Changer d'édition

La Chambre valide les restrictions pour les fêtes
Luxembourg 4 min. 15.12.2020

La Chambre valide les restrictions pour les fêtes

La nouvelle loi covid prévoit notamment un tour de vis en ce qui concerne les comportements autorisés au sein des centres commerciaux.

La Chambre valide les restrictions pour les fêtes

La nouvelle loi covid prévoit notamment un tour de vis en ce qui concerne les comportements autorisés au sein des centres commerciaux.
Photo: Lex Kleren/archive
Luxembourg 4 min. 15.12.2020

La Chambre valide les restrictions pour les fêtes

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Avec 31 voix, les députés ont adopté mardi la nouvelle loi covid qui poursuit les mesures imposées jusqu'au 15 janvier pour lutter contre la pandémie de covid-19. Le texte ajoute cependant des précisions sur les comportements à adopter dans les centres commerciaux notamment.

Annoncée mercredi dernier par le Premier ministre, la prolongation des restrictions sanitaires a été votée ce mardi à la Chambre. Avec les seules voix de la majorité DP-Déi Gréng-LSAP, le CSV dénonçant notamment «des mesures mises en place trop tardivement», le texte entrera donc en vigueur une fois publié au Journal Officiel, vraisemblablement dans le courant de la journée.


Politik, Briefing, Regierung, Xavier Bettel und Paulette Lenert Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Pas plus de deux invités pour Noël et réveillon
Pas de relâchement : voilà le mot d'ordre du Premier ministre luxembourgeois. Ainsi Xavier Bettel maintient-il toutes les règles anti-covid avec même une fermeté accrue pour les galeries commerciales.

S'inscrivant dans la tendance au durcissement des mesures observée en Allemagne, en Belgique ou en France, la loi luxembourgeoise se démarque toutefois puisqu'elle ne prévoit aucune exception pour les fêtes de Noël et les festivités autour de la Saint-Sylvestre. Autrement dit, les résidents devront respecter un couvre-feu valable entre 23h et 6h, la règle des deux invités dans un ménage ou bien encore voir les restaurants et les bars fermés. Et ce, jusqu'au 15 janvier prochain, ce qui va aboutir à la tenue de fêtes de fin d'année «forcément différentes» de celles connues jusqu'à présent. 


Politik, Pressekonferenz Paulette Lenert und Jean-Claude Schmit, Covid-19, Coronavirus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des fêtes de fin d'année «forcément différentes»
A l'occasion de la rétrospective hebdomadaire sur la situation sanitaire, la ministre de la Santé a réitéré, vendredi, son appel à limiter les contacts en cette période de fin d'année «en raison du contexte particulier».

Bien que la nouvelle loi covid s'inscrive dans la droite ligne du texte adopté fin novembre, de nouvelles restrictions viennent compléter le dispositif. Particulièrement en ce qui concerne la fréquentation des centres commerciaux. Car si les commerces des galeries marchandes restent ouverts, leurs clients se voient désormais interdits certaines pratiques, telles que la consommation de nourriture ou de boissons ou la limitation à une personne pour dix m2 dans les surfaces commerciales de plus de 400 m2. 


Costumers waits at the entrance of a supermarket in Forville on March 18, 2020 as a strict lockdown is to come into effect to stop the spread of the COVID-19, caused by the novel coronavirus. - Belgians must stay at home from midday on March 18, 2020 until at least April 5 to prevent the spread of the coronavirus, Prime Minister Sophie Wilmes said on March 17. The only residents allowed out will be those needing medical attention, getting exercise or working in some businesses deemed essential, such as food markets and pharmacies, she said. (Photo by JOHN THYS / AFP)
Les galeries commerciales pointées du doigt
A défaut d'avoir pu maîtriser la situation ces derniers jours d'affluence, les centres commerciaux se voient imposer un protocole anti-covid plus strict. Aux clients aussi de faire un effort.

La loi prévoit également qu'un protocole sanitaire prenant en charge la gestion des flux de clients soit validé par la direction de la Santé, «au plus tard trois jours ouvrables après l'entrée en vigueur» du texte. Objectif affiché: éviter au maximum les concentrations de personnes dans un même espace. Les images de foules denses dans les différentes galeries marchandes, publiées ces dernières semaines malgré les multiples appels à la responsabilité des autorités, auront eu un effet.

Avec un taux de positivité de 13,86% enregistré lundi, 239 personnes hospitalisées et 410 victimes officielles de personnes positives au covid-19, le Luxembourg reste une zone où le virus se montre très actif. Selon les dernières données du ministère de la Sécurité intérieure, pas moins de 1.200 avertissements taxés ont été dressés depuis le début du mois de novembre pour non-respect du couvre-feu. 

Des amendes de 145 euros pour chaque personne ne pouvant justifier sa présence hors de son domicile à partir de 23h. Aucune statistique n'existe en revanche en ce qui concerne le non-respect des consignes sur le nombre de convives à domicile. Alors que certaines fêtes illégales se déroulent dans le pays.

Devant les députés, mardi, Xavier Bettel (DP), Claude Meisch (DP) et Paulette Lenert (LSAP) ont défendu la stratégie mise en place en arguant notamment que «les chiffres baissent, lentement, mais ils baissent», contrairement à ce qui se passe «en Allemagne ou aux Pays-Bas». 

Face aux critiques de l'opposition et de Claude Wiseler (CSV) en particulier, le Premier ministre a notamment assuré que «l'explosion après le Black Friday n'a pas eu lieu, preuve que les règles sanitaires en place ont porté leurs fruits». La ministre de la Santé, pour sa part, a réitéré son appel à limiter au maximum ses rencontres même en cette période de fin d'année, «car ce n'est vraiment pas le moment d'être ensemble».

A noter enfin que deux motions ont également été adoptées, l'une prévoyant de mettre du gel désinfectant à disposition des usagers des transports en commun, l'autre visant à l'élaboration d'une stratégie globale contre le virus à court et moyen terme.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des fêtes de fin d'année «forcément différentes»
A l'occasion de la rétrospective hebdomadaire sur la situation sanitaire, la ministre de la Santé a réitéré, vendredi, son appel à limiter les contacts en cette période de fin d'année «en raison du contexte particulier».
Politik, Pressekonferenz Paulette Lenert und Jean-Claude Schmit, Covid-19, Coronavirus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«J'espère que tout le monde restera raisonnable»
La prolongation des restrictions sanitaires jusqu'au 15 janvier prochain, annoncée mercredi par le Premier ministre, pourrait se traduire par une forte demande de tests ces prochains jours. Les responsables en appellent au sens civique de chacun.
A medical staff attends a driver in his vehicle at the Covid-19 testing facility on the Spoor Oost site in Antwerp, on November 3, 2020. - Belgium is in a second lockdown as hospitalisations of COVID-19 patients reach record highs. (Photo by DIRK WAEM / Belga / AFP) / Belgium OUT
Les galeries commerciales pointées du doigt
A défaut d'avoir pu maîtriser la situation ces derniers jours d'affluence, les centres commerciaux se voient imposer un protocole anti-covid plus strict. Aux clients aussi de faire un effort.
Costumers waits at the entrance of a supermarket in Forville on March 18, 2020 as a strict lockdown is to come into effect to stop the spread of the COVID-19, caused by the novel coronavirus. - Belgians must stay at home from midday on March 18, 2020 until at least April 5 to prevent the spread of the coronavirus, Prime Minister Sophie Wilmes said on March 17. The only residents allowed out will be those needing medical attention, getting exercise or working in some businesses deemed essential, such as food markets and pharmacies, she said. (Photo by JOHN THYS / AFP)