Changer d'édition

La biographie de Guillaume
Luxembourg 5 min. 26.04.2012 Cet article est archivé

La biographie de Guillaume

La biographie de Guillaume

Photo: (c) Cour grand-ducale / Christian Aschman, tous droits réservés.
Luxembourg 5 min. 26.04.2012 Cet article est archivé

La biographie de Guillaume

Le prince Guillaume est né le 11 novembre 1981 à la Maternité Grande-Duchesse Charlotte à Luxembourg comme fils aîné de Leurs Altesses Royales le Grand-Duc et la Grande-Duchesse de Luxembourg. Ses frères et sœur sont le prince Félix (1984), le prince Louis (1986), la princesse Alexandra (1991) et le prince Sébastien (1992).
  • Formation

La langue maternelle du Prince est le luxembourgeois. Il parle en outre couramment le français, l’anglais, l’allemand et l’espagnol. Le prince Guillaume a fait ses études primaires à l’école de Lorentzweiler. Il a ensuite fréquenté le lycée Robert Schuman jusqu’en quatrième de l’enseignement secondaire luxembourgeois et a poursuivi ses études au Collège Alpin Beausoleil en Suisse où il a obtenu le baccalauréat français en 2001. De septembre 2001 jusqu’en août 2002, il a suivi une formation d’officier à l’Académie royale militaire de Sandhurst en Grande-Bretagne. Assermenté en décembre 2002 comme officier de l’armée luxembourgeoise, le Prince porte actuellement le grade de major.

Après des études en politique internationale en Angleterre, le Prince a poursuivi son cursus dans ce domaine en France tout en participant à des événements géopolitiques majeurs. En 2005, il a ainsi pu assister à la "Millenium Conference" au siège des Nations unies à NewYork.

Le prince Guillaume a obtenu en juin 2009 une licence avec mention en lettres et sciences politiques, spécialité "sciences politiques", à l’université d’Angers (France).

  • Fonctions officielles

Le 18 décembre 2000, le prince Guillaume est nommé officiellement Grand-Duc héritier. En 2001, il s’est vu confier la présidence d’honneur du "Board of Economic Development", agence de promotion et de développement économique qui porte à présent le nom de "Luxembourg for Business". Ses premières missions dans ce cadre l’ont conduit en Corée du Sud, en Italie, en Russie, au Canada et aux États-Unis. C’est dans cette même qualité qu’il s’est rendu en 2005, à côté du couple grand-ducal, en visite d’Etat en Slovaquie. De retour au Luxembourg, après la fin de ses études en juillet 2009, le prince Guillaume assume pleinement son rôle de Grand-Duc héritier. Il s’engage activement dans de nombreuses missions économiques que ce soit en Russie, aux Etats-Unis d’Amérique ou encore dans les pays du Moyen-Orient. Après une visite en Chine dans le cadre de l’exposition universelle de Shanghai, le Grand-Duc héritier s’est rendu entre autres en mission économique en Suède, en Turquie, au Japon, en Corée du Sud et récemment en Chine et aux Emirats afin de promouvoir l’industrie et la place financière du Grand-Duché.

Membre du Conseil d’Etat depuis le 24 juin 2005, le prince Guillaume assiste régulièrement aux séances plénières ainsi qu’à différentes commissions. Il est également membre du conseil d'administration de la "Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse". Convaincu de la nécessité de développer de nouveaux modèles économiques, le Grand-Duc héritier porte un intérêt tout particulier au concept de "social business" et aux activités de microfinance.

En marge des activités à caractère économique, le Grand-Duc héritier participe activement à la vie sociale et culturelle du Luxembourg.

  • Patronages

Le Grand-Duc héritier a accordé son haut patronage à la Fédération du sport cycliste luxembourgeois, à la Centrale des auberges de jeunesse, à l’Association nationale des victimes de la route, à l’Orchestre d’harmonie des jeunes de l’Union européenne ainsi qu’aux Jeunesses musicales du Luxembourg.

  • Stages

En 2003, le prince Guillaume fait un stage au sein de l’Union chimique belge où il a participé à la rédaction de l’historique de la société. En 2004, un stage auprès de la Deutsche Bank à Londres lui permet d’acquérir des connaissances en matière de finances internationales. En 2005, le Prince a suivi diverses activités de la branche espagnole du groupe sidérurgique ArcelorMittal.

  • Engagement humanitaire

En été 1997, le prince Guillaume a participé en sa qualité de membre du mouvement scout luxembourgeois à un camp humanitaire au Népal. Il y a collaboré à un projet de reboisement ainsi qu’à d’autres actions au profit de communautés défavorisées.

En 1999, il a participé à une mission caritative à Aguas Callentes afin d’apporter une assistance éducative et sociale aux jeunes d’une des régions les plus démunies du Mexique.  Après avoir présidé pendant plus de 10 ans (2000-2011) le conseil d’administration de la Fondation "Kräizbierg", le prince Guillaume en a accepté le titre de Président d’honneur depuis mars 2011. La Fondation "Kräizbierg" œuvre en faveur des personnes en situation de handicap.

  • Loisirs

Intéressé par la politique, l’économie et la philosophie, ses lectures préférées s’orientent vers les autobiographies en relation avec ses centres d’intérêt, les traités philosophiques ainsi que les romans historiques.

Le prince Guillaume aime la musique, tant classique que moderne. Il joue du piano et voue une passion à la guitare. Enfant, il était membre de la Chorale des Pueri Cantores à Luxembourg. En Suisse, il a chanté dans le groupe rock de son école.

Des arts de la scène, il apprécie plus particulièrement le théâtre. Lors de ses études en Suisse, il a tenu plusieurs rôles dans des productions théâtrales scolaires. Très sportif, le Prince pratique surtout le tennis ainsi que le ski, la natation et les sports nautiques.