Changer d'édition

La centrale de Cattenom interdit son étang
Luxembourg 26.07.2019 Cet article est archivé

La centrale de Cattenom interdit son étang

La centrale de Cattenom interdit son étang

Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 26.07.2019 Cet article est archivé

La centrale de Cattenom interdit son étang

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si d'ordinaire l'étang du Mirgenbach est ouvert aux pêcheurs et aux plaisanciers, le plan d'eau situé à une centaine de mètres du centre nucléaire de production électrique doit être fermé au public. Un autre effet de la canicule actuelle.

A Cattenom, le centre nucléaire de production électrique (CNPE) a annoncé, jeudi, devoir fermer les accès publics à l'étang du Mirgenbach. Une décision à effet immédiat. Cette retenue d’eau artificielle sert prioritairement de réservoir à la centrale. Mais les autorités craignent que les produits biocides utilisés pour préserver des bactéries les circuits de refroidissement du CNPE ne se retrouvent en «concentration élevée» dans le plan d'eau.

En effet, le faible débit de la Moselle - inférieur à 18,5 m3/seconde depuis près d'une semaine, ne permet plus aux installations d'EDF de déverser leurs eaux de nettoyage dans la rivière. Elles filent donc vers cette «poche» creusée notamment à cet effet. 

Sans impact sanitaire

Si en temps normal, l’étang du Mirgenbach est formellement interdit à la baignade, le voilà donc inaccessible aux sociétés de pêche ainsi qu’aux activités de voile habituées des lieux. « C’est une mesure de précaution que nous prenons : elle est sans impact sanitaire et est sans conséquence sur la sûreté des installations ou sur l’exploitation », affirme encore la direction de la centrale.


La centrale nucléaire de Cattenom a fêté ses 30 ans en 2016.
Cattenom veut tourner jusqu'en 2050
La centrale nucléaire française conserve son ambition de fonctionner 60 ans, a affirmé son directeur Thierry Rosso, lors de sa conférence de presse annuelle mercredi.

Si aucune date ne peut être avancée sur la prochaine réouverture du Mirgenbach, celle-ci ne dépendra que d'une reprise durable du débit de la Moselle au-delà des 18,5m3/s. Les orages prévus pour cette fin de semaine sur la Moselle et le Grand-Duché devraient permettre de relancer le flux, même si les épisodes pluvieux ne sont annoncés que comme «courts et violents» durant le weekend.

Même phénomène en Basse-Saxe où la centrale nucléaire de Grohnde sera provisoirement mise à l'arrêt ce vendredi et jusqu'à dimanche. L'eau de la rivière Weser servant à rafraîchir le réacteur risquant d'atteindre le seuil critique de 26°C.


Sur le même sujet

La multiplication des épisodes de fortes températures estivales n'est pas sans conséquences pour le site lorrain. L'Autorité de sûreté nucléaire étudie donc l'impact de ces phénomènes, notamment sur l'eau de la Moselle, source de refroidissement et élément indispensable à la production d'électricité.
Sécheresse mais aussi coups de chaud plus fréquents entraînent de nouveaux impératifs pour la centrale.
C'est une des conséquences inattendues de la sécheresse: la centrale nucléaire pourrait diminuer son activité à défaut de pouvoir assurer un débit d'eau correct dans la rivière côté luxembourgeois.
Visite Centrale Nucléaire de Cattenom.Atomzentrale . Foto:Gerry Huberty