Changer d'édition

L'ordonnance de Luc Frieden en cas de reconfinement
Luxembourg 2 min. 29.06.2020

L'ordonnance de Luc Frieden en cas de reconfinement

Luc Frieden encourage la candidature de son successeur au ministère des Finances, Pierre Gramegna, pour la présidence de l'Eurogroupe.

L'ordonnance de Luc Frieden en cas de reconfinement

Luc Frieden encourage la candidature de son successeur au ministère des Finances, Pierre Gramegna, pour la présidence de l'Eurogroupe.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 29.06.2020

L'ordonnance de Luc Frieden en cas de reconfinement

En cas de nouvelle vague d'infections, le président de la Chambre de commerce du Luxembourg plaide pour que le gouvernement assure autant la protection de la santé que de l'économie. Selon lui, le premier lockdown a trop été axé sur l'aspect sanitaire.

(pj) Et si demain l'épidémie de covid-19 se réactivait et imposait un nouveau confinement? L'idée est dans tous les esprits, d'autant que les chiffres du week-end au Luxembourg, n'ont guère été encourageants (+ 69 cas positifs en deux jours). Pour l'ancien ministre des Finances (CSV), une des solutions à mettre en oeuvre pourrait être un confinement partiel, par région. Il a exprimé cette idée, dimanche au micro de 100,7.

En effet, au terme de trois mois de gel total ou partiel de l'activité du Luxembourg, l'actuel président de la Chambre de commerce estime qu'il faudrait appliquer des mesures moins radicales si le virus venait à inquiéter de nouveau le fonctionnement du pays. Sa crainte : qu'un reconfinement global ne porte un coût fatal à nombre d'entreprises. «Je pense qu'il faut équilibrer santé et économie. Dans la première phase, tout a été centré sur l'aspect sanitaire. Pour éviter la propagation du virus, tout était clos. Si une nouvelle phase épidémique arrivait, à l'automne, nous pourrions agir autrement pour maintenir l'économie en marche.»


Heizung, Tank, Heiztank
Investissements et emplois à l'abri de la crise
La Chambre de commerce a sondé 431 entreprises. Et même si la situation est loin d'être rassurante, les entrepreneurs estiment qu'ils maintiendront leurs effectifs et le choix d'investir pour le devenir de leur société. Une note d'espoir.

Selon Luc Frieden, en cas de seconde vague, même les Etats voisins n'agiraient plus comme ils l'ont fait. Le blocage des frontières, plus ou moins ferme selon les pays, n'ayant pas fait ses preuves. Mais d'ores et déjà, le président de la BIL plaide pour la création d'une commission de relance. Celle-ci ayant pour rôle de réfléchir aux nouveaux moyens à mettre en oeuvre pour conserver attractivité et compétitivité au Grand-Duché.

Et de tacler au passage la prochaine réunion tripartite annoncée pour vendredi mais sans ordre du jour précis. Le responsable politique (qui avait accompagné le gouvernement lors de la sortie de crise, en 2010) sait toutefois que la table ronde entre Etat, syndicats et patronat pour définir des mesures de soutien devrait mieux se dérouler qu'il y a dix ans. Aux yeux de Luc Frieden : «Il y a un consensus à ce stade sur le fait que l'État doive actuellement dépenser des sommes considérables pour soutenir l'économie et la population».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le télétravail encore utile à la bonne santé du pays
Dans sa dernière publication, le Liser souligne combien le lockdown et la mise en place du travail à distance a permis (et permet encore) au Luxembourg de contenir l'infection au covid-19. Sans oublier son impact pour atténuer la chute de l'activité économique.
Les commerces de la capitale sous perfusion
Déjà pris en tenaille par des chantiers qui n'en finissent plus, des loyers jugés prohibitifs et l'implantation de nouveaux centres commerciaux en périphérie, les commerces du quartier de la Gare et de la Ville-Haute apparaissent au bord de l'asphyxie suite à la crise sanitaire.
online.fr, Lokales, Geschäfte schaffen es nicht mehr nach der Krise Corona weiter bestehen zu bleiben, Bahnhofviertel, quartier de la gare, faillite, Geschäfte am Rande der Firmenpleite,  Gebäude durchgehend zur avenue de la gare avenue de la liberté  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Futurs chômeurs, voilà ce qui vous attend
Préavis, montant des indemnités, priorité à la réembauche... La fin de l'état de crise rebat les cartes en matière de fin de contrat des salariés après trois mois d'arrêt des mesures de suppression d'emplois. Tour d'horizon des règles en vigueur.
Wort.fr, Adem, rue Bender, Agence pour le développement de l’emploi, Luxembourg ville, Chris Karaba/Luxemburger Wort
Une productivité stagnante plombe le Luxembourg
L'IMD World Competitiveness Yearbook, mesure étalon en termes de compétitivité, a rendu son verdict. Le Grand-Duché, 15e du classement sur 141 pays, perd trois places par rapport à 2019. Un recul qui s’explique par un manque de talents et des retards en termes de digitalisation.
Une crise économique avec un air de déjà-vu
Actuel président de la Chambre de commerce, Luc Frieden occupait les fonctions de ministre des Finances quand est survenue la crise économique de 2008-9. De quoi lui donner un certain recul sur les turbulences actuelles.
6.7. Wi / Banque de Luxembourg / Table Ronde Glocal Histories of Finance / Geschichte des Finanplatzes Luxemburg / Luc Frieden Foto:Guy Jallay