Changer d'édition

L'unité logistique va fermer ses portes
Luxembourg 29.06.2020

L'unité logistique va fermer ses portes

Une réserve nationale d'équipements de protection figure parmi les priorités des autorités luxembourgeoises.

L'unité logistique va fermer ses portes

Une réserve nationale d'équipements de protection figure parmi les priorités des autorités luxembourgeoises.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 29.06.2020

L'unité logistique va fermer ses portes

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
La ministre de la Santé a indiqué que les achats groupés de matériels de protection sont terminés et que les stocks vont être écoulés. Le gouvernement compte toutefois constituer «une réserve nationale» en cas de nouveaux coups durs.

«Le système centralisé d'approvisionnement en matériel de protection pour les maisons de soins n'est plus d'actualité», a annoncé ce lundi Paulette Lenert (LSAP) dans le cadre d'une réponse parlementaire. Le ministère de la Santé a en effet décidé de clore les activités de l'unité logistique depuis le 1er juin. Mais pour permettre d'écouler les derniers stocks, la distribution des équipements se poursuit et se terminera prochainement. 

Selon la ministre de la Santé, le matériel qui a été mis au service des institutions sur base de la consommation des dernières semaines, «doit permettre 30 jours d'autonomie». Mais cette décision ne laisse pas pour autant le pays sans stock. En effet, le gouvernement compte constituer «une réserve nationale de matériaux de protection et médicaments en cas de crise future», selon Paulette Lenert.


Lokales, Verteilen der Masken an Unternehmer Verteilung durch Armee und Chambre de Commerce, Findel, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Les masques s'échangent comme des petits pains
Destinée à recueillir les offres et demandes des particuliers et des entreprises en matière d'équipements de protection, la plateforme www.epi-covid19.lu a déjà reçu plus de 12.000 visites depuis son lancement à la mi-avril. En moyenne, elle accueille 1.100 visiteurs par jour.

Pour rappel, la cellule logistique, qui a compté jusqu'à 45 personnes aux profils variés, avait été mise en place pour traiter efficacement et rapidement divers aspects de la crise sanitaire comme la fourniture de médicaments ou les équipements de protection (visière, masques, gants...).

Même si le pays a connu au cours du week-end dernier un regain des cas positifs, la propagation du virus en Europe est à la baisse, ce qui a poussé les autorités grand-ducales à mettre fin à ce service.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Une ouverture des aires de jeux peut être envisagée»
Les deux projets de loi «covid-19» passaient ce mardi leur examen devant la commission de la Santé. Les députés ont demandé des éclaircissements sur les règles de quarantaine et des rassemblements dans les lieux publics, la fermeture des aires de jeux et le traçage de la population.
Corona-Virus, Spielplatz Galgebierg,Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Deuxième distribution de masques en cours
La répartition d'un nouveau lot de protections buccales pour les résidents âgés de plus de 16 ans débute ce lundi. Une opération qui s'étale sur plusieurs jours en fonction des possibilités des communes, responsables de cette tâche.
Lokales, Corona-Virus Covid19,  Maskenverteilung im grossen Sitzungssaal der Gemeinde Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Une plateforme dédiée aux équipements de protection
En matière de lutte contre la pandémie, et pour faire face aux difficultés des entreprises, toutes les initiatives sont bonnes à prendre. C'est ainsi qu'un site de mise en relation de l’offre et de la demande de masques, visières et désinfectants vient de voir le jour. Son nom: www.EPI-COVID19.lu
WI,Difralux, Desinfektionsmittel statt Liköre. Gerard Leuchter,Destillerie stellt in der Coronakrise Desinfektionsmittel her. Foto: Gerry huberty/Luxemburger Wort
Forces et faiblesses avouées du système de santé
L'absence de clarté sur le port des masques, le manque de données sur le matériel, un système qui repose en grande partie sur les frontaliers. Propulsée ministre de la Santé juste avant la crise sanitaire, Paulette Lenert, fait le point.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 Stock  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort