Changer d'édition

La Cloche d'or recherche son personnel

La Cloche d'or recherche son personnel

Photo: Sophie Wiessler
Luxembourg 8 1 3 min. 07.03.2019

La Cloche d'or recherche son personnel

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
A moins de deux mois de l'ouverture du centre commercial de la Cloche d'or, 35 des 142 boutiques présentes dans le futur complexe proposaient 700 emplois à pourvoir à l'Alvisse Parc Hôtel ce jeudi. Plus de mille candidats ont répondu à l'appel.

«Je n'ai jamais vu autant de monde prendre ce bus!», s'étonne une dame âgée assise dans le bus 111, direction Dommeldange, ce jeudi matin vers 10h30. Et pour cause. La foule se presse sur le parvis de l'Alvisse Parc Hôtel, qui organisait une journée dédiée à l'emploi pour le nouveau centre commercial de la Cloche d'or.

1.400 visiteurs s'étaient inscrits en amont pour assister à l'événement. Un engouement qui pousse l'Adem à qualifier ce "jobday" d'événement de l'année en ce début du mois de mars.

Deux mois avant l'ouverture des portes du centre commercial, 35 entreprises sur les 142 présentes dans ce futur complexe, ont fait le déplacement pour recruter des employés. 700 jobs, allant du conseiller en vente, au caissier, en passant par le réassortisseur ou encore des métiers en rapport avec la gastronomie étaient présentés.

Si l'événement était ouvert au public jeudi après-midi, ce sont les demandeurs d'emploi de l'Adem qui ont eu la primeur: la matinée leur été consacrée. «Plus de 900 demandeurs d'emploi étaient inscrits pour la journée», explique la porte-parole de l'agence pour l'emploi.

Dans les files, tous les âges et tous les profils s'emmêlent. Mère de famille, jeunes diplômés, sexagénaires, venus de France, Belgique ou du Luxembourg, tous espéraient trouver chaussure à leur pied. Si certains ont jugé l'organisation «décevante» soulignant le fait qu'«il y a beaucoup trop de monde et aucun affichage correct pour savoir où se rendre» , d'autres en revanche, estiment que «c'est toujours mieux de venir à un tel événement que de faire les démarches sur Internet».

Créer un vrai «cœur de quartier»

Se démarquer. Voilà un point important pour ce tout nouveau centre commercial qui vient grossir un peu plus l'offre du Luxembourg et de la Grande Région. Depuis 2016, le pays a largement dépassé le seuil du million de m² de surfaces commerciales, selon des chiffres du ministère de l'Economie.

S'ajoutent à cela huit autres zones de ce type en France et en Belgique notamment. (Cliquez sur la carte pour découvrir les caractéristiques de ces différentes zones.)

Une saturation que ne craint pas le directeur du projet de la Cloche d'or, Eric Mathieu, qui assure que l'idée derrière ce centre commercial est de créer un vrai «cœur de quartier», qui «n'existe pas actuellement».

Celui qui vient seulement d'emménager au Luxembourg, voit les choses en grand et revendique son ambition «de devenir le cœur de la Grande Région». Avec ses 142 boutiques réparties sur 75.000 mètres carrés, le centre commercial de la Cloche d'or veut ainsi attirer des personnes qui «n'étaient pas présentes jusqu'ici» dans ce quartier de la capitale, sorti de terre il y a à peine un an et demi.

70 boutiques inédites

Pour tenter de tirer son épingle du jeu, le centre commercial a attiré de nouvelles enseignes: "Rive Gauche", Bleu Libellule ou encore "Victoria Magdalena". «Nous allons avoir 50% de l'offre commerce qui n'est pas présente ni sur la Grande Région, ni sur le Luxembourg», souligne Eric Mathieu. Autrement dit, quelque 70 boutiques inaugureront leur premier point de vente au Grand-Duché.

Si Eric Mathieu assure vouloir «des gens au service des visiteurs, qui sont compétents et pour qui le client est une passion», les quelque 1.400 candidats ont dû répondre à des critères bien précis, fixés par chaque entreprise. Langues, connaissance du pays ou niveau de conseils élevé, il a fallu tirer son épingle du jeu pour ne pas repartir bredouille. «J'ai tenté, même si, vu le monde, je ne suis pas sûre de m'être particulièrement démarquée», se résigne une sexagénaire belge en remontant dans son bus direction Luxembourg-Gare.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Peut-on parler de saturation commerciale dans la Grande Région?
Le projet Muse de Metz a enfin ouvert ses portes après plus de trois ans de travaux. Cet immense complexe vient s'ajouter à une liste déjà longue de commerces du même acabit dans la Grande Région, présents ou en devenir. Ce projet n'est-il pas "celui de trop"?