Changer d'édition

La concurrence fait pétiller Rosport
Luxembourg 13.03.2020 Cet article est archivé

La concurrence fait pétiller Rosport

Rosport qui emploie 28 personnes a vendu 33,8 millions de bouteilles en 2019.

La concurrence fait pétiller Rosport

Rosport qui emploie 28 personnes a vendu 33,8 millions de bouteilles en 2019.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 13.03.2020 Cet article est archivé

La concurrence fait pétiller Rosport

Alors que le seul producteur d'eau minérale au Luxembourg a célébré ses 60 ans l'année dernière, il s'apprête à accueillir un nouveau concurrent sur le marché. La Brasserie nationale s'apprête en effet à lancer sa propre marque d'eau.

(ota) – «Nous saluons la venue d'un nouvel acteur, il y a de la place pour deux sur le marché luxembourgeois», lançait, ce jeudi,  Max Weber, directeur des sources Rosport. Il grille tout de même gentiment la politesse à la Brasserie nationale, productrice de Bofferding notamment, qui devait annoncer le nom de sa nouvelle marque d'eau baptisée Lodyss en début de semaine prochaine. «C'est de bonne guerre», assure Weber qui prépare son entreprise à cette nouvelle concurrence.

Au-delà du coup de communication, l'entreprise de Rosport qui a soufflé ses 60 bougies l'année dernière, voulait faire, ce jeudi, un bilan d'un règne quasiment sans partage. Seule marque grand-ducale, elle capte ainsi 29,16% du marché national de l'eau. Pour le seul segment de l'Horesca, elle grappille 42% du segment.


L'eau du robinet est "de très bonne qualité au Luxembourg"
Pour beaucoup, l'eau qui coule du robinet serait contaminée voire carrément impropre à la consommation: "C'est absurde", explique Luc Zwank, directeur adjoint de l'Administration de la gestion de l'eau.

En 2019, le producteur qui puise sa source dans l'est du pays a vendu 33,8 millions de bouteilles. Une belle progression puisqu'il vendait trois fois moins au milieu des années 1980. Cette augmentation s'explique notamment par l'élargissement de son portefeuille, avec 21 références proposées aujourd'hui contre trois seulement en 1985.

Max Weber note également un changement de comportement du consommateur qui fait de plus en plus souvent le choix du verre. En 2019, 54% de toutes les bouteilles mises sur le marché étaient en verre consigné. Cette tendance semble d'ailleurs se confirmer dans les premières semaines de 2020. En 2017, 51% des flacons soutirés à Rosport étaient en plastique.


Sur le même sujet

Explosion d'une bouteille d'eau gazeuse
Une employée du bar de la piscine de Bettembourg a été gravement blessée à un oeil jeudi soir. Une bouteille d'eau pétillante Rosport lui a explosé au visage.
L'accident est survenu au bar de la piscine de Bettembourg, jeudi soir.
Pétition au Luxembourg
Passer la commande gracieuse d'une carafe d'eau dans un restaurant vous vaudra le plus souvent un refus au Luxembourg. Un Français a créé une pétition en faveur de la carafe d'eau offerte dans les restaurants. Nous avons visité des restaurants avec une caméra cachée afin d'observer les réactions du personnel et sommes allés à la rencontre des restaurateurs.