Changer d'édition

La bonne formule des Congés annulés
Luxembourg 9 3 min. 14.08.2020

La bonne formule des Congés annulés

Pour accueillir les spectateurs en toute sécurité, le parvis a été entièrement réaménagé.

La bonne formule des Congés annulés

Pour accueillir les spectateurs en toute sécurité, le parvis a été entièrement réaménagé.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 9 3 min. 14.08.2020

La bonne formule des Congés annulés

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Chaque année au mois d'août, les Rotondes organisent une série de concerts pour les amateurs de musique qui ne partent pas en vacances. Mais covid oblige, la 13e édition du festival a nécessité quelques adaptations. Malgré les contraintes, le succès est au rendez-vous.

Il s'en est fallu de peu pour que les «Congés annulés» tombent à l'eau. Malgré la pandémie sanitaire, le désormais traditionnel festival estival est toutefois bel et bien maintenu jusqu'au 23 août. Mais non sans adaptations, que ce soit au niveau des artistes ou du public. 

«L'important était de proposer une offre culturelle et musicale, peu importe comment il fallait l'agencer», souligne d'entrée de jeu Marc Hauser, responsable de la programmation du festival. Et le moins qu'on puisse dire est que la crise sanitaire lui a donné du fil à retordre. 

Marc Hauser, responsable de la programmation.
Marc Hauser, responsable de la programmation.
Photo: Luc Deflorenne

Car il a fallu tout repenser, à commencer par les têtes d'affiche. «60% de la programmation du festival était prévue dès mars», explique l'organisateur. Mais depuis, entre les mesures sanitaires et les restrictions imposées aux voyageurs, il s'est avéré «compliqué d'avoir des artistes internationaux». 

Si cinq groupes au-delà des frontières ont tout de même répondu présent, deux ont dû annuler à la dernière minute. «Jeudi, il devait y avoir un groupe suisse qui n'a pas pu venir en raison des restrictions», précise le responsable de la programmation. Un groupe allemand n'a pas osé s'aventurer non plus. «Ils devaient faire un test à leur retour, détaille Marc Hauser. Mais ils ne pouvaient pas se permettre de prendre le risque d'être placés en quatorzaine». 

Places limitées

Un changement de programme qui ne devrait toutefois pas déplaire aux musiciens luxembourgeois. Comme l'an dernier, 21 participent au festival. «Mais cette année du coup, ils bénéficient d'une exposition plus grande». 

Et du côté du public aussi, il a fallu tout revoir. Pour cette treizième édition, «les concerts sont strictement assis et les places sont limitées à 100 personnes», reprend Marc Hauser qui ne cache pas que «ça complique les choses». Cette année, le festival a donc été «délocalisé à l'extérieur».

Depuis mercredi, le programmateur en est convaincu, l'équipe des Rotondes a trouvé «la bonne formule». Au début du festival, les spectateurs étaient ainsi contraints de s'asseoir sous la tente assis, sans boire et avec le masque. Mais ça, c'est déjà de l'histoire ancienne. «On a réagencé les gradins et on a mis de petites tables espacées». Désormais, bien qu'il y ait moins d'espace face à la scène, il est possible d'assister au concert, tout en sirotant un verre avec ses amis. «Ça change un peu la donne», avoue Marc Hauser. 

Malgré ces conditions atypiques, «ça marche quand même», assure le responsable de la programmation. «On ne peut pas se lever pour danser. C'est un peu contraignant, mais on s'y fait». D'ailleurs, le festival des Rotondes affiche complet tous les soirs.  


Namika Konzert im Atelier. (Foto: Alain Piron)
L'Atelier remonte (doucement) le son
Il faudra encore patienter jusqu'au 4 octobre. Mais la salle de concerts emblématique de la capitale a décidé de reprendre ses live, avec une programmation faisant la part belle aux ambiances intimistes mais avec quelques belles voix à l'affiche.

Une nouvelle formule qui pourrait inspirer l'équipe pour les prochains concerts. Car à la rentrée, Marc Hauser le craint, «les restrictions sanitaires ne vont pas jouer en notre faveur». Mais désormais, les Rotondes sont au diapason. Et grâce à «tout ce qui a été testé au mois d'août», l'équipe a même une partition d'avance.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'Atelier remonte (doucement) le son
Il faudra encore patienter jusqu'au 4 octobre. Mais la salle de concerts emblématique de la capitale a décidé de reprendre ses live, avec une programmation faisant la part belle aux ambiances intimistes mais avec quelques belles voix à l'affiche.
Namika Konzert im Atelier. (Foto: Alain Piron)
A Ibiza, la pandémie joue les trouble-fêtes
Depuis des années, l'île est synonyme de fête. Mais cet été, Ibiza fait grise mine sous le soleil : les clients n'affluent guère vers les Baléares à commencer par les jeunes amateurs de musique et nuits folles.
Tourists sit at the terrace bar "Cafe del Mar" in Sant Antoni de Portmany, Ibiza, on July 30, 2020. - To curb the spread of coronavirus cases, the regional government of the Balearic Islands has only allowed clubs with a capacity of 300 or less to open -- and only for drinking. There cannot be a dance floor and revellers must remain seated. As a result the island's famous mega clubs, which draw big name international DJs and have made the Mediterranean island a global clubbing capital, will stay closed this season. (Photo by JAIME REINA / AFP)
Le dalaï lama est maintenant chanteur
Le dalaï lama a célébré lundi son 85e anniversaire en publiant son premier album, «Inner World», où il récite des mantras et enseignements bouddhistes sur fond de musique méditative.
The Dalai Lama delivers his annual address from exile in India marking the 51st anniversary of a failed Tibetan uprising against Chinese rule in Dharamsla, India, Wednesday, March 10, 2010. The Dalai Lama said Wednesday that Chinese authorities had rebuffed all his efforts to reach a compromise over Tibet and had instead engaged in systematic repression as part of a plan to "annihilate Buddhism" there. (AP Photo/Ashwini Bhatia)