Changer d'édition

La carte covid qui n'aurait jamais dû sortir
Luxembourg 2 min. 07.08.2020

La carte covid qui n'aurait jamais dû sortir

La diffusion des données médicales commune par commune n'a rien de significatif.

La carte covid qui n'aurait jamais dû sortir

La diffusion des données médicales commune par commune n'a rien de significatif.
Luxembourg 2 min. 07.08.2020

La carte covid qui n'aurait jamais dû sortir

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le ministère de la Santé a communiqué, par erreur, la carte des nouvelles contaminations au covid-19 dans sa version commune par commune. Intéressant document certes, mais jusque-là formellement refusé par les bourgmestres...

Gaffe, erreur, maladresse. Chacun trouvera le meilleur terme pour qualifier la diffusion malencontreuse de la carte signalant pour les 102 communes du pays le nombre (et le ratio) d'habitants nouvellement dépistés positifs au covid-19. Des donnés localisées jusque-là réservées à la seule administration et que le ministère de la Santé a adressé en copie publique dans une réponse parlementaire. 

Et bévue il y a car nombre de bourgmestres avaient déjà fait connaître leur opposition formelle à la publication de pareil plan, stigmatisant telle collectivité par rapport à telle autre en fonction de ses «bons» ou «mauvais» résultats de dépistage. Aussi, depuis plusieurs semaines, les services de la ministre Paulette Lenert se contentaient-ils de dresser chaque semaine une cartographie sommaire, canton par canton, de l'évolution du dépistage selon les territoires.


Lok , Journee Francaise Esch/Alzette , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Les nouvelles infections dans le canton et non à Esch»
Le bourgmestre Georges Mischo (CSV) s'est expliqué sur la situation dans la Métropole du fer suite aux chiffres communiqués par le ministère de la Santé. Il a aussi regretté le manque de communication entre les communes dans le cadre de la lutte contre le covid-19.

La colère avait déjà été ressentie parmi les élus quand, là encore indûment, une cartographie signalant les taux d'infection des 102 localités du pays avait été découverte. Il ne s'agissait, fin juillet, que d'un modèle employé par les analystes du Statec. Cette fois, le document reprend le code couleur employé par le ministère de la Santé et reprend des moyennes datées de la période 22 juin-12 juillet.

Les premiers à avoir fait part de leur mécontentement sont cette fois les bourgmestres d'Esch-sur-Alzette et Clervaux et l'échevin de Differdange. Les trois élus CSV, Georges Mischo, Emile Eicher et Tom Ulveling regrettant pareille légèreté de la part du cabinet de la ministre LSAP. Selon eux, cette carte ne fait en effet qu'une photographie «qui ne fait absolument pas avancer les choses», pour reprendre les termes d'Emile Eicher, au nom du Syvicol (l'instance représentative des communes).

A décrypter cette carte, les uns s'inquiéteront, les autres pousseront un ouf de soulagement. Mais le réflexe de comparer les situations vient vite... Alors fait-il meilleur vivre loin de la capitale qui a enregistré 161 nouvelles infections en trois semaines, Differdange (79) ou Esch-sur-Alzette (72)? Doit-on plutôt se raisonner en se disant que les plus grandes villes ont, mathématiquement, le plus de cas positifs?

Bref, sans explications ni éléments modérateurs, les observateurs les moins avisés pourraient tirer des conclusions hâtives. Ainsi, à étudier par localité le taux d'infection, voilà la petite commune de Kiischpelt et ses 1.214 habitants qui passe en zone rouge. Et cela alors qu'elle n'a enregistré que 5 cas au total, mais la proportion la classe dans les parties du Grand-Duché exposées selon le code couleurs. Au même titre que Schieren.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Les nouvelles infections dans le canton et non à Esch»
Le bourgmestre Georges Mischo (CSV) s'est expliqué sur la situation dans la Métropole du fer suite aux chiffres communiqués par le ministère de la Santé. Il a aussi regretté le manque de communication entre les communes dans le cadre de la lutte contre le covid-19.
Lok , Journee Francaise Esch/Alzette , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Seize sites de dépistage, 350 emplois, et demain?
La phase I du dépistage massif au Luxembourg prendra fin ce week-end après deux mois de fonctionnement. Retour sur un dispositif inédit à l'échelle du pays et qui s'apprête à être prolongé jusqu'à... mars 2021.
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La «carte covid» pénètre au cœur des communes
La répartition géographique des infections au coronavirus se précise de semaine en semaine au Luxembourg. Cinq jours après avoir donné un aperçu canton par canton, le ministère de la Santé offre cette fois une vision par code postal.
Lokales, Reportage über Stimmung in Geschäfte in der Rue de l’Alzette, Corona, Covid-19, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort