Changer d'édition

La CGFP part en croisade contre le nouveau CovidCheck
Luxembourg 2 min. 12.10.2021
Rentrée sociale

La CGFP part en croisade contre le nouveau CovidCheck

Pour Romain Wolff , président de la CGFP, l'approche mise en place par le gouvernement est jugée comme «choquante».
Rentrée sociale

La CGFP part en croisade contre le nouveau CovidCheck

Pour Romain Wolff , président de la CGFP, l'approche mise en place par le gouvernement est jugée comme «choquante».
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 12.10.2021
Rentrée sociale

La CGFP part en croisade contre le nouveau CovidCheck

Applicable aussi bien aux entreprises privées qu'aux administrations publiques, le futur dispositif sanitaire se heurte à d'importantes réticences de la puissante organisation syndicale des fonctionnaires qui y voit une manière pour l'exécutif de se «délester de ses responsabilités».

(Jmh avec Michèle Gantenbein) - Au même titre que l'OGBL et le LCGB, la CGFP se montre pour le moins suspicieuse quant à l'élargissement prochain du régime CovidCheck. Car si la mesure visant à restreindre l'accès à tout ou partie des lieux de travail, elle s'appliquera aussi bien au secteur privé qu'au secteur public. Sur base volontaire. «En faisant cela, le gouvernement se déleste de sa responsabilité au détriment des chefs d'entreprise et d'administration», tonne Romain Wolff.


online.fr.Covid Check in Restaurants,Bars,Cafes. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Plus de questions que de réponses autour du CovidCheck
Pour accélérer le taux de vaccination de la population, le gouvernement a annoncé vendredi une limitation à venir des droits des personnes non vaccinées. Une mesure très loin de faire l'unanimité du côté syndical.

Pour le président de la CGFP, la mesure ne trouve son origine que dans la volonté du gouvernement d'accélérer le taux de vaccination général de la population et n'est pas détaillée dans le projet de loi. «Il n'est nulle part écrit comment le contrôle fonctionnera en pratique et ce qu'il adviendra des personnels qui ne pourront pas présenter de certificat valable», assure le syndicaliste. Conséquence directe, selon lui, «l'impossibilité d'appliquer des mesures disciplinaires et encore moins d'arriver à une perte d'emploi».

Alors que Xavier Bettel (DP) avait indiqué vendredi que des sanctions étaient prévues puisque le nouveau dispositif doit être considéré «comme une obligation prévue dans le code du travail», Romain Wolff dénonce une approche «choquante» puisque «le gouvernement prévoit la possibilité de détruire des moyens de subsistance par le biais d'une loi». Et à le croire, la mesure ne serait de toute façon pas indispensable puisque «selon les données officielles du gouvernement, 87% des agents de la fonction publique sont d'ores et déjà vaccinés».


IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , neues Covidgesetz , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Luxembourg «rendra la vie plus dure aux non-vaccinés»
Puisque le taux de vaccination générale de la population ne progresse qu'à allure modérée, le gouvernement durcit sa stratégie en réduisant les possibilités aux réticents à la vaccination. Notamment via la généralisation du CovidCheck à compter du 1er novembre.

Pour ceux et celles qui n'ont pas franchi le pas, la CGFP plaide donc pour le maintien des tests antigéniques, dont les coûts devraient rester aux frais des employeurs. Et ce pour la simple et bonne raison que même en cas d'injection d'une première dose, la date d'entrée en vigueur de la mesure empêche une vaccination complète. Et donc que les personnes avec un schéma vaccinal incomplet seraient pénalisées. Face à ce flou législatif, Romain Wolff ne cache pas son impatience face à l'avis du Conseil d'Etat qui pourrait obliger le gouvernement à revoir sérieusement sa copie.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans un communiqué publié jeudi, CGFP, OGBL et LCGB font état de «leur désaccord profond» avec la volonté du gouvernement de laisser l'accès aux entreprises ou aux administrations publiques aux seules personnes entièrement vaccinées. Et demandent une entrevue urgente.
online.fr.Covid Check in Restaurants,Bars,Cafes. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Puisque le taux de vaccination générale de la population ne progresse qu'à allure modérée, le gouvernement durcit sa stratégie en réduisant les possibilités aux réticents à la vaccination. Notamment via la généralisation du CovidCheck à compter du 1er novembre.
IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , neues Covidgesetz , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort
Pour accélérer le taux de vaccination de la population, le gouvernement a annoncé vendredi une limitation à venir des droits des personnes non vaccinées. Une mesure très loin de faire l'unanimité du côté syndical.
online.fr.Covid Check in Restaurants,Bars,Cafes. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort