Changer d'édition

L'US Air Force en soutien du Luxembourg
Luxembourg 27.03.2020 Cet article est archivé

L'US Air Force en soutien du Luxembourg

Le matériel prêté a été installé au CHL et près des nouveaux centres de soins avancés.

L'US Air Force en soutien du Luxembourg

Le matériel prêté a été installé au CHL et près des nouveaux centres de soins avancés.
Photo : DR
Luxembourg 27.03.2020 Cet article est archivé

L'US Air Force en soutien du Luxembourg

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Dans son combat contre le covid-19, le Grand-Duché vient de recevoir l'assistance de son allié américain. Les troupes américaines ont notamment mis à disposition des groupes électrogènes jusqu'alors stockés au dépôt militaire de Sanem.

«Nous sommes dans cette crise de santé publique ensemble et nous devons tous nous rassembler pour nous aider les uns les autres.» Ces paroles de l'ambassadeur américain au Grand-Duché viennent de se traduire en actes. Ainsi l'US Air Force a-t-elle, par exemple, fourni des générateurs électriques et des unités de réfrigération à l'armée luxembourgeoise. Des appareils qui ont été mis en service auprès des centres de soins avancés mis en place ces derniers jours.

Dans la lutte continue contre l'épidémie de covid-19, l'armée de l'air américaine a aussi permis à 36 de ses personnels du dépôt central de Sanem d'aider LuxairCARGO dans la manutention de fret à l'aéroport de Luxembourg. Il s'agissait notamment pour ces effectifs en renfort d'aider à la mise à disposition de l'équipement qui sera utilisé pour augmenter la capacité de traitement médical de l'hôpital de campagne fourni par l'OTAN et qui a été établi près du Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL).


40 Jahre Militärlager W.S.A - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
WSA vise un nouveau déploiement d'activités
A Sanem, l'armée américaine compte accroître sa capacité de stockage de matériels sur le site luxembourgeois hébergeant des matériels de guerre appartenant aux forces aériennes US. Le Luxembourg s'engage à couvrir jusqu'à 225 millions d'euros de dépenses d'ici 2028.

A noter d'ailleurs que quinze experts de la NSPA (agence de soutien et d'équipement de l'OTAN) font équipe avec l'armée luxembourgeoise sur le projet du CHL. D'ores et déjà des installations supplémentaires sont envisagées afin d'adapter la zone de triage des patients avec une zone adjacente pour les tests de laboratoire et une zone de radiologie.

L'ambassadeur Randy Evans précise également que ces fournitures «font partie du matériel de réserve de guerre de l'armée de l'air américaine stocké à Sanem, et géré par le 86ème escadron de maintenance du matériel de la base aérienne de Ramstein, en Allemagne». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.