Changer d'édition

La Chambre des députés adopte la nouvelle loi covid
Luxembourg 3 min. 24.12.2021 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

La Chambre des députés adopte la nouvelle loi covid

Le rapporteur de cette nouvelle version de la loi covid était le président de la Commission de la santé et des sports, Mars Di Bartolomeo (LSAP).
Pandémie au Luxembourg

La Chambre des députés adopte la nouvelle loi covid

Le rapporteur de cette nouvelle version de la loi covid était le président de la Commission de la santé et des sports, Mars Di Bartolomeo (LSAP).
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 24.12.2021 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

La Chambre des députés adopte la nouvelle loi covid

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Extraordinairement réunis ce 24 décembre, les députés ont approuvé la 24e version du texte de loi régissant la politique sanitaire du Luxembourg.

Huit jours après le vote de la dernière loi covid, les députés se sont à nouveau réunis ce vendredi à la Chambre pour débattre de nouvelles restrictions. Les mesures annoncées ce mercredi par Xavier Bettel (DP) et Paulette Lenert (LSAP) entreront donc bel et bien en vigueur à partir du samedi 25 décembre.


A medical worker performs a PCR test on a woman who wanted to be tested for Covid-19 at East Boston Neighborhood Health Center in Boston, Massachusetts on December 20, 2021. - Boston Mayor Michelle Wu announced that starting January 15, 2022, guest and employees, in the Boston will be required to show proof of vaccination against Covid-19 in order to enter some indoor spaces, including dining venues, bars and nightclubs, fitness centers and any indoor entertainment venues.  The new city mandate also requires all city employees to be vaccinated with at least one dose by January 15, and two doses by February 15. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Omicron déjà responsable de cinq cas au Luxembourg
Jusqu'ici responsable d'une seule infection, le variant Omicron est désormais à l'origine de cinq cas positifs dans le pays. Sa contagiosité fait craindre une reprise épidémique fulgurante, ce qui a poussé l'exécutif à décider de nouvelles mesures.

Les 31 députés de la majorité DP-LSAP-Déi Gréng ont entériné le texte de loi dans son entièreté, tandis que les élus CSV, ADR et déi Lénk s'y sont opposés. Ainsi, 27 députés ont voté contre, tandis que les deux élus Piraten se sont abstenus. 

La 24e version de cet arsenal législatif vise principalement à lutter contre la propagation du variant Omicron, très contagieux, qui est actuellement responsable d'une nouvelle vague épidémique en Europe. Alors que cinq cas avaient été enregistrés au Luxembourg mercredi, Xavier Bettel a annoncé ce vendredi que cette nouvelle vague était désormais responsable de 64 infections dans le pays. 

Si jeudi dernier, les modifications portaient principalement sur l'extension du dispositif CovidCheck, cette semaine un volet plus large de restrictions rentre en jeu. Parmi les différentes mesures actées par les parlementaires, est inscrite la fermeture à 23h des bars, restaurants et cafés du pays. Un couvre-feu compris par la profession, même si le secrétaire général de l'Horesca aurait préféré le voir s'appliquer à partir de minuit. De son côté, la Chambre des métiers soulignait le délai d'application «inutilement court» de ces nouvelles mesures.

Les députés d'opposition, n'ont pas manqué de souligner que le gouvernement aurait pu inscrire ces mesures plus strictes dans le texte dès la semaine dernière.  Pour Mars Di Bartolomeo (LSAP), rapporteur de la loi, «ne rien faire n'était pas une option». 


La vaccination obligatoire sera discutée en janvier
Interrogé au sujet d'une éventuelle obligation vaccinale, Xavier Bettel (DP) a indiqué que le sujet sera débattu le mois prochain, en janvier.

Présente devant les députés ce vendredi matin, Paulette Lenert a pour sa part affirmé qu'elle aurait «préféré être avec [ses] enfants pour Noël, mais les experts ont seulement découvert récemment l'extrême contagiosité d'Omicron», ajoutant qu'elle espérait, la prochaine fois qu'elle reverrait les députés, venir «avec des nouvelles positives».

Le ton est monté à la Chambre, lors du débat entourant l'obligation vaccinale. Si le CSV s'est prononcé en faveur de cette mesure, l'ADR la rejette. Le gouvernement a promis que la question serait tranchée à la mi-janvier, après un débat de consultation au Parlement. Xavier Bettel a cependant révélé que la ministre de la Justice, Sam Tanson, travaillait déjà à la rédaction d'un texte visant à rendre la vaccination anti-covid obligatoire.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre de la Santé Paulette Lenert a indiqué ce vendredi dans une réponse parlementaire que le pays a déjà demandé des doses du nouveau vaccin Nuvaxovid de Novavax. D'autres doses pourraient encore suivre.
Avec les annonces ce mercredi du gouvernement, la restauration reçoit un nouveau coup de massue. L'ensemble du secteur devra fermer ses portes à partir de 23h. En plus, les clients n'ayant pas reçu de troisième dose devront s’acquitter d’un test rapide.
A partir du 13 juin, jusqu'à 10 personnes pourront être servies à la même table. En terrasses comme   en intérieur si l'établissement respecte le protocole "covid check".
Puisque le taux de vaccination générale de la population ne progresse qu'à allure modérée, le gouvernement durcit sa stratégie en réduisant les possibilités aux réticents à la vaccination. Notamment via la généralisation du CovidCheck à compter du 1er novembre.
IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , neues Covidgesetz , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort