Changer d'édition

La bourgmestre Cécile Hemmen démissionne

La bourgmestre Cécile Hemmen démissionne

Photo:Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 26.10.2018

La bourgmestre Cécile Hemmen démissionne

Vendredi après-midi, Cécile Hemmen, maire de la commune de Weiler-la-Tour depuis 2011, a annoncé sa démission. Mais elle veut rester au conseil municipal.

Après sept ans à la tête de la commune de Weiler-la-Tour, la politicienne du LSAP, Cécile Hemmen, a décidé de se retirer et préfère représenter les intérêts des citoyens uniquement en tant que membre du conseil municipal. "Après les insinuations et les provocations au niveau politique à l'approche des élections, je refuse d'utiliser mon énergie pour écarter les querelles purement politiques au conseil municipal", souligne-t-elle vendredi dans un communiqué de presse.


Cécile Hemmen: "J'étais l'oiseau rare qui savait parler le français"
Elle a grandi à Remich dans une famille d'origine française et c'est tout naturellement dans cette langue que la petite Cécile a prononcé ses premiers mots. La députée socialiste nous a parlé de ses souvenirs de Paris et de l'Auvergne d'où viennent ses grands-parents paternels, elle s'est aussi confiée sur son premier mandat national qui arrive à sa fin.

Selon elle, depuis qu'elle a pris la mairie, de grands projets de modernisation ont été mis en œuvre et des investissements ont été réalisés pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Par exemple, le personnel communautaire et les services d'urgence disposent maintenant d'infrastructures dignes d'une communauté rurale. "Ce travail pourrait être réalisé par la volonté conjointe du conseiller municipal et du conseil local sans que l'affiliation politique de l'un ou l'autre membre n'ait jamais influencé les discussions et les décisions ", poursuit-elle. 

Pas de place pour les rivalités politiques

La politicienne ajoute : "Je suis d'avis qu'une petite communauté ne peut se développer davantage que grâce à l'engagement sans réserve et solidaire des élus. Les rivalités purement politiques n'ont pas leur place" et conclut: "C'est pour cette raison et pour protéger ma santé que je dépose ma démission..."

Cécile Hemmen va poursuivre son mandat jusqu'à ce que son successeur soit assermenté, cette personne n'est pour l'instant pas connue.

Mais si vous regardez les résultats des élections locales de 2017, Vincent Reding devrait avoir de bonnes chances. Le jeune politicien du CSV avait placé Cécile Hemmen en deuxième position avec 729 voix en sa faveur contre 666 pour la maire de l'époque. Le jeune homme de 25 ans avait tenté, dans les premiers jours qui ont suivi les élections, de trouver une majorité au conseil local. Finalement, il a été convenu que Cécile Hemmen continuerait à diriger la mairie. Depuis, Vincent Reding et Carlo Ernst sont à ses côtés en tant que conseillers communaux. 

Cécile Hemmen (LSAP) et Vincent Reding (CSV) ont tous deux été candidats aux élections nationales du 14 octobre. Weiler-la-Tour a montré une tendance que l'on peut observer dans la majorité des communes. Là-bas, le LSAP a perdu 6,17%. Néanmoins, la maire a terminé deuxième avec 284 voix derrière le ministre Etienne Schneider (362). Sans toutefois pouvoir intégrer le Parlement cette année. 

Les électeurs semblent apprécier le travail du conseiller communal chrétien-social. Vincent Reding a en effet reçu 751 voix, soit beaucoup plus que Claude Wiseler (568), candidat en tête du CSV.

Par Nadine Schwartz, traduction Sophie Wiessler

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cécile Hemmen: "J'étais l'oiseau rare qui savait parler le français"
Elle a grandi à Remich dans une famille d'origine française et c'est tout naturellement dans cette langue que la petite Cécile a prononcé ses premiers mots. La députée socialiste nous a parlé de ses souvenirs de Paris et de l'Auvergne d'où viennent ses grands-parents paternels, elle s'est aussi confiée sur son premier mandat national qui arrive à sa fin.