Changer d'édition

L'OGBL poursuivra ses combats en 2020
Luxembourg 2 min. 22.01.2020 Cet article est archivé

L'OGBL poursuivra ses combats en 2020

Nora Back a présidé mardi soir son premier Comité national de l'OGBL

L'OGBL poursuivra ses combats en 2020

Nora Back a présidé mardi soir son premier Comité national de l'OGBL
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 22.01.2020 Cet article est archivé

L'OGBL poursuivra ses combats en 2020

Lors de sa première réunion du Comité national en tant que présidente, Nora Back a dévoilé mardi les principaux chevaux de bataille du syndicat majoritaire pour l'année nouvelle. Les inégalités sociales, le logement ou encore la réforme fiscale figurent au cœur de ses préoccupations.

 (JFC, avec MK) - La continuité, mais avec de nouveaux accents. Tel pourrait être le leitmotiv de Nora Back pour l'année 2020. Celle qui a succédé en décembre à André Roeltgen a tenu mardi son premier discours en tant que présidente à l'occasion de la réunion du Comité central. Nora Back entend «continuer la lutte contre les inégalités», en portant particulièrement l'accent sur «les femmes et leur rôle dans notre système économique».

Car, ajoute la présidente, «les secteurs faiblement rémunérés sont souvent féminisés, comme celui du nettoyage», ce qui conduit à des situations économiquement précaires. C'est pourquoi Nora Back a appelé le gouvernement à «remédier à la répartition inégale des richesses dans le pays» dans le cadre des prochaines réformes.


La marche organisée par l'Orange Week en 2019 avait mobilisé plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux élus.
La première grève des femmes aura lieu en 2020
Une douzaine d'organisations syndicales, politiques et militantes veulent faire du 7 mars prochain le jour J pour la première mobilisation sociale féminine du pays. A l'heure actuelle, le soutien du gouvernement est timide.

Autre cheval de bataille du syndicat qui compte 70.000 membres, la lutte contre l'augmentation du coût du logement. Véritable «fardeau», elle conduit «les citoyens les plus précarisés, notamment les personnes âgées dans la pauvreté.» Sur ce point, l'OGBL considère que «le gouvernement a une dette à payer», et l'enjoint à «tirer plusieurs leviers simultanément pour s'attaquer au problème.»

Nora Back réclame la création d'«une taxe foncière progressive» dans le but de «lutter plus efficacement contre la spéculation.» Le plafonnement des loyers et l'augmentation du nombre de logements sociaux font également partie des mesures préconisées.

Ajuster les taux d'imposition à l'inflation

Par ailleurs, l'OGBL espère que la réforme fiscale annoncée conduira à «plus de justice sociale», car «les revenus faibles et moyens doivent être soulagés». «Il est impossible que l'impôt sur le revenu soit trois fois plus élevé que les impôts sur le capital», déplore l'ancienne présidente de la Chambre des salariés.

L'OGBL, qui prône «l'ajustement des taux d'imposition à l'inflation», réclame une «plus grande transparence concernant l'impôt sur les sociétés.» Enfin, le syndicat majoritaire, partisan d'une «politique fiscale qui met l'accent sur les ménages», estime que la réintroduction des droits de succession pourrait être un autre «outil de compensation sociale.»  


Sur le même sujet

Une fois de plus, les négociations entre la direction de l'enseigne de grande distribution et les syndicats ont échoué, lundi matin à Windhof. Le conflit social se prolonge, et la pierre d'achoppement principale reste les conditions salariales.
En marge de la réunion de ce lundi matin, les syndicats OGBL et LCGB avaient organisé en front commun un piquet de protestation devant les locaux de la direction de Cactus à Windhof.
Une douzaine d'organisations syndicales, politiques et militantes veulent faire du 7 mars prochain le jour J pour la première mobilisation sociale féminine du pays. A l'heure actuelle, le soutien du gouvernement est timide.
La marche organisée par l'Orange Week en 2019 avait mobilisé plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux élus.
Ce n'est pas parce que le pays va bien que tous ses habitants vont bien. Le rapporteur du budget, Yves Cruchten, présentera ce mardi après-midi son rapport sur le projet de budget 2020 en mettant l'accent sur le PIB du bien-être.
Politik, Interview Yves Cruchten (Budget 2020), Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le ministre du Logement a exposé sa vision sur l'avenir à donner au développement de logements abordables au Luxembourg. Mais la majorité peine à trouver un accord sur les moyens de lutter contre la spéculation immobilière.
Illustration, cloche d'Or, Deloitte, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Pour la première fois depuis sa création, le syndicat sera présidé par une femme: Nora Back. Un choix fait à 97,5% par les délégués nationaux, vendredi. L'ancienne secrétaire générale prend la succession d'André Roeltgen. Portrait d'une quadra engagée.
POL, Interview Nora Back, OGBL, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
En six ans à la présidence de l'OGBL, le syndicaliste en aura mené des tables rondes, des rencontres, des luttes et des moments de partage. Avant de transmettre le flambeau à Nora Back, l'Eschois revient sur les temps forts de son engagement.
André Roeltgen - Président OGBL - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort