L'OGBL milite pour une augmentation des allocations familiales

Le syndicat déplore que, depuis 2006, ces allocations ne soient plus indexées, une décision qui a conduit à une diminution de la valeur des deux allocations de 13% selon l'OGBL.

Photo: Shutterstock

En prenant comme exemple une famille avec deux enfants à charge, l'OBGL estime le préjudice, cumulé entre septembre 2006 et août 2012, à 2.000 euros, ou 4.000 pour une famille avec trois enfants à charge.

L'allocation pour un enfant de moins de six, aujourd'hui de 185.60 euros, devrait être de 204.87 euros si elle avait suivi le coût de la vie, déplore le syndicat.

Même réflexion pour le «boni pour enfant», introduit en 2008: la somme mensuelle de 76,88 euros n'a, depuis, pas été réévaluée. D’autres prestations comme le congé parental ont aussi été désindexées.

L'OGBL demande, en conséquence, une réévaluation de l'allocation familiale, du boni et de l'allocation de rentrée scolaire avec effet au 1er janvier 2013.