Changer d'édition

La campagne de vaccination anti-covid s'organise
Luxembourg 2 min. 20.11.2020

La campagne de vaccination anti-covid s'organise

En raison des conditions de livraison et de stockage des vaccins, leur utilisation ne devrait pas pouvoir se faire au sein des cabinets médicaux.

La campagne de vaccination anti-covid s'organise

En raison des conditions de livraison et de stockage des vaccins, leur utilisation ne devrait pas pouvoir se faire au sein des cabinets médicaux.
Photo: dpa
Luxembourg 2 min. 20.11.2020

La campagne de vaccination anti-covid s'organise

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Alors que plusieurs vaccins sont en phase d'acquisition au niveau européen, le ministère de la Santé indique vendredi se préparer au déploiement du sérum auprès des quelque 239.000 personnes prioritaires. Seule certitude annoncée: les injections se feront dans des centres spécialisés.

S'ils sont attendus de pied ferme, les vaccins contre le covid-19 ne bénéficieront pas à tout le monde. Du moins, dans un premier temps. Dans une réponse parlementaire publiée vendredi, Paulette Lenert (LSAP) confirme que le Luxembourg délivrera le sérum en priorité aux quelque 239.000 personnes identifiées comme prioritaires, «conformément aux recommandations de la Commission européenne et de l'OMS». A savoir les «17.000 professionnels de santé», les «90.000 personnes âgées de 65 ans et plus» et enfin les «132.000 personnes vulnérables».


An illustration picture shows vials with Covid-19 Vaccine stickers attached, and syringes, on November 17, 2020. (Photo by JUSTIN TALLIS / AFP)
Onze vaccins en dernière phase d'essai sur l'homme
Pour faire face au covid-19, 48 candidats vaccins sont actuellement en essais cliniques. Mais seuls onze sont entrés dans la phase trois, la dernière avant l'homologation des autorités, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Indiquant que la stratégie de vaccination du gouvernement «sera finalisée dans les jours à venir», malgré le manque de connaissances «sur la durée de l'immunité conférée par les vaccins après la vaccination ou sur le besoin de doses de rappel périodiques», la ministre de la Santé assure que l'administration se fera «au sein de centres spécialement aménagés à cet effet». 

Si la vaccination des professionnels de santé pourra être «offerte dans le cadre de leur activité professionnelle», des discussions «sont en cours» avec les médecins généralistes pour qu'ils puissent éventuellement jouer un rôle dans la vaccination de la population. Un point d'interrogation à ce jour en raison notamment «des conditions de livraison et de stockage» des vaccins qui «limitent les possibilités de vaccination en cabinet médical».


Des soignants «à la limite de leurs capacités»
Considérés lors de la première vague de covid-19 comme des «héros», les personnels soignants poursuivent leur travail, jour après jour, depuis huit mois. Un marathon qui commence à peser sur le moral des troupes. Notamment au sein du service de soins intensifs du CHL.

En ce qui concerne la collecte d'informations relatives à d'éventuels effets secondaires, Paulette Lenert précise que cette opération «se fera conformément aux exigences réglementaires en la matière», via une intégration dans «le système d'enregistrement et de suivi informatisé actuellement en cours de développement». Des informations qui seront mises à disposition au niveau national, mais aussi européen afin de «protéger les patients et préserver la santé publique». 

Pour mémoire, le Premier ministre a indiqué, en début de semaine, qu'il ne comptait pas rendre obligatoire la vaccination, préférant laisser le choix à chacun. Si aucune date précise n'est, à ce jour, connue pour une mise sur le marché, le Luxembourg a d'ores et déjà réservé quelque 240.000 doses, via la Commission européenne. Selon toute vraisemblance, ces dernières devraient être livrées au cours du premier trimestre 2021.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La stratégie autour de la vaccination se peaufine
A l'instar du Land de Rhénanie-Palatinat, le Luxembourg mettra sur pied des centres dédiés à l'inoculation du vaccin, confirme lundi Paulette Lenert, qui précise d'ailleurs être en attente du comité national d'éthique pour finaliser la méthode qui sera appliquée une fois les sérums livrés.
Onze vaccins en dernière phase d'essai sur l'homme
Pour faire face au covid-19, 48 candidats vaccins sont actuellement en essais cliniques. Mais seuls onze sont entrés dans la phase trois, la dernière avant l'homologation des autorités, selon l'Organisation mondiale de la santé.
An illustration picture shows vials with Covid-19 Vaccine stickers attached, and syringes, on November 17, 2020. (Photo by JUSTIN TALLIS / AFP)
L'arrivée du vaccin anticovid au Luxembourg attendra
Rien avant le premier trimestre 2021. Tel est le nouveau délai annoncé par la ministre de la Santé concernant la livraison des 420.000 doses vaccinales promises par l'Europe pour lutter contre la propagation du covid-19.
impfen
Le Grand-Duché ne négocie aucun vaccin
Le Luxembourg bénéficiera des doses achetées via l'Union européenne et n'a entamé aucun contact avec des laboratoires pour disposer de ses propres sérums anti-covid.
(FILES) In this file photo taken on January 31, 2020, a man gets a flu shot at a health facility in Washington, DC. - Global influenza vaccine makers have produced a record number of doses for the coming flu season, as authorities try to ease the burden on hospitals ahead of an expected COVID-19 resurgence. In the US, pharmaceutical companies plan to make around 196 million doses to serve the population of 330 million, according to the Centers for Disease Control and Prevention (CDC). (Photo by EVA HAMBACH / AFP)