Changer d'édition

La Chambre des salariés dévoilée en «fin de semaine»
Luxembourg 3 min. 26.03.2019

La Chambre des salariés dévoilée en «fin de semaine»

La Chambre des salariés dévoilée en «fin de semaine»

Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 26.03.2019

La Chambre des salariés dévoilée en «fin de semaine»

Maurice FICK
Maurice FICK
Deux semaines après les élections sociales, les bulletins de vote de six des neuf groupes sectoriels sont dépouillés. L'OGBL obtient 19 sièges, le LCGB 10 sièges. Les noms des 60 nouveaux délégués de la Chambre des salariés seront divulgués d'ici ce week-end.

Le ministère du Travail, de l'Emploi  et de l'Economie sociale et solidaire vient de publier les résultats partiels des élections pour les futurs délégués à la Chambre des salariés. Ce sont uniquement les résultats «des groupes 1, 2, 3, 6, 7 et 8. Il manque les résultats pour les employés des banques (groupe 4), pour le groupe divers (groupe 5) et pour les retraités (groupe 9)», résume Joseph Faber, président du bureau de vote pour les élections des délégués à la Chambre des salariés. Avant de préciser que les résultats de «tous les groupes seront disponibles en fin de semaine».


Sozialwahlen/ Soirée électorale LCGB/ Politik/ Patrick Dury/ 12.03.2019 / Foto : Caroline Martin

, Sozialwahlen, Soirée électorale LCGB

 Politik, photo : Caroline Martin
Les dirigeants syndicaux réagissent après les élections sociales
Un «excellent» résultat pour le président du LCGB. Un président de l'OGBL «satisfait». Et un secrétaire général de l'ALEBA «plutôt satisfait». Le décompte des élections sociales dans les entreprises se poursuit et les premiers gros résultats permettent aux responsables syndicaux d'afficher le terrain conquis.

On peut retenir à mi-parcours et selon une première répartition que des 32 sièges à pourvoir à la Chambre des salariés, 19 iraient à des délégués de l'OGBL, 10 à des délégués du LCGB, 2 à la FNCTTFEL et 1 seul au Syprolux.

Rappelons que l'OGBL, plus puissant syndicat au sein de la Chambre des salariés avait obtenu 38 des 60 sièges au parlement du travail lors des dernières élections en 2013.

En comparaison aux résultats de 2013, le LCGB s'en sort un peu mieux à ce stade du dépouillement. Le syndicat chrétien a gagné un siège de délégué supplémentaire dans les secteurs des autres industries (groupe 2) -LCGB et OGBL ont chacun 4 sièges- et dans le secteur de la construction (groupe 3) où l'OGBL a 4 des 6 sièges à pourvoir.

La percée annoncée de l'OGBL dans le secteur de la santé et de l'action sociale (groupe 7) a bien lieu: l'OGBL raflant 5 des sièges à prendre.

Taux de participation en hausse ou pas?

Il apparaît dans ces résultats partiels que ce sont les salariés de la sidérurgie (76,48% de votants) et les agents actifs et retraités des CFL (64,48% de votants) qui se sont le plus mobilisés parmi les six groupes dont les bulletins ont été dépouillés pour l'heure. A contrario, seuls 25,64% des salariés du secteur de la construction ont envoyé leur enveloppe brune au bureau électoral avant le 12 mars.


Les énigmes des élections sociales version digitale
Une semaine après les votes du 12 mars, les résultats officiels se font attendre. Tandis que l'OGBL et le LCGB annoncent le nombre de leurs délégués élus, les inspecteurs de l'ITM sont sur le qui-vive pour trouver ce qui cloche toujours dans un quart des entreprises.

Rappelons que 525.000 salariés et pensionnés, frontaliers compris, étaient invités à participer cette année à l'élection des représentants à la Chambre des salariés. La grande question demeurant celle du taux de participation globale. La réponse n'arrivera là aussi, qu'en fin de semaine. En 2013, le taux de participation était de 35,6% des salariés et pensionnés appelés à voter. Cinq ans plus tôt, en 2008, ce taux était quasiment identique, avec 36%.

Dix-huit jours de dépouillement en 2013

Le dépouillement qui mobilise 45 personnes bénévoles est toujours en cours au ministère du Travail et Joseph Faber précise que «ces résultats sont officieux jusqu'à la validation définitive du procès-verbal de clôture».

A titre de comparaison, 430.000 salariés résidents et frontaliers, avaient été appelés aux urnes lors des dernières élections sociales du 13 novembre 2013. La composition de la Chambre des salariés (OGBL: 38 sièges; LCGB: 15 sièges; ALEBA: 4 sièges;  FNCTTFEL: 2 sièges et Syprolux: 1 siège) avait été officialisée le dimanche 1er décembre 2013, soit dix-huit jours après la date des élections sociales.


Sur le même sujet

L'OGBL conserve sa mainmise sur la Chambre des salariés
La publication, dimanche, des résultats définitifs des élections sociales confirme la majorité du syndicat au sein de l'organe représentatif des salariés et des pensionnés. Il perd en revanche trois sièges par rapport à 2013, dans un contexte de recul de la participation.
Sozialwahlen, OGBL, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les enjeux des élections sociales
Ce 12 mars marque une double élection au Luxembourg. Plus de 520.000 salariés et retraités sont appelés à élire leurs représentants en entreprises, mais aussi à la Chambre des salariés. Explications.