Changer d'édition

La Caisse nationale en très bonne santé
Luxembourg 3 min. 23.05.2019

La Caisse nationale en très bonne santé

Romain Schneider: «L'accès des assurés aux prestations de soins de santé est une de mes priorités».

La Caisse nationale en très bonne santé

Romain Schneider: «L'accès des assurés aux prestations de soins de santé est une de mes priorités».
Photo: MSAN
Luxembourg 3 min. 23.05.2019

La Caisse nationale en très bonne santé

Réunis mercredi au sein de la quadripartite à Mondorf-les-Bains, ministres et acteurs du secteur santé avaient le sourire. L'assurance maladie-maternité bénéficie d'une énorme réserve et 2019 devrait se solder par un surplus de 24,4 millions d’euros.

(MF) – Le pouls de la Caisse nationale de Santé, tout comme du ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider(LSAP), et du ministre de la Santé, Étienne Schneider (LSAP) battaient idéalement mercredi au moment de la quadripartite organisée au Domaine thermal à Mondorf-les-Bains. Tous les indicateurs financiers de l'assurance maladie-maternité et les prévisions financières pour cette année et pour 2020 sont au vert.

Ce n'était pas gagné d'avance puisque lors du même exercice en mai 2018, le même Romain Schneider, confirmé à son poste après les législatives d'octobre 2018, avait annoncé un déficit estimé à 10 millions d'euros pour 2019. 

Un an plus tard, les «dernières estimations montrent un équilibre financier pour les opérations courantes» pour les exercices 2019 et 2020. En effet, il est à ce stade estimé que 2019 «devrait se solder par un surplus de 24,4 millions d’euros. Celui-ci devrait être de 1,9 million d’euros en 2020». Des estimations sont basées sur le principe de prudence qui veut que toutes les dépenses envisageables soient prises en compte.

Près de 870 millions d'euros de réserve

Le surplus prévu en 2019 s'explique par une correction des données mais surtout par le maintien fin 2018 - donc après les élections - de la contribution de 20 millions d'euros pour le volet maternité à charge de ce pilier de la sécurité sociale. Cette contribution a été intégrée dans le budget de l'Etat pour l’exercice 2019.

L'exercice 2018 s'est soldé par un surplus de 132,5 millions d’euros au niveau des opérations courantes, alors que les estimations en novembre 2018 étaient de 128,7 millions d’euros. Bilan: la réserve de la CNS est passée de 737,2 millions d'euros en 2017 à 869,7 millions d'euros en 2018.

Si la CNS se porte très bien c'est aussi parce que le Luxembourg surfe toujours sur une bonne évolution de l'emploi et a fortiori, du nombre d'assurés qui cotisent. L'enjeu se situe à long terme, lorsqu'à l'horizon 2040, nombre de salariés seront pensionnés.

La prise en charge financière directe des prestations

Le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider, salue la bonne gestion financière de l'assurance maladie-maternité «malgré les impacts ayant entraîné une augmentation des dépenses comme la revalorisation des carrières dans le domaine hospitalier, la budgétisation de certaines activités du Laboratoire national de santé (LNS) et aussi du centre de réhabilitation de Colpach, les améliorations des prestations et autres mesures en faveur des assurés».

Les priorités du ministère de la Sécurité sociale pour 2018-2023 sont de poursuivre la modernisation du fonctionnement de CNS et des autres institutions de sécurité sociale via la digitalisation et une simplification de l'accès pour les assurés aux prestations.

En ce qui concerne la prise en charge des prestations, Romain Schneider assure que l'amélioration de l'accès des assurés aux prestations de soins de santé «est une de ses priorités. La mise en œuvre passe nécessairement par une simplification des procédures, la dématérialisation et le recours à des outils informatiques modernes. Au cœur de ces efforts sont les assurés qui doivent actuellement avancer des montants parfois importants avant de pouvoir être remboursés. C'est pourquoi la prise en charge financière directe des prestations sera introduite tout en répondant aux nécessités des assurés, des prestataires et de la CNS.»