Changer d'édition

La capitale s'offre un budget «qui frôle les records»
Luxembourg 2 min. 10.12.2019

La capitale s'offre un budget «qui frôle les records»

Laurent Mosar (CSV) a qualifié les finances 2020 de la capitale de «budget triple A»

La capitale s'offre un budget «qui frôle les records»

Laurent Mosar (CSV) a qualifié les finances 2020 de la capitale de «budget triple A»
Photo : Laurent Ludwig
Luxembourg 2 min. 10.12.2019

La capitale s'offre un budget «qui frôle les records»

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Vendredi, l'opposition analysera les propositions financières 2020 pour la Ville de Luxembourg. Les orientations présentées par la majorité font déjà état d'un total de dépenses de près de 1 milliard d'euros.

(pj) Luxembourg change. Les chantiers, partout, l'attestent. Mais aussi la démographie de la capitale. Ainsi la Ville a vu sa population augmenter de plus de 30% en une décennie. Un bouleversement qui ne va pas sans accompagnements financiers. En présentant, lundi soir, les premiers choix budgétaires pour 2020, la bourgmestre et son équipe ont voulu affirmer leur volonté d'encore mieux adapter la ville pour une meilleure qualité de vie de ses occupants. 

«Nous pouvons mettre en œuvre ces projets sans difficulté, non seulement parce que notre situation financière le permet, mais aussi parce que le conseil échevinal a la volonté politique de le faire», soulignait donc Lydie Polfer avant de céder la parole à Claudine Konsbruck (CSV). Une rapporteuse du projet de budget annonçant d'emblée de «hauts investissements».

Un déficit de 83 millions

Côté rentrées financières, la Ville entend s'appuyer sur des recettes ordinaires de l'ordre de 860,7 millions d'euros, et 79 millions de recettes extraordinaires. Dans l'autre plateau de la balance, 596 millions d'euros de dépenses ordinaires devraient être engagées, contre 426,7 millions de dépenses extraordinaires. Soit une augmentation de 15% pour ce secteur. Autrement dit, la Ville pourrait présenter «un trou de 83 millions» au terme de l'exercice financier. «Mais la bonne santé de nos finances le permet», a assuré Claudine Konsbruck en commentant ce déficit.

 Rassurant, et même encourageant, Laurent Mosar (CSV) l'a été également. A charge pour l'échevin aux finances de parler d'un budget «qui frôle les records».

Même les recettes devraient connaître une belle croissance l'an prochain. Certes rien de comparable à celle enregistrée en 2019, mais de quoi amortir bien des dépenses devenues plus difficiles à maîtriser du fait de nombreux dépassements de budget d'entreprises. 


Le ministre des Finances Pierre Gramegna a présenté les orientations budgétaires ce lundi.
Le budget 2020 dépassera les 20 milliards d'euros
Jamais le Grand-Duché n'aura pu s'appuyer sur une pareille somme. Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a même annoncé ce lundi matin des investissements records pour le pays, à hauteur de 2,8 milliards d'euros.



Sur le même sujet