Changer d'édition

L'ITM en plein boom
Luxembourg 2 min. 27.02.2020

L'ITM en plein boom

De 22 actuellement, le nombre d'inspecteurs de l'ITM devrait bondir à 42 en fin d'année 2020

L'ITM en plein boom

De 22 actuellement, le nombre d'inspecteurs de l'ITM devrait bondir à 42 en fin d'année 2020
Archives Luxemburger Wort
Luxembourg 2 min. 27.02.2020

L'ITM en plein boom

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Afin de répondre à l'élargissement de ses missions, l'Inspection du travail et des mines (ITM) devrait connaître une hausse de plus de 10% de son personnel d'ici la fin d'année. C'est ce qui ressort de son rapport d'activité 2018 présenté ce jeudi à la Chambre par son directeur, Marco Boly.

Voilà bien une administration en pleine croissance. Qu'on se le dise, l'ITM va recruter du personnel en 2020. Présenté ce jeudi devant la Chambre par son directeur, Marco Boly, le rapport d'activité 2018 de l'ITM fait état d'une hausse de plus de 10% du nombre de ses collaborateurs d'ici la fin de l'année pour «atteindre environ 200», contre 178 actuellement. Autre indicateur de cette vigueur, de 22 sur le terrain en 2018, «le nombre des inspecteurs du travail devrait passer à 42 en fin d'année». Ce gonflement spectaculaire du personnel résulte d'une hausse considérable de l'activité. Car si l'ITM a effectué 3.677 contrôles en 2018, sa direction vise le cap des «7.000 contrôles pour 2020.»

L'objectif avoué est que les effectifs de l'ITM répondent d'ici 2022 à la norme du Bureau international du Travail qui préconise un inspecteur pour une population de 10.000 salariés. Le Luxembourg compte 420.000 emplois salariés actuellement, auxquels il faut rajouter 114.000 salariés détachés qui travaillent en moyenne quatre mois par an au Luxembourg.


L'ITM augmente nettement sa force de frappe
Le patron de l'Inspection du Travail et des Mines peut avoir le sourire, ses efforts portent leurs fruits. Ce jeudi, huit inspecteurs du travail viennent renforcer ses troupes sur le terrain. Soit une hausse de plus d'un tiers des effectifs.

Comme Marco Boly le rappelle, «cette augmentation est le fruit d’un programme intensif de recrutement et de formation lancé en 2016». Mieux même, celui qui est directeur de l'ITM depuis 2014 estime que cette croissance, qui ne date pas d'hier, «devrait perdurer» dans les années à venir. Car les missions dévolues à l'ITM ne cessent d’augmenter. Ainsi, elle vient d'acquérir notamment des compétences de contrôle dans le cadre du détachement des travailleurs au sein de l'Union européenne. 

Si le volet du personnel et de ses missions est évidemment le plus explicite, le cadre légal de l'ITM devrait à son tour subir prochainement un profond lifting, sachant que la dernière réforme remonte à... 2007. Mais si un projet de loi prévoit effectivement de rendre la structure plus efficace et d'assurer la mise en place de procédures adaptées, «les travaux législatifs à la Chambre n'ont toutefois pas encore commencé», précise le site de la Chambre.. 


Sur le même sujet

L'ITM augmente nettement sa force de frappe
Le patron de l'Inspection du Travail et des Mines peut avoir le sourire, ses efforts portent leurs fruits. Ce jeudi, huit inspecteurs du travail viennent renforcer ses troupes sur le terrain. Soit une hausse de plus d'un tiers des effectifs.
Le patron de l'ITM annonce plus de contrôles
Aux manettes depuis cinq ans, Marco Boly, directeur de l'Inspection du travail et des mines (ITM) fait le point. Sur la restructuration interne, le doublement imminent du nombre d' inspecteurs du Travail et le détachement des salariés, sa grande cible.
L'ITM a plus que doublé ses contrôles en un an
Toujours en pleine mutation, l'Inspection du travail et des mines (ITM) comptera 42 inspecteurs d'ici la fin de l'année et poursuivra ses embauches en 2020, assure le ministre du Travail. Le rapport 2018 indique que les contrôles et les amendes ont explosé.
27.000 accidents du travail par an: ITM: davantage d'inspecteurs et de sanctions
«Nous sommes en train de réformer de fond en comble l'ITM», assure le ministre du Travail. Alors que le Luxembourg dénombre «27.000 accidents du travail par an, dont un tiers dans la construction», l'ITM recrute des inspecteurs du Travail qui pourront bientôt sanctionner plus lourdement le non-respect du droit du travail.
Le secteur de la construction est particulièrement exposé aux accidents du travail. Sur 27.000 accidents qui se produisent par an, un tiers se déroulent sur des chantiers.