Changer d'édition

La contestation se pacifie
Luxembourg 2 min. 20.12.2021 Cet article est archivé
Manifestations du weekend

La contestation se pacifie

Plusieurs centaines de personnes ont défilé samedi à Luxembourg-ville le long d'un parcours balisé allant du Glacis au Kirchberg.
Manifestations du weekend

La contestation se pacifie

Plusieurs centaines de personnes ont défilé samedi à Luxembourg-ville le long d'un parcours balisé allant du Glacis au Kirchberg.
Photo : Christophe Olinger
Luxembourg 2 min. 20.12.2021 Cet article est archivé
Manifestations du weekend

La contestation se pacifie

Après les débordements du samedi 4 décembre, les rassemblements des contestataires aux mesures anti-covid ont été davantage encadrés. Une formule qui a fait ses preuves, samedi 18 décembre, pour le Saturday for Liberty.

(BaL avec Jean-Philippe SCHMIT) Il s'agissait de la 56e édition, selon les organisateurs. Le Saturday for Liberty a réuni plusieurs centaines de personnes, samedi 18 décembre à Luxembourg-ville. Les opposants aux mesures restrictives annoncées par le gouvernement se sont donné rendez-vous à 14h. Ils ont ensuite exercé leur droit à la liberté d'expression le long d'un parcours balisé.


Le parcours des prochaines manifestations reste balisé
Si de nouveaux cortèges d'opposants aux choix sanitaires actuels sont attendus cette fin de semaine encore, les autorités entendent toujours limiter le parcours au "zoning" établi pour le weekend dernier.

Les débordements du samedi 4 décembre ont en effet poussé la police grand-ducale à revoir son organisation. Accompagnés de renforts belges, les agents ont ainsi encadré les protestataires du champ du Glacis à la place de l'Europe, au Kirchberg. Un parcours annoncé par la bourgmestre de Luxembourg-ville, Lydie Polfer (DP), qui n'a cependant pas été suivi à la lettre par tous les manifestants.

Ainsi, certains ont pris la décision de se rassembler devant la gare. Une centaine de personnes se sont retrouvées devant l'édifice, après qu'une information sur le changement du lieu de rassemblement eut été diffusée entre les manifestants. Vers 14 h, le groupe a tenté de repartir en direction du Glacis, et a finalement été escorté par la police sans que cette dernière ne remarque d'obstacle à la circulation. «Tout est resté calme jusqu'à présent», a ainsi confié un agent, peu avant 16 h.

Si la circulation a brièvement été coupée dans le centre-ville, en raison de cette déambulation, aucune tentative n'a été faite pour envahir le marché de Noël, contrairement aux événements du 4 décembre. Les protestataires contre les mesures sanitaires ont ainsi traversé l'avenue de la Gare et la place de la Constitution, avant de rejoindre le rond-point Schuman vers 15h30. 

Les manifestants ont organisé un sit-in sous l'œil attentif des agents de police.
Les manifestants ont organisé un sit-in sous l'œil attentif des agents de police.
Photo : Christophe Olinger

A ce moment, les organisateurs ont estimé à plus de 1.000 personnes le nombre de participants à la manifestation. Si certains protestataires ont tenté de quitter le parcours balisé en direction du centre-ville, la police indique que tout débordement a été contenu. Après avoir tenté, sans succès de traverser le parc Kinnekswiss, les manifestants ont organisé un sit-in, qui s'est, lui aussi, déroulé pacifiquement. 

Vers 16h, environ 150 personnes étaient encore postées au Glacis, a rapporté la police. Une bonne heure plus tard, le groupe s'est dispersé lentement, mais il a fallu attendre 17h30 avant que la manifestation ne se termine et que le rond-point Schuman ne soit rouvert à la circulation.  A 17h samedi, la police faisait état de six arrestations en lien avec les événements.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La bourgmestre Lydie Polfer a confirmé ce mercredi que la Ville avait donné son feu vert pour deux manifestations opposées aux mesures sanitaires ce weekend. Elle appelle néanmoins les manifestants à bien respecter le zoning prévu.
Samedi agité, dimanche plus calme : la capitale a encore vécu un drôle de weekend. Les cortèges d'opposants aux choix sanitaires du gouvernement n'avaient visiblement pas les mêmes buts d'un jour à l'autre.
Etwa 500 Personen hatten sich gegen 15 Uhr auf dem Glacis versammelt. Kurz darauf kam es zu Ausschreitungen.
Après les débordements du 4 décembre
Pas assez nombreux, pas équipés pour la circonstance, manquant de consignes claires : les agents qui ont, de près ou de loin, assisté aux débordements de ce 4 décembre en gardent un souvenir amer.
Après les incidents qui ont émaillé la journée de samedi dans la capitale, le Premier ministre est intervenu à la Chambre. Face à la radicalisation des "anti", il souhaite que les élus adoptent un plan d'action.
IPO.Chamber Regierungserklàrung Anti-Covid Proteste&Debatte.Xavier Bettel. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort