Changer d'édition

La circulation ne sera pas exclue des abords de la Gëlle Fra
Luxembourg 15.05.2019

La circulation ne sera pas exclue des abords de la Gëlle Fra

La circulation ne sera pas exclue des abords de la Gëlle Fra

Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 15.05.2019

La circulation ne sera pas exclue des abords de la Gëlle Fra

Maurice FICK
Maurice FICK
Le réaménagement de la place de la Constitution annoncé par François Bausch bannira les voitures. Mais tout l'espace autour «ne sera pas une zone piétonne» puisque le boulevard Roosevelt restera ouvert au trafic précise ce mercredi Lydie Polfer.

La place emblématique de la Gëlle Fra au centre de Luxembourg-Ville et ses alentours immédiats s'apprêtent à être entièrement relookés à l'avenir. Doit y être créé «un véritable espace public de rencontre sans voitures», a expliqué le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch (Déi Gréng), dans une réponse parlementaire datée du vendredi 5 avril 2019.


Place de la constitution - Luxembourg - Photo : Pierre Matgé
La place de la Constitution changera de visage
Les alentours directs de la Gëlle Fra feront l'objet d'un concours destiné à réaménager cet espace afin de «créer un véritable espace public de rencontre sans voitures», annonce vendredi François Bausch, ministre des Travaux publics. Un ascenseur pour relier la vallée de la Pétrusse verra également le jour.

Le ministre, tout comme la bourgmestre n'en disent pas plus sur le devenir exact de la place mais tous deux s'accordent pour dire que l'actuel parking au pied de la Gëlle doit être gommé du paysage au profit d'un espace dédié aux piétons. «Il est évident que la place se présente pour en faire une belle place où les gens peuvent passer du temps», a résumé mercredi matin, lors du point presse mensuel, Lydie Polfer.

Mais pour éviter tout malentendu quant à l'avenir des abords immédiats de la place géométrique qui est séparée du centre-ville proprement dit par le large boulevard Roosevelt, la bourgmestre a tenu à préciser que l'ensemble ne peut devenir une zone récréative sans passage de voitures, ni de bus.

La place de la Constitution vue du ciel.
La place de la Constitution vue du ciel.
Pierre Matgé

«On ne peut pas partir du principe que ce sera une zone piétonne. La place de la Constitution, oui, mais les voitures et les bus circuleront quand même sur le boulevard». Et Lydie Polfer s'explique: «On ne peut pas couper la Ville-Haute du trafic», d'autant que «c'est la seule place pour arriver du sud à la Ville-Haute».

L'arrivée du tram à la gare centrale à l'horizon fin 2020 via le Pont-Adolphe et toute la réorganisation des transports qui en découlera, permettent de repenser la Ville. Un groupe de travail réunissant la Ville de Luxembourg et l'Etat doit, «dans les mois à venir» lancer un concours pour donner un visage à ce projet de réaménagement. Pour l'heure, «on attend les conclusions du groupe de travail», glisse Lydie Polfer.