Changer d'édition

La banque intègre de nouvelles valeurs à ses primes
Luxembourg 4 min. 24.08.2021
Rémunération

La banque intègre de nouvelles valeurs à ses primes

Le secteur bancaire luxembourgeois qui compte près de 26.300 salariés va devoir appliquer ces nouveaux modes de calcul des bonus.
Rémunération

La banque intègre de nouvelles valeurs à ses primes

Le secteur bancaire luxembourgeois qui compte près de 26.300 salariés va devoir appliquer ces nouveaux modes de calcul des bonus.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 4 min. 24.08.2021
Rémunération

La banque intègre de nouvelles valeurs à ses primes

Et si les performances financières n'étaient plus les seuls critères pour évaluer certains des bonus accordés sur la Place financière? Ainsi, des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance peuvent-ils entrer dans le calcul. De quoi compliquer l'arithmétique salariale.

(pj avec MeM/Bloomberg) - Sur le papier, c'est clair. Dans la réalité, un peu plus flou. Ainsi, même si les nouvelles lignes directrices de l'autorité bancaire européenne en matière de rémunération indiquent que les entreprises du secteur devront intégrer les valeurs ESG dans la rémunération de leurs employés, il existe une grande marge d'interprétation de cette mesure qui doit pourtant entrer en vigueur à la fin de cette année.


Dix principes écolo pour des entreprises plus vertes
Souhaitant aider ses membres à devenir plus respectueux de l'environnement, la Chambre de commerce du Luxembourg travaille à l'élaboration d'un label écologique. 200 sociétés, employant plus de 50.000 personnes, se sont déjà engagées à le mettre en place.

Déjà, parce que derrière ces trois lettres, ESG, peuvent se cacher bien des choses. Comment mesurer l'action d'un salarié à son poste pour l'amélioration de l'environnement (E), à une société meilleure (S) et à une gouvernance dans le respect de chacun (G). Pourtant, il va falloir s'y mettre, partout en Europe et donc au Luxembourg. 

D'ailleurs, les règles de transparence de l'Union européenne, qui entreront en vigueur en mars 2022, exigent même des banques qu'elles publient à l'avenir des informations sur la manière dont elles prennent en compte ces risques ESG dans la rémunération.


A l'association bancaire luxembourgeoise (ABBL), aucune étude précise n'a encore été menée pour mesurer l'impact de ces nouveaux critères sur les salaires pratiqués sur la Place. On indique seulement que, dans la plupart des cas, l'établissement d'un lien entre les primes et la réalisation d'objectifs ESG sera décidé au niveau des sociétés mères et non depuis le Luxembourg pour les filiales de grands groupes étrangers. 

Pourtant déjà au Grand-Duché, certains établissements ont fait un pas dans cette nouvelle direction. A l'image de la BCEE qui, pour ses quelque 1.800 salariés du Luxembourg, a adapté sa politique de rémunération cette année «pour prendre également en compte les critères ESG», indique sa porte-parole, Michèle Fohl. 

Même inclinaison à la Banque internationale de Luxembourg. Ainsi, la BIL dit se «préparer à intégrer également les aspects ESG dans ses systèmes de primes et nous avons entamé le processus pour le mettre en œuvre dans un avenir prévisible», selon les termes de son responsable communication, Jörg Moberg. 

Ainsi, alors que dans l'ancien monde seules semblaient compter la performance et la rentabilité, voilà maintenant que l'on demande aux banques de s'appuyer sur des vertus de durabilité en guise de politique salariale. Sauf que le «durable», ce n'est pas une unité. Cela ne se mesure pas autant qu'une croissance comptable...  «A l'avenir, une partie des salaires des banquiers dépendra d'une variable plus difficile à quantifier que le profit - et donc potentiellement plus sujette à tricherie», alerte ainsi Bloomberg. 


Finanzplatz Luxemburg. Banken, Bänker Boulevard Royal. Foto: Guy Wolff
Consensus signé sur l'avenir des salariés de la Place
Six mois après le début des négociations officielles, syndicats et représentants patronaux des acteurs de la Place ont paraphé, ce jeudi, les conventions collectives qui gèrent le cadre des quelque 50.000 salariés du secteur bancaire et de celui des assurances.

Le scepticisme quant à l'efficacité des mesures ESG à promouvoir la bonne gouvernance, la justice sociale et une planète plus verte devrait donc perdurer.  «Lier l'ESG et la rémunération n'est pas facile», souligne encore une étude réalisée par le centre pour la gouvernance d'entreprise de la London Business School et le cabinet de conseil PwC. 

Mais malgré le flou existant autour de normes ESG communes, les établissements avancent dans cette voie. Ainsi, 45% de l'ensemble des entreprises de l'indice de la Bourse de Londres (FTSE 100) disposent déjà d'un indicateur environnement, société, gouvernance dans leur prime. 

Chez HSBC Holdings, sous peine de voir partir en fumée un quart de l'évaluation permettant de fixer le niveau de leur rémunération variable, les directeurs exécutifs doivent réduire les émissions de carbone de la banque et aider leurs clients à faire de même. UniCredit affirme que 10% de la grille salariale des cadres supérieurs et dirigeants dépend des notes ESG de la banque et de la satisfaction des clients et des employés. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Fin 2020, l'argent sous gestion pour le secteur de la banque de détail dépassait les 92,4 milliards d'euros au Luxembourg. Une progression de plus de 9% sur un an à laquelle le covid n'est pas étranger.
Illustration,  banque de Luxembourg, Finanzen, Finanzsektor, Finanzplatz, Bank, Bankenplatz, Finanzzentrum,  Finanzkonnektivität, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Sept mois après la signature officielle, la sortie du Royaume-Uni de l'UE s'est concrétisée début 2021 par «une accélération» de création d'emplois financiers, a indiqué jeudi le Statec. En tout depuis 2016, 78 sociétés ont relocalisé leur activité au Luxembourg.
Lokales,Kirchberg,3 Eechelen,Fort Thüngen.Mudam,Finanzplatz Luxemburg. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
L’Union bancaire privée suisse vient de mettre la main sur la branche de gestion de fortune de Danske Bank au Luxembourg. De quoi encore renforcer son ancrage fort à la Place financière grand-ducale.
2013, 2019, 2021 : les années passent et les plans sociaux se succèdent pour la filiale luxembourgeoise de la Banque royale du Canada (RBC). De quoi faire douter de la stratégie de l'établissement pour les syndicats OGBL, LCGB et ALEBA.
RBC - Belval - Photo : Pierre Matgé
Signé la veille de Noël, l'accord sur le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne a impacté le Grand-Duché. En attirant notamment des entreprises du secteur financier sur le territoire.
Illu - Finanzplatz - Place financiere - Luxembourg - Photo : Pierre Matge