Changer d'édition

La CNS désamiantée avant sa démolition
Luxembourg 3 min. 12.03.2020 Cet article est archivé

La CNS désamiantée avant sa démolition

La CNS désamiantée avant sa démolition

Photo: Maurice Fick
Luxembourg 3 min. 12.03.2020 Cet article est archivé

La CNS désamiantée avant sa démolition

Maurice FICK
Maurice FICK
L'office des assurances sociales est voué à la destruction, atteste Fernand Lepage, président du fonds de compensation. Le propriétaire des lieux est en train de faire construire la cité de la sécurité sociale mais a surtout un autre projet pour le terrain de la route d'Esch.

En construction du côté de la gare centrale, la future cité de la sécurité sociale (CSS) abritera dans un avenir proche, les différents acteurs qui font face à la demande d'une population luxembourgeoise ne cessant de croître. Dans son rapport annuel le plus récent, la Caisse nationale de santé (CNS) fait état de  858.357 affiliés, dont 301.058 assurés ne résidant pas au Luxembourg. Soit 2,8% de plus qu'un an auparavant.

Le président de la Caisse nationale de santé, future locataire de la CSS, Christian Oberlé, explique dans une vidéo résumant les points forts de ce dernier rapport que la construction de la nouvelle cité «sera achevée à l'été 2022». 

Au bout de la route de Hollerich, sur le trottoir face à la gare centrale, la phase 1 de la cité de la sécurité sociale prend forme.
Au bout de la route de Hollerich, sur le trottoir face à la gare centrale, la phase 1 de la cité de la sécurité sociale prend forme.
Photo: Maurice Fick

Autant dire qu'à l'autre bout du quartier Hollerich qui a démarré sa mue, les jours du bâtiment emblématique aux fenêtres jaunes de la Caisse nationale de santé, sont comptés. Le bâtiment de la route d'Esch qui héberge près de 900 salariés travaillant pour la CNS mais aussi cinq autres institutions date de 1984 et il est vétuste.

Mais tous les employés savent depuis de nombreuses années qu'ils travaillent dans un bâtiment en sursis pour une autre raison. De l'amiante a été détectée dans les locaux. Mais «sous une forme figée qui ne représente pas un danger immédiat pour les salariés», avait expliqué dès 2014 à wort.lu Robert Kieffer, ancien président du fonds de compensation commun au régime général de pension (FDC).  

L'office des assurances sociales au 125 route d'Esch abrite la CNS mais aussi l'agence e-santé, le centre commun de la sécurité sociale, l'association d'assurance accident, le contrôle médical de la sécurité sociale et l'administration d'évaluation et de contrôle de l'assurance dépendance.
L'office des assurances sociales au 125 route d'Esch abrite la CNS mais aussi l'agence e-santé, le centre commun de la sécurité sociale, l'association d'assurance accident, le contrôle médical de la sécurité sociale et l'administration d'évaluation et de contrôle de l'assurance dépendance.
Photo: Gerry Huberty

Le FDC, propriétaire du bâtiment, assure par la voix du président de son conseil d'administration en fonction, Fernand Lepage, que le siège de la CNS «sera désamianté avant sa démolition complète. A ce jour «l'assainissement n'est pas encore chiffré» mais l'opération sera de toute évidence bénéficiaire pour le fonds.


Des logements neufs pour 4.000 personnes à Hollerich
Des appartements pour 4.000 personnes et 2.500 nouveaux emplois à deux pas de la gare de Luxembourg. Le fabricant de tabac, Heintz van Landewyck, et la société Paul Wurth ont développé ensemble un immense «concept urbanistique» sur 18 hectares.

D'abord parce que c'est lui qui fait construire en partie la future cité de la sécurité sociale. Ensuite parce que son patrimoine foncier, route d'Esch, pourrait être valorisé de la plus belle manière. 

Le terrain de 25 ares occupé aujourd'hui par l'office de la sécurité sociale et son parking, fait partie du plan d'aménagement particulier du nouveau «Quartier Hollerich». Une vaste zone de 20,5 hectares qui longe le chemin de fer en s'étendant du siège de la CNS jusqu'au-delà de la rue d'Alsace. A son angle pousse la CSS.

Les nouvelles constructions projetées à la place de l'actuelle CNS apparaissent déjà sur Masterplan du «Quartier Hollerich» (à droite).
Les nouvelles constructions projetées à la place de l'actuelle CNS apparaissent déjà sur Masterplan du «Quartier Hollerich» (à droite).
Photo: Geprolux

«Depuis 2017, le fonds de compensation développe en collaboration avec Heintz van Landewyck et Paul Wurth un plan d'aménagement particulier (PAP)», explique Fernand Lepage. Le PAP prévoit une surface construite brute de 389.500 m2, dont la moitié sera dédiée au logement. Le FDC «réalisera 46.500 m2 de cette surface», soit environ 12 %, glisse son président. 

Avant d'annoncer que «les études seront clôturées au premier semestre 2020». Il était initialement prévu que le dossier du PAP soit introduit auprès des services de la Ville fin 2019. Mais il «a été retardé par la nouvelle loi du 15 mai 2018 relative à l'évaluation des incidences sur l'environnement, imposant une étude des incidences sur l'environnement pour tout PAP-NQ supérieur à 100.000 m2». De sorte que le retard pris par ces études «peut être chiffré à environ une année».


Sur le même sujet

C’est quasiment une révolution que vit actuellement un des plus vieux quartiers de la capitale. Les travaux en cours vont modifier en profondeur les offres de transports, de logement et de services. Tour d’horizon.
Verkehrssituation Luxemburg Bahnhof - Gare - Verkéier, Stau, Chaos - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
A la place de la manufacture de tabac
Des appartements pour 4.000 personnes et 2.500 nouveaux emplois à deux pas de la gare de Luxembourg. Le fabricant de tabac, Heintz van Landewyck, et la société Paul Wurth ont développé ensemble un immense «concept urbanistique» sur 18 hectares.