Changer d'édition

L'obligation vaccinale passée au crible
Luxembourg 4 min. 14.01.2022
Pandémie au Luxembourg

L'obligation vaccinale passée au crible

Avec environ 81% de sa population adulte vaccinée, le Luxembourg se place 18e pays européen en ce qui concerne l'avancée de sa campagne vaccinale.
Pandémie au Luxembourg

L'obligation vaccinale passée au crible

Avec environ 81% de sa population adulte vaccinée, le Luxembourg se place 18e pays européen en ce qui concerne l'avancée de sa campagne vaccinale.
Photo: AFP
Luxembourg 4 min. 14.01.2022
Pandémie au Luxembourg

L'obligation vaccinale passée au crible

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Alors que le débat de consultation sur l'obligation vaccinale contre le covid-19 doit se tenir mercredi, les députés ont désormais entre leurs mains un document de synthèse censé les aider à trancher.

Il se présente sous la forme d'une série de questions. Jeudi 13 janvier, un document de synthèse a été remis aux députés. Censé aider ces derniers à préparer le débat de concertation sur l'obligation vaccinale contre le covid-19 qui aura lieu mercredi 19, ce dossier de trente pages met en perspective les stratégies adoptées par nos voisins européens


242 primo-injections ont été effectuées ces dernières 24 heures.
«La vaccination des frontaliers ne doit pas être obligatoire»
Sur les ondes de RTL, la présidente de l'OGBL a déclaré qu'il n'était pas concevable de rendre la vaccination anti-covid obligatoire pour les travailleurs frontaliers. Elle s'en explique.

Pour l'heure au Luxembourg, une telle mesure reste en suspens. Si les députés CSV n'ont pas caché leur impatience quant à la mise en place de l'obligation vaccinale, un bon nombre de paramètres doivent encore être définis avant d'éventuellement déposer un projet de loi. Mais avant d'arriver à l'étape de la rédaction du texte législatif, le gouvernement entend tirer des conclusions du débat de consultation.

A qui doit s'appliquer cette obligation? Aux résidents? Aux frontaliers? A partir de quel âge? Cette obligation doit-elle être universelle ou sectorielle? Dans quel ordre de priorité faudrait-il faire vacciner la population? Quand est-ce que pourraient être imposées des sanctions? Au total, 37 questions sont listées dans ce document de synthèse.

Une situation sanitaire pesante

Cette liste est introduite par un constat plus général de la situation sanitaire au Grand-Duché. Depuis le début de la pandémie, 931 personnes ont perdu la vie des suites de la maladie dans le pays. Les patients «majoritairement non vaccinés» font également peser un «risque récurrent de voir les unités de soins intensifs et les salles d'opération bloquées». 


CHEM, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Foto Lex Kleren
8,5% d'absentéisme au sein du personnel soignant en 2020
La crise sanitaire épuise les infirmiers, qui ont été plus nombreux en 2020 à manquer le travail.

S'ajoute à cela l'épuisement des soignants exposés «à un stress supplémentaire permanent depuis de longs mois», tandis que le reste de la société peine à sortir de la fatigue socio-émotionnelle pesante. Les plus touchées restent les jeunes générations «dont les cycles scolaires et les contacts sociaux sont perturbés», mais également les seniors. La situation économique, elle, «reste précaire pour des secteurs entiers», tandis que «la charge financière pour l’État en matière de systèmes sociaux reste énorme et est insoutenable à long terme» rappelle le document mis à disposition des députés.

Document qui souligne également les problèmes juridiques que peut entraîner l'obligation vaccinale, notamment celui de la responsabilité en cas de dommages résultant de la vaccination. Contrairement aux autres vaccins, les sérums anti-covid ne bénéficient que d'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle, délivrée par l'Agence européenne des médicaments. Les données fournies pour l'obtention de cette autorisation sont moins fournies que celles normalement requises. Les fabricants des vaccins actuellement sur le marché sont donc notamment tenus de respecter des obligations spécifiques, par exemple celle de fournir les résultats d'études plus approfondies. 


Les Verts plaident pour une vaccination obligatoire
Le comité directeur des écologistes s'est prononcé ce mardi pour une obligation vaccinale anti-covid. Mais uniquement pour les majeurs et à condition qu'elle soit limitée dans le temps.

En cas de problème, les fabricants de ce sérum sont donc en capacité de se dédouaner de toute responsabilité. «Cette situation laisserait l’État sans recours contre les responsables du dommage», appuie le document de synthèse. 

L'avancée de la campagne vaccinale est également détaillée. Alors qu'en date du 11 janvier, 80,8% des résidents de plus de 18 ans avaient reçu au moins une dose de vaccin anti-covid, il était également estimé que 4% des adultes avaient été vaccinés à l'étranger. Les non-vaccinés étaient pour leur part 8,6% à posséder un certificat de rétablissement. Des données qui placent le Luxembourg au 18e rang européen quant à son taux de vaccination, un peu en dessous de la moyenne du Vieux Continent. 

18e à l'échelle européenne

Côté vaccination de rappel, le pays s'en sort mieux. Avec 238.094 personnes ayant répondu favorablement à leur invitation à se faire ''booster'', sur 421.433 courriers envoyés, le Luxembourg se place 9e, un peu au-dessus de la moyenne européenne. Par ailleurs 70.000 résidents ont déjà pris rendez-vous pour bénéficier de cette dose complémentaire dans les prochaines semaines. 


A medical assistant prepares a syringe with the Pfizer BioNTech vaccine for children at a vaccination centre set up at a car dealership in Iserlohn, western Germany, on January 5, 2022, amid the ongoing coronavirus (Covid-19) pandemic. - The owner of the car dealership, Arne Olsen, has temporarily set up a vaccination centre with a team of doctors and nurses at his dealership and has had several hundred people vaccinated since the start in December. As many people as possible are to be vaccinated by the second week of January. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
L'AMMD prône l'obligation vaccinale
A une obligation vaccinale sectorielle qui ne concernerait que les soignants, l'Association des médecins et médecins dentistes préfère une vaccination obligatoire pour tous les adultes.

Les députés ont jusqu'au mercredi 19 janvier pour prendre connaissance de cette trentaine de pages, avant de procéder au débat de consultation sur «l’analyse de l’opportunité d’introduire une obligation vaccinale sectorielle ou universelle». Si certains organes se sont déjà prononcés en faveur d'une telle mesure, comme la Commission nationale d'éthique, d'autres experts doivent encore prendre la parole. 

C'est notamment le cas de l'infectiologue Vic Arendt, du virologue Claude P. Muller, du spécialiste des maladies infectieuses Gérard Schockmel, du médecin-chef du Service national des maladies infectieuses, Thérèse Staub, et du professeur Paul Wilmes. Ce groupe de cinq experts mandaté par le gouvernement doit prendre la parole à ce sujet ce vendredi à 16 heures. Leur avis, devant également servir de boussole aux députés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les députés luxembourgeois évoqueront l'épineux sujet de l'obligation vaccinale, à l'occasion d'un débat de concertation ce mercredi à 14h. Tour d'horizon sur la mise en œuvre de cette mesure.
18.01.2022, Brandenburg, Potsdam: Ursula Nonnemacher (2.v.l, Bündnis90/Die Grünen), Brandenburgs Gesundheitsministerin, sieht dabei zu, wie die Apothekerin Barbara Oberüber (2.v.r) einer Frau in der Impfstelle Metropolishalle eine Corona-Impfung erklärt, während die Ärztin Bushra Malik ihr beratend zur Seite steht. In Brandenburg starten in dieser Woche die Schulungen von Apothekerinnen und Apotheker zur Corona-Impfung. Foto: Joerg Carstensen/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les premières doses étaient réservées aux soignants, un an plus tard, ce sont les enfants qui entrent dans les centres. Retour sur une année de vaccination, érigée en solution de premier plan contre la pandémie de covid.
A member of the public receives a dose of a Covid-19 vaccine inside a vaccination centre set up at Grim's Dyke Golf Club in north west London on December 26, 2021. - England pressed ahead with its Covid-19 immunisation campaign on Sunday in the race to inoculate as many people possible while the number of cases of the Omicron coronavirus variant soars. (Photo by Niklas HALLE'N / AFP)
Les militaires sont les premiers à être soumis à une obligation vaccinale. Une extension à d'autres administrations n'est pas prévue à ce stade a indiqué François Bausch dans une réponse parlementaire.
Émise par le Premier ministre grec pour relancer le tourisme en Europe, l'idée d'accorder un certificat facilitant la circulation des seules personnes vaccinées ne trouve pas un écho favorable au Grand-Duché. Le gouvernement ne souhaite en effet pas instaurer un système à deux vitesses.
Ursula von der Leyen, Xavier Bettel