Changer d'édition

La Chambre a vécu une année record
Luxembourg 3 min. 12.10.2021
Politique

La Chambre a vécu une année record

Politiques comme administratifs de la Chambre n'ont pas chômé ces douze derniers mois.
Politique

La Chambre a vécu une année record

Politiques comme administratifs de la Chambre n'ont pas chômé ces douze derniers mois.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 12.10.2021
Politique

La Chambre a vécu une année record

A l'aube d'une nouvelle session parlementaire, le président de la Chambre des députés a salué les efforts des parlementaires pour ces derniers mois. Avec plus de commissions à suivre, de lois à évaluer (et voter) et des questions parlementaires plus nombreuses que jamais.

(pj avec Danielle SCHUMACHER) Pour cette deuxième année parlementaire marquée par la pandémie, les députés luxembourgeois n'auront pas chômé. Et le président Fernand Etgen (DP) n'hésite pas à parler d' «année record» quand il parle de l'année parlementaire 2020-21. Et d'asseoir son commentaire sur des chiffres. Ainsi, par exemple, rien que pour évoquer le nombre de réunions des diverses commissions, le nombre de rendez-vous est passé de 687 en 2019-20 à 813. 


8.3.IPO / Chambre des Députes , Krautmarkt / Abgeordnetenkammer Foto:Guy Jallay
Un vent frais souffle peu à peu sur la Chambre
Le départ annoncé de Carlo Back (Déi Gréng), 69 ans, et son remplacement par Jessie Thill, 25 ans, n'est que le dernier exemple en date du renouvellement du personnel politique en cours depuis 2018. Une féminisation et un rajeunissement qui devraient se poursuivre...

 Et ce n'est pas tout car en douze mois, les parlementaires ont aussi suivi 73 séances publiques  (soit 315 heures de débats et d'interventions). Au total, ils ont aussi été amenés à se prononcer sur 165 lois et six propositions législatives. Les soixante élus ont également eu à se pencher sur 180 projets de loi et 20 suggestions de textes. 

A l'heure du bilan, Fernand Etgen a aussi pris soin de comptabiliser le nombre de questions parlementaires qui ont transité par la Chambre entre députés et ministères. Là, on crève le plafond avec pas moins de 2.094 interpellations à suivre auprès des 17 ministres du gouvernement (+25% en un an donc). Compte-tenu de la nécessaire réactivité à la crise sanitaire, le nombre de questions urgentes a lui aussi fortement progressé, passant de 190 en 2019-20 à 271 d'octobre 2020 à octobre 2021.  

 Quant au temps de parole des ministres, à l'heure des questions au gouvernement, ils ont tenu le micro pendant plus de 10 heures. Soit le temps pour eux de répondre à 102 questions au total.   

Ce 12 octobre, avec son discours sur l'état de la Nation, Xavier Bettel marquera le début d'une nouvelle année parlementaire. Marquant aussi un retour des députés dans leur bâtiment historique (rénové) rue du Marché-aux-Herbes et la fin des réunions au Cercle Cité. 

Mercredi suivra un autre temps fort avec la présentation du budget 2022 par le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP). Passé ces deux moments majeurs, les députés poursuivront leurs échanges autour, notamment, de la réforme du système de santé, les conséquences de la pandémie (économiques et psychosociales), l'impact des inondations de cet été, la protection du climat ou encore le développement d'Esch-Belval.

Dès la semaine prochaine, il faudra aussi que les parlementaires se remettent à traiter la question de la réforme constitutionnelle. Avec en priorité le vote du chapitre sur la justice, en première lecture, puis 35 lois et règlements à ajuster autour de cette thématique.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'élu Déi Gréng a profité de la réunion de rentrée du conseil communal de la Ville de Luxembourg pour annoncer qu'il quittait son siège d'élu de la capitale. Un choix qu'il appliquera aussi à ses fonctions de député.
En deux jours à peine, la pétition publique demandant à ce que la vaccination anti-covid obligatoire soit proscrite et les restrictions quotidiennes levées pour les non-vaccinés a dépassé les 5.800 soutiens. Il y aura donc débat à la Chambre.
Businesswoman showing her mobile phone with corona tracking app on display. Female professional showing she is safe from corona infection.
Entre distanciation sociale, visioconférences et réaménagement de la salle des séances plénières: voilà longtemps que les députés n'ont plus siégé rue du Marché-aux-Herbes. Mais la rentrée pourrait bien se profiler pour septembre.
Politik, Fernand Etgen, chambre des députés, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony