Changer d'édition

La CNS tarde à rembourser les factures
Luxembourg 2 min. 22.07.2020 Cet article est archivé

La CNS tarde à rembourser les factures

Les agences de la CNS à Esch-sur-Alzette, Wiltz et Mondorf-les-Bains n'ont repris du service que ce mois-ci.

La CNS tarde à rembourser les factures

Les agences de la CNS à Esch-sur-Alzette, Wiltz et Mondorf-les-Bains n'ont repris du service que ce mois-ci.
Photo: LW Archives
Luxembourg 2 min. 22.07.2020 Cet article est archivé

La CNS tarde à rembourser les factures

Maurice FICK
Maurice FICK
Il faut en moyenne 3,4 jours à la Caisse nationale de santé pour rembourser une facture nationale et deux à trois jours pour un paiement réalisé à l'étranger, assure le ministre de la Sécurité sociale. Sept agences de la Gesondheetskeess ne seront accessibles qu'en septembre.

Très vite après son apparition, le covid-19 a placé la Caisse nationale de santé (CNS) sous pression. Le nombre de demandes de remboursement à traiter a littéralement explosé en avril pour passer de 8.000 paiements à 80.000 par mois. A l'heure actuelle les employés de la CNS traitent même 90.000 factures mensuellement, assure Romain Schneider.

Mais le ministre de la Sécurité sociale (LSAP) est formel quant aux délais de remboursement qui se rallongeraient d'après les informations recueillies par le député (adr) Jeff Engelen. «On ne peut pas constater de retards excessifs pour les remboursements nationaux, ni internationaux», assure Romain Schneider. Même s'il doit reconnaître que les délais très courts atteints début juin se sont légèrement rallongés ces jours-ci.


Lokales,CNS,Assurances Sociales,Krankekees. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
L'épidémie met la CNS sous pression
Avec la crise sanitaire, la Caisse nationale de santé est confrontée à un surplus d'activité. En temps normal, elle procède à 8.000 paiements par mois, aujourd'hui il faut en réaliser près de 80.000.

Concrètement, au mois de mars, le délai était en moyenne de trois mois pour les factures réglées à l'étranger. Il est passé de «deux à trois jours au mois de juillet» et au même moment il est passé de 7,3 jours à zéro jour pour le remboursement des factures médicales payées au Luxembourg, pose le ministère de la Sécurité sociale. 

Plus précis que le site de la CNS sur la question, il explique toutefois qu'entre le 8 juin et la fin juin, le temps des défraiements est passé de 1,5 jour à 3,4 jours. Délai auquel l'assuré doit ajouter un maximum de trois jours, le temps que l'envoi postal parvienne à la CNS. Plus trois autres jours «au maximum» pour que l'argent arrive effectivement sur son compte. A noter que le montant ne joue aucun rôle quant au délai de remboursement.

Patience pour les assurés de Rumelange et Bettembourg

Reste la question des remboursements quasi directs qui étaient effectués aux guichets des filiales de la CNS avant la pandémie, et qui «ne fonctionnent plus actuellement», selon le député de l'adr. «Les remboursements des chèques n'étaient possibles que pour les personnes qui prenaient rendez-vous dans une agence», répond le ministre. Sans quoi, c'est le département «Prestations en nature» qui prenait le relais.

Si les principaux guichets de la CNS sont restés ouverts «depuis le 29 juin» les agences de Luxembourg- Ville, Luxembourg-Hollerich, Dudelange, Mersch, Differdange et Ettelbruck sont à nouveau ouvertes sur rendez-vous aux horaires habituels. Depuis début juillet ont aussi rouvert les agences d'Esch-sur-Alzette (6 juillet), de Wiltz (13 juillet) et de Mondorf-les-Bains, ce lundi.

Mais il faudra attendre septembre pour qu'un accueil physique des assurés puisse à nouveau être assuré dans les agences de Grevenmacher, Rumelange, Diekirch, Redange-sur-Attert, Marnach, Bettembourg et Echternach.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le taux d'absentéisme bondit en raison du covid-19
Si le nombre de salariés non présents à leur poste en raison de maladies est resté stable entre 2018 et 2019, le phénomène a connu un pic inédit en mars 2020, selon les données du ministère de la Sécurité sociale présentées vendredi. Et ce, avant un retour à la normale en mai et juin.
L'assurance pension à la rescousse de la Sécurité sociale
Malgré des dépenses en hausse et des recettes en baisse, les comptes de l'organisme contrôlé par l'État et grevé par la crise sanitaire devraient rester excédentaires en 2020. Romain Schneider, le ministre de la Sécurité sociale a présenté un scanner financier de l'institution ce lundi devant les députés.
CNS
L'épidémie met la CNS sous pression
Avec la crise sanitaire, la Caisse nationale de santé est confrontée à un surplus d'activité. En temps normal, elle procède à 8.000 paiements par mois, aujourd'hui il faut en réaliser près de 80.000.
Lokales,CNS,Assurances Sociales,Krankekees. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort