douaniers ont eu l'occasion de remarquer ces marchandises indésirables (fret ou courrier express). Le restant des pièces ayant été prélevé au milieu du trafic postal qui, achat en ligne bondissant oblige, a connu un regain incroyable depuis le début de la crise covid.

2018, année record

85% des articles illégaux ont fait l'objet d'une destruction. Et cela quel que soit le produit incriminé : principalement des articles de luxe et de valeur mais aussi de contrefaçons de produits industriels voire pharmaceutiques. Accessoires, cigarettes, jouets et vêtements complétant le lot des saisies.


A picture taken on 29 August, 2017 in Arras, northern France, shows fifty euro banknotes on table. 
The new 50 euro banknote was introduced in the 19 countries of the euro area on April 4, 2017. / AFP PHOTO / DENIS CHARLET
Le covid nuit même à la fausse monnaie
Jamais le nombre de faux billets en euros saisis n'aura été aussi bas qu'en 2020. Les faussaires faisant eux aussi les frais de la crise qui a vu le paiement électronique bondir.

Pour la ministre Lenert, il est important de savoir que ne pas lutter contre le trafic de contrefaçons peut être doublement préjudiciable. Socialement d'abord («car l'achat de ces articles détruit des emplois chez les fabricants, pour la plupart européens») mais aussi sanitairement («lorsqu'il s'agit de médicaments ou de dispositifs techniques, les consommateurs se mettent en danger eux-mêmes ainsi que les autres »). Sans même parler des recettes fiscales pour le pays.

On remarquera toutefois que l'importance des saisies a nettement diminué  en 2020. Ainsi en 2019, pas moins de 15.097 articles contrefaits avaient été captés, contre 163.326 en 2018. Une année exceptionnelle avec une augmentation des saisies de +51% par rapport à 2017. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pas question de passer la frontière, pour rentrer au Luxembourg, avec sur soi une somme dépassant même d'un cent les 10.000 euros. A défaut d'une déclaration aux douanes, c'est l'amende assurée. Voire la confiscation.
Rahul Kadakia, senior vice president and head of the Jewelry Department at Christie's Auction house, holds up 'The Orange' diamond during a media preview in New York, October 11, 2013. 'The Orange' is the largest fancy vivid orange diamond known to exist with a  carat weight of 14.82 carats and is expected to fetch up to $20 Million USD at auction November 12 in Geneva.    REUTERS/Carlo Allegri  (UNITED STATES - Tags: BUSINESS SOCIETY)