Changer d'édition

La concertation coince encore «Route d'Arlon»
Luxembourg 1 3 min. 31.07.2019 Cet article est archivé

La concertation coince encore «Route d'Arlon»

La démolition du stade national va laisser le champ libre à un vaste projet immobilier. Des citoyens veulent s'emparer du devenir du quartier.

La concertation coince encore «Route d'Arlon»

La démolition du stade national va laisser le champ libre à un vaste projet immobilier. Des citoyens veulent s'emparer du devenir du quartier.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 1 3 min. 31.07.2019 Cet article est archivé

La concertation coince encore «Route d'Arlon»

Si la Ville a lancé un concours pour l'aménagement futur du quartier autour de l'actuel stade Josy Barthel, le collectif de citoyens «Biergerinitiativ Areler Strooss» regrette de ne pas avoir sa place à la table des discussions.

«Ce que nous demandons, c'est une implication précoce dans les études menées pour le devenir de notre quartier. Et pour l'instant, la bourgmestre de Luxembourg reste sourde.» Tom Leufen, membre du collectif «Biergerinitiativ Areler Strooss» ne désespère toutefois pas que sa voix et celle de ceux qui ont rejoint ce mouvement soient entendues dans le cadre du projet de réaménagement du «Wunnquartier Stade», Route d'Arlon. 


Stade Josy Barthe, Route d'Arlon
Le quartier «Route d'Arlon» se cherche un nouveau visage
Situé non loin de la place de l'Etoile, les 10 hectares qui accueille notamment le stade Josy-Barthel se transformeront une friche urbaine d'ici à l'horizon 2021. La Ville de Luxembourg lance donc ce samedi un concours international pour lui trouver de nouvelles fonctions.

L'ancien stade Josy Barthel est en effet destiné à disparaître du paysage d'ici 2021. Mais au-delà, ce sont bien 10 hectares de terrains qui viennent d'être ouverts à requalification, juste à l'entrée de la capitale. 

«Il y a là 83.600 m2 de terrains appartenant à la Ville (service municipal d'hygiène et caserne des pompiers inclus) auxquels s'ajoutent 17.400 m2 de terrains privés: de quoi exciter bien des promoteurs. On peut s'attendre au pire: aussi bien en termes de bâtiments que de prix».

  Nous n'aurons pas un nouveau Ban de Gasperich ici  

 Sous la bannière «Biergerinitiative Areler Strooss», ils entendent donc peser sur les choix à venir concernant le secteur s'étendant jusqu'à la place de l'Etoile. «On veut agir maintenant pour ne pas avoir à se retrouver coincé par un projet uniquement conçu ou validé par des élus ou des administratifs. Nous n'aurons pas un nouveau Ban de Gasperich ici». 

Le groupe de particuliers plaide pour un quartier faisant, en 2025, la part belle aux «logements pour toutes les catégories sociales, avec une part majeure de locatif géré par la Ville, de vastes espaces dédiés à la mobilité douce, à l'épanouissement des enfants, à la rencontre, des formes d'habitat participatif et coopératif». La liste s'étend encore sur ce qui pourrait advenir de ce secteur où les mobilisés verraient mal, demain, voir s'installer plus de 1.500 habitants.

 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

 

Pour l'heure, ni la bourgmestre ni ses échevins n'ont reçu la délégation. La pétition en ligne du collectif, lancée au printemps 2019, n'a recueilli que 190 signatures et quasi le même nombre de soutiens sur sa version papier. «Notre objectif reste bien d'atteindre les 1.000 voix», insistent les initiateurs du mouvement. «Là, nous pèserons, nous serons entendus. D'où cette vidéo que nous venons de poster sur Facebook pour populariser nos revendications.»



Lokales,Stade Josy Barthel.Route d'Arlon.Fussballstadion. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Au moins 1.000 logements» verront le jour route d'Arlon
Urbanistes et architectes ont libre cours pour dessiner d'ici fin 2019 le futur quartier qui sera nécessairement «résidentiel» et «vivant». Lydie Polfer promet une mixité de logements et table sur un millier d'unités «sans problème».

Du côté de l'administration et des élus de Luxembourg, l'étude du devenir du quartier suit son cours, tel qu'annoncé en mai dernier par la bourgmestre (DP) Lydie Polfer. Voilà deux mois et demi, un appel à projets a bien été lancé aux cabinets d'architecture et d'urbanisme européens. «Un concours sans limite de densité, ni d'hauteur d'immeuble», avait alors précisé l'élue. En janvier 2020, un maximum de quinze dossiers devrait être exposé au public.

«Mais c'est avant cela que nous voulons entrer dans la concertation. Nous avons tous notre mot à dire sur les projets, les plans, les idées proposés. Nous n'acceptons pas de n'être seulement consultés que durant les deux semaines prévues pour que le public s'exprime sur les seuls dossiers retenus par la Ville», lance Tom Feulen.

Pour tous les futurs quartiers

Un millier d'appartements, une crèche, un lieu de rencontre, un complexe sportif, des commerces, des places publiques et des espaces verts: «Biergerinitiative Areler Strooss» adhère à la plupart des idées avancées par la Ville. Mais le groupe veut en dessiner conjointement les contours «pour des espaces de vie abordables et un urbanisme à taille humaine».

Et de plaider au passage pour que cette démarche d'écoute citoyenne et d'échanges avec les autorités ne concerne pas le seul cas de la Route d'Arlon, mais bien tous les futurs quartiers comme la Porte de Hollerich.



Sur le même sujet

Les sept projets capitaux du «Wunnquartier Stade»
Le quartier de la route d'Arlon va subir un sérieux lifting au cours des prochaines années. Les propositions ont été dévoilées, mardi, et les citoyens sont invités à se prononcer sur les différents plans retenus par le jury.
Lok , PK Projet Stade , Expo Projets , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Nouveau quartier de 10 hectares route d'Arlon: parole aux citoyens
Le tout nouveau quartier de la route d'Arlon pourrait créer «entre 750 et 1.000 logements» à l'horizon 2025, estiment Les Verts. Ils lancent un atelier de participation citoyenne le 4 juillet à Belair pour imaginer ensemble la vie dans ce futur quartier. Avant que la Ville de Luxembourg ne lance un concours d'architectes en octobre.