Changer d'édition

L'OGBL s'oppose à l'arrivée d'Orpea au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 21.02.2022 Cet article est archivé
Santé

L'OGBL s'oppose à l'arrivée d'Orpea au Luxembourg

Le groupe Orpea est accusé de manquements graves dans la prise en charge de ses résidents dans l'enquête «Les Fossoyeurs» de Vincent Castanet.
Santé

L'OGBL s'oppose à l'arrivée d'Orpea au Luxembourg

Le groupe Orpea est accusé de manquements graves dans la prise en charge de ses résidents dans l'enquête «Les Fossoyeurs» de Vincent Castanet.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 21.02.2022 Cet article est archivé
Santé

L'OGBL s'oppose à l'arrivée d'Orpea au Luxembourg

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Dans un communiqué ce lundi, le syndicat se prononce fermement contre l'implantation du groupe Orpea au Grand-Duché. Le géant français des maisons de retraite est accusé de manquements graves dans la prise en charge de ses résidents.

«Méthodes scandaleuses, profit au détriment de la qualité». Dans un communiqué ce lundi, l'OGBL appelle les responsables politiques à s'opposer à l'arrivée du groupe Orpea au Luxembourg. Le géant français des maisons de retraite est accusé de manquements graves dans la prise en charge de ses résidents suite à la publication de l'enquête «Les Fossoyeurs» par Vincent Castanet.


(FILES)In this file photo taken on July 5, 2018 an elderly resident sits in her bedroom in an establishment of accommodation for dependent elderly (EHPAD) in Paris. - Orpea's chief executive Yves Le Masne has been dismissed from his position on January 30, 2022, the group announced in a statement. The group had been in turmoil since days after the revelations of a book evoking dysfunctions in private Ehpad. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Toujours pas d'agrément pour Orpea au Luxembourg
Au cœur d'un scandale l'accusant de maltraitances dans ses structures en France, le groupe Orpea envisage de s'implanter prochainement au Luxembourg. Mais pour l'heure, aucune autorisation n'a été signée, rappelle Corinne Cahen.

Sur les ondes de 100,7, le journaliste français a rappelé lundi que le système d'Orpea pour réduire les coûts ne se fait «pas qu'en France, mais aussi ailleurs». Contacté, le ministère de la Famille fait savoir que «la demande d'agrément est en cours de traitement par la division Personnes âgées du ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région». Il ne serait plus que question de «semaines et non de mois», alors que le groupe Orpea souhaite ouvrir sa première maison de retraite dans le pays dès le mois prochain à Merl.

Deux règlements à respecter

Dans son communiqué, l'OGBL indique que les syndicats ont réagi au niveau international en se rassemblant sous la coordination d'Uni Global Union. Adrian Durtschi, responsable Unicare de l'organisation, appelle Orpea à respecter les «droits syndicaux dans le monde entier et à changer pour le mieux.»  


Le scandale Orpea inquiète plusieurs députés
Trois députés CSV ont réclamé une réunion en urgence de la Commission de la Famille et de l'Intégration à propos du scandale Orpea. Le groupe prévoit d'ouvrir des établissements au Luxembourg.

Le ministère rappelle qu'«un agrément pour un service pour personnes âgées est accordé sur base de la loi dite ASFT». Cette dernière règle les relations entre l'Etat et les organismes œuvrant dans le domaine social, familial et thérapeutique. La loi en question impose notamment que l'organisme dispose «d'un personnel qualifié en nombre suffisant pour assurer la prise en charge ou l'accompagnement des usagers.» Il faut également que le gestionnaire de services pour personnes âgées soit conforme au règlement dédié à un tel service qui veille à respecter les prestations repas ou encore les permanences de soins.

Pour rappel, la demande d'agrément pour s'établir au Luxembourg a été transmise le 18 janvier dernier selon le président de la Commission de la Famille et de l'Intégration Max Hahn (DP). 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les autorités belges ont lancé des inspections dans les maisons de retraite du groupe Orpea pour corriger d'éventuels dysfonctionnements ou problèmes de maltraitance tels que ceux mis en évidence en France.
A elderly care nurse helps a resident in the retirement home St. Barbara of German welfare organisation in Stuttgart, southern Germany, on November 17, 2020, amid the new coronavirus COVID-19 pandemic. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)