Changer d'édition

La CNS remboursera bien 100% de la vaccination
Luxembourg 25.10.2021
Lutte anti-covid

La CNS remboursera bien 100% de la vaccination

En un trimestre, les cabinets médicaux ont pu assurer près de 9.000 injections anti-covid.
Lutte anti-covid

La CNS remboursera bien 100% de la vaccination

En un trimestre, les cabinets médicaux ont pu assurer près de 9.000 injections anti-covid.
Photo : dpa
Luxembourg 25.10.2021
Lutte anti-covid

La CNS remboursera bien 100% de la vaccination

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
De nombreux patients vaccinés contre le covid ont la désagréable surprise de n'être remboursés qu'à 80%. La Caisse nationale fait son mea culpa et promet un remboursement intégral, y compris à rebours.

Oh, ce n'était pas grand-chose. Mais à l'heure où le gouvernement luxembourgeois entend (re)booster la campagne vaccinale anti-covid, la colère exprimée par certains assurés devait être éteinte au plus vite. Pourquoi, alors que la gratuité de la vaccination anti-covid est promise, la CNS ne remboursait-elle pas entièrement les consultations faites dans ce but en cabinet médical? Même pour quelques euros, la question financière pouvait faire hésiter certains. Aussi, la Caisse nationale de santé a-t-elle décidé de tout remettre en ordre au plus vite.


Lokales, Corona-Virus Covid19,  Covid-Intensivstation CHDN Ettelbrück, ( schriftliches Einverständnis des Patienten zur Publikation ) Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le covid a mis la CNS sous pression
L'impact du virus a forcément été majeur dans l'activité 2020 de la Caisse nationale de santé. Non seulement au niveau des dépenses engendrées par l'épidémie mais aussi dans les modes opératoires de la CNS.

Le président de la CNS, Christian Oberlé l'a assuré lundi matin au micro de RTL. Oui, celles et ceux qui iraient chez leur médecin ou leur pédiatre recevoir une dose anti-covid verraient bien l'acte être remboursé à 100%. Une assurance qui arrive alors que voilà maintenant près d'un trimestre que près de 148 généralistes et spécialistes de la petite enfance sont autorisés à procéder à la vaccination.

Cette campagne a déjà permis d'administrer 8.700 doses depuis début août. A mettre en parallèle avec les 802.000 doses diffusées en dix mois. 

Pour les patients qui n'auraient vu leur consultation dédommagée qu'à 80%, le président de la Caisse nationale de santé a assuré une compensation rapide. Ainsi, la gratuité universelle du sérum anti-covid et de son injection sera bien une réalité. Que ce soit dans les trois centres de vaccination ouverts (Limpertsberg, Esch et Ettelbruck), auprès des deux Vacci-bus en service ou via les équipes mobiles officiant aussi bien dans les maisons de retraite qu'auprès de certains lycées du pays. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Il y a les chiffres nationaux et la réalité sanitaire perceptible à l'échelle d'un cabinet de généraliste. Ainsi, si la vaccination a calmé la situation covid, le Dr Jean-Paul Schwartz craint une remontée des infections. Et dit pourquoi.
Une centaine voilà un mois, un millier il y a deux semaines, et maintenant plus de 3.500 participants. Aucun doute : les opposants aux mesures sanitaires ou sociales liées à l'épidémie se fédèrent de plus en plus.
Certes, l'an passé, le pays avait échappé à l'infection grippale (merci les gestes barrières). Mais, préventivement, les pharmacies ont fait le plein de doses pour parer le virus influenza.
Alors que l'application permettant à chaque assuré d'accéder à son dossier de soins partagé (DSP) va être mise en service cet automne, le nombre de consultations des documents stockés atteint déjà les 10.000/jour via les particuliers mais surtout les professionnels de santé.
C'est au centre hospitalier de Luxembourg que se décide le suivi thérapeutique des malades présentant encore des symptômes plus de trois mois après leur infection au coronavirus ou leur (supposée) guérison.
online.fr, CHL, long covid, Dr. Thérèse STAUB,   Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony