Changer d'édition

L'optimisme prudent de Paulette Lenert
Luxembourg 3 min. 10.04.2020 Cet article est archivé

L'optimisme prudent de Paulette Lenert

Le Luxembourg va poursuivre sa campagne de test à travers la population

L'optimisme prudent de Paulette Lenert

Le Luxembourg va poursuivre sa campagne de test à travers la population
Photo: Nico Muller
Luxembourg 3 min. 10.04.2020 Cet article est archivé

L'optimisme prudent de Paulette Lenert

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
De la patience et des efforts, c'est le message envoyé à la population par la ministre de la Santé lors de son point presse qui s'est tenu ce vendredi à la veille du long week-end pascal.

«Si on compare sur les deux dernières semaines, on constate que les efforts de confinement portent leurs fruits notamment au niveau du nombre de nouvelles infections.» 

La ministre de la Santé s'est voulue rassurante en guise d'introduction en évoquant des chiffres encourageants à propos des hospitalisations. «Les nouvelles infections sont en recul» et ce vendredi, le pays affiche 3.223 cas selon les derniers chiffres publiés par les services de la santé. 


A scientist wearing her Personal protective equipment (PPE) enters the lab at the Szentgothai Research Center of Pecs University, in Pecs, Hungary on May 13, 2020 during their diagnostic activity to locate the nature of the virus strain and the connection to novel coronavirus COVID-19. (Photo by KAROLY ARVAI / POOL / AFP)
Le covid-19 compte trois nouvelles victimes
Le répit n'aura été que temporaire: dimanche, les autorités ont annoncé que le pays déplorait désormais 107 décès en lien avec l'épidémie. 65 personnes restent hospitalisées en raison du virus.

Mais Paulette Lenert a aussi reconnu que le chemin était encore long. «Nous ne sommes pas encore sortis de la crise, c'est loin d'être fini mais nous en viendrons à bout», a rappelé l'élue socialiste qui regrette notamment la hausse rapide des décès, «huit supplémentaires en deux jours».

La ministre a également tenu à rappeler l'importance des gestes barrières mais aussi le fait de rester le plus possible à son domicile tout en reconnaissant qu'il y avait de nombreux autres moyens de communiquer avec les autres. 

Si la pandémie de covid-19 a bouleversé l'organisation sanitaire des hôpitaux, la capacité d'accueil n'est pas encore atteinte mais la vigilance reste de mise. C'est d'ailleurs pour cette raison que le pays ne devrait pas accueillir prochainement de nouveaux patients issus de l'est de la France. «Nous n'avons pas des milliers de lits de soins intensifs à Luxembourg, d'où notre prudence.»   

A noter encore que pour les pathologies autres que le covid-19, la ministre rappelle qu'il est possible de bénéficier de soins et d'opérations. «N'ayez crainte. Contactez un professionnel de santé, les filières sont bien distinctes.»

Une hiérarchisation dans la distribution des masques

Si le Luxembourg a mis sur pied une politique de dépistage particulièrement ambitieuse - le Grand-Duché teste six fois plus que ses voisins belges, néerlandais et français par rapport au total de la population- Paulette Lenert a reconnu que les résidents des maisons de repos n'étaient pas systématiquement soumis à ce test. «Nous avons fait le choix de cibler le personnel soignant», dit-elle. Par contre, aucune information n'a été communiquée sur le nombre de décès dans les maisons de retraite. 


Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 Stock  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Forces et faiblesses avouées du système de santé
L'absence de clarté sur le port des masques, le manque de données sur le matériel, un système qui repose en grande partie sur les frontaliers. Propulsée ministre de la Santé juste avant la crise sanitaire, Paulette Lenert, fait le point.

Quant à la distribution des masques, la priorité reste bien évidemment le secteur de la santé. «Dès le début, nous avons dû nous adapter en fonction de nos stocks. Il y a 15 jours, nous avons élargi au domaine des soins à la personne. En quelques semaines, nous avons distribué 192.000 masques

Enfin Paulette Lenert a également évoqué le projet Con-Vince. Si les premiers résultats de cette surveillance de l'évolution de la maladie à travers la population ne seront connus que dans deux mois, cette enquête ne sera pas la condition préalable pour évoquer la levée des mesures de confinement. «Nous travaillons sur une stratégie de sortie mais ce dossier sera évoqué la semaine prochaine», a précisé la ministre avant de conclure: «Tenez bon». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le covid pousse le gouvernement dans les cordes
Le «wait and see» adopté depuis samedi par le ministère de la Santé a sans doute vécu. Ce vendredi, à 16h, un point presse se tiendra à l'issue du Conseil de gouvernement. Difficile d'imaginer qu'aucune nouvelle décision sanitaire ne soit prise face à la recrudescence des contaminations et hospitalisations.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 Stock  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La bonne stratégie... jusqu'à dimanche
Le gouvernement luxembourgeois a désormais trois ennemis à combattre : le covid-19, les comportements inadéquats de certains citoyens et les réflexes de repli des Etats voisins. Qui sait si le prochain conseil de gouvernement, ce 19 juillet, ne devra pas donner des gages de fermeté pour réfréner les uns et rassurer les autres.
IPO , PK Regierungsrat , Xavier Bettel und Paulette Lenert  , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Près de 190 téléconsultations par jour au Luxembourg
En deux semaines, près de 3.000 téléconsultations ont déjà réalisées via eConsult mais la Caisse nationale de santé et l’Agence eSanté s'activent pour la rendre plus accessible aux patients. Près de 390 patients infectés sont déjà suivis par Maela.
Forces et faiblesses avouées du système de santé
L'absence de clarté sur le port des masques, le manque de données sur le matériel, un système qui repose en grande partie sur les frontaliers. Propulsée ministre de la Santé juste avant la crise sanitaire, Paulette Lenert, fait le point.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 Stock  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Luxembourg combat le coronavirus
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort