Changer d'édition

La CNS accélère le remboursement des soins
Luxembourg 3 min. 21.10.2021
Assurance maladie

La CNS accélère le remboursement des soins

Les assurés pourront être remboursés plus vite via une nouvelle plateforme numérique promet le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider.
Assurance maladie

La CNS accélère le remboursement des soins

Les assurés pourront être remboursés plus vite via une nouvelle plateforme numérique promet le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider.
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 21.10.2021
Assurance maladie

La CNS accélère le remboursement des soins

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Un QR code permettra de se faire rembourser plus vite ses consultations chez le médecin. La plateforme digitale présentée mercredi par le gouvernement vise à faciliter la vie des assurés.

Moins de paperasse et un délai de remboursement plus court pour les assurés grâce à un QR code. Tout cela sera désormais possible grâce à l'application CNSapp. Présentée mercredi par le ministre de la Sécurité sociale, la plateforme est désormais téléchargeable. Mais, il faudra encore être un peu patient avant de bénéficier des avantages du nouveau système qui ne sera 100% opérationnel qu'à partir de fin 2021. Son usage permettra d'accélérer le remboursement des actes médicaux facturés aux quelque 900.000 assurés de la CNS. 


La couverture sanitaire universelle refait parler d'elle
Plusieurs associations et acteurs de la société civile relancent le débat autour de l'accès aux soins gratuits pour tous. Les mineurs, les jeunes précaires, ou encore les sans-papiers doivent être couverts par la CNS, estiment-ils dans une lettre ouverte publiée ce lundi.

Il s'agit d'une première étape n'a pas manqué de rappeler Romain Schneider (LSAP). L'objectif étant de mettre en place le paiement immédiat direct en 2023. Les malades n'auront alors plus à avancer de frais à leur généraliste, dentiste ou autre professionnel de soins conventionné avec les différentes caisses de santé luxembourgeoises.

Le modus operandi retenu pour cette étape 2021 est on ne peut plus simple. Dans un premier temps, les médecins doivent imprimer leurs mémoires d'honoraires avec un QR code. Puis déposer ce document électronique sur une plateforme dédiée. La Caisse nationale de santé récupère alors l'objet sur son serveur avant de le traiter, toujours informatiquement. A ce sujet, le ministre a assuré que la digitalisation des procédures n'entraînera pas de suppression de postes au sein de la CNS. Annonce faite ce jeudi au micro de 100,7.


Déjà 4,4 millions d'informations santé en stock
Alors que l'application permettant à chaque assuré d'accéder à son dossier de soins partagé (DSP) va être mise en service cet automne, le nombre de consultations des documents stockés atteint déjà les 10.000/jour via les particuliers mais surtout les professionnels de santé.

Passé une période de rodage, le système devrait permettre de rembourser les frais de l'assuré (moins sa propre contribution) en une semaine. Un gain de temps considérable en comparaison avec les délais actuels que la crise covid n'a fait qu'allonger, parfois jusqu'à deux mois. À partir de 2023, le remboursement pourrait même être validé en deux jours. 

Pour que le dispositif CNSApp gagne en pertinence, il conviendra non seulement qu'un maximum de patients adoptent ce dispositif, mais que les médecins aussi déploient le système informatique préconisé par l'agence e-santé.  «Il est dans notre intérêt que les médecins communiquent davantage avec nous via le réseau Health-Net et de manière bien sécurisée», assure le président de la CNS Christian Oberlé.

Selon ses estimations, le passage de la Caisse de santé au 100% numérique économisera «l'envoi de 15 millions de documents par an». Mais celles et ceux qui ne se sentiraient pas près d'adopter ce système pourront toujours recourir à l'envoi de leurs factures de santé en version papier. 


Graphique CNS


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La CNS et les représentants des professionnels de santé ne reprendront qu'à la fin septembre les négociations sur la prise en charge à 100% des thérapies. Pour l'instant, les détails des débats restent confidentiels.
Plusieurs associations et acteurs de la société civile relancent le débat autour de l'accès aux soins gratuits pour tous. Les mineurs, les jeunes précaires, ou encore les sans-papiers doivent être couverts par la CNS, estiment-ils dans une lettre ouverte publiée ce lundi.
Mis en place depuis avril, le système a vite séduit médecins et patients. Désormais, l'agence e-Santé envisage de développer ce service à distance pour faciliter l'hospitalisation à domicile. Une petite révolution.
Woman using protective mask talking with doctor on laptop.Isolation at home for virus covid-19
Le dossier de soins partagé est enfin arrivé à maturité avec son lancement officiel en début d'année. Plus de 90.000 patients disposent désormais d'une version électronique de leur historique médical et d'ici 2021, tous les affilés de la CNS profiteront de ce dispositif.
 gesundheit, medizinisch, medizinische, medizinischer, medizinisches, ärztliche, bildschirm, leinwand, schirm, arzt, doktor, doktorin, dr, mediziner, tierarzt, tierärztin, veterinär, ärzte, ärztin, tech, anfassen, berühren, berührung, spur, hintergruende, hintergrund, schreibtischhintergrund, eigentlich, virtuell, virtuelle, kardiologe, herz, herzchen, kern, schriftsymbol, symbol, zeichen, maennlich, mann, männchen, männlich, männliche, digitale, digitales, finger, angehörigen, besiedeln, bevölkern, bewohnen, familie, leute, menschen, verwandten, volk, technik, technologie, arznei, medikament, medizin, rechner, molekül, druckerpresse, drängen, drücken, presse, berufsmäßig, professionell, professionelle or, profi, arbeit, arbeiten, funktionieren, trainieren, werk, wirken, examen, klausur, probe, prufung, prüfung, test, testen, netzwerk, netzwork, schaltkreis, vernetzen, mensch, menschlich, menschliche, menschlicher, menschliches, ausstellung, display, eiweiss, eiweiß, lederhaut, schnee, weiss, weiß, weiße, weiße augenhaut, weißer, weißes, weißling, futur, zukunft, zukünftig, schnittstelle, portal, kardiologie, stethoskop, diagramm, verlaufsdiagramm, grafisch, grafisch graphisch, grafische, grafisches, graphik, graphisch, daten, anzeigen, bericht, berichten, melden, meldung, mitteilung, reportage, verzeigen, anschieben, drangen, drängeln, drängen, drücken, schieben, schubs, stoss, stossen, stoß, stoßen, vordrängeln, funktionsgraph, graph, modern, modernes, dns, diagramm, karte, schaubild, kummern, kümmern, pflege, pflegen, pflegt, respektieren, sorge, sorgen, körper, person, personen, navigation, auge, beäugen, knospe, nadelöhr, pfauenauge, trieb, öhr, öse, blatt, geleiten, hand, hande, handen, handgriff, handlanger, handschrift, handvoll, händen, reichen, seite, zeiger, knopf, knospe, knöpfen, schaltfläche, taste